RETOUR ITALIE
LES BORGIA
Fils aîné du pape Alexandre VI, il est l’un des personnages les plus extraordinaires qu’ait enfanté le début de la Renaissance et que l’histoire ait retenu. Intelligent, rusé et aventurier sans scrupules, habile diplomate et excellent administrateur de la Romagne, autant admiré que craint, il était le diable en personne. Il est celui dont s’inspira son secrétaire Machiavel pour écrire son chef-d’œuvre Le Prince. Quand on rencontre César Borgia on sait alors que nul autre virtuose que lui ne pouvait aussi bien symboliser le machiavélisme.
BORGIA César, duc de Valentinois et des Romagnes (1475 - 12 mars 1507)
Eglise Santa-Maria de Viana (Espagne)
Eglise Santa Maria de Viana
Cérémonie pour le 500ème anniversaire de sa mort à Viana, le 11 mars 2007
Sources principales: Les Borgia d'Ivan Cloulas -Editions Fayard , 2001-
Site: www.ciudaddeviana.es/
(*) commentaire(s)
La Navarre étant menacée autant par l’Espagne que par la France, Jean de Navarre lui confia un nouveau rendez-vous avec le destin. César s’empressa de l’accepter. Ce sera son dernier.
La ville de Viana était occupée par Luis de Beaumont, défenseur des intérêts espagnols. C’est là un adversaire bien redoutable à déloger. César allait tout tenter pour y parvenir mais  en vain. Il fut assassiné lors d’une embuscade.
 
Son corps nu et ensanglanté fut découvert par Jean de Navarre. Drapée d’un manteau, sa dépouille fut déposée en grandes pompes dans l’église paroissiale. Par la suite, on y dressa un mausolée aussi monumental que l’ambition du Valentinois.
 
A la fin du 17ème siècle, un évêque de Calahorra, considérant la présence des ossements comme sacrilège sans doute pour venger la mémoire d’un de ses prédécesseurs enfermé et mort au Château Saint-Ange par César,  ordonna de les enterrer dans la rue « pour qu’en paiement de ses fautes, les hommes et les bêtes puissent le piétiner » et fit détruire le tombeau.
 
Localisés en 1884, on les exhuma et analysa en 1945 avant de les ré-inhumer en 1953 devant l’église sous une plaque de marbre blanc.
Depuis, quelques ossements ont été placé au bas des marches de l’église et l’esprit démoniaque de César Borgia hante toujours les esprits.
 
A l’occasion du 500ème anniversaire de sa mort, on envisagea de les transporter à l’intérieur de l’église mais des problèmes légaux compliquent encore la réalisation de ce projet
Après la mort de son frère Juan, les langues se délièrent peu à peu et bientôt Alexandre VI n’eut plus de doute : César était bien le fratricide. Il y aura beaucoup d’autres crimes, tels ceux de Perroto, amant passager de sa sœur Lucrèce et Alphonse d’Aragon, son second mari, qui viendront nourrir autant sa réalité que sa légende.
 
De la vie du personnage n’excluons pas non plus les tractations matrimoniales !
Afin de pouvoir épouser Charlotte d’Aragon, la fille du roi de Naples, César quitta la carrière ecclésiastique et partit pour la cour de France où sa promise était éduquée. Celle-ci lui ayant refusé sa main, on lui proposa un autre beau parti, Charlotte d’Albret, qu’il épousa lui donnant ainsi accès à des revenus issus de ses nouvelles possessions territoriales françaises.
 
En cette époque troublée, César se distingua aussi dans différentes campagnes dont il ressortit comblé d’honneurs qui le poussèrent encore davantage dans sa détermination sans failles à s’élever: « A vingt-cinq ans il a goûté à tous les plaisirs, a surmonté toutes les épreuves et a utilisé le crime pour assouvir son ambition ».
 
César, présent au fatal dîner qui mena son père de vie à trépas, fut lui-même atteint de fièvre. A la mort d’Alexandre VI et malgré sa faiblesse, il « préleva » une partie du trésor pontifical. Ce fut sa dernière main mise sur un bien quelconque car, en mourant, son père avait sonné l’heure du déclin et le glas de ce grand seigneur.
Les vieux ennemis se réveillaient. Les Orsini voulaient sa mort. Et puis il y avait le pire de tous:  Julien della Rovere, successeur de Pie III sous le nom de Jules II, aussi intelligent que retors et pour qui un bon Borgia était un Borgia mort ou broyé. Pourtant, César, de façon surprenante, lui accorda sa confiance. Ce qu’il regretta  amèrement.
 
Trahi, emprisonné, libéré puis de nouveau captif, les foudres de la vengeance de ses ennemis le poursuivant, le Valentinois semblait d’autant plus fini qu’il fut livré aux souverains d’Espagne qui n’avaient pas oublié son alliance avec la France. Après un procès et une longue captivité à Medina del Campo,  il s’évada et se réfugia à Pampelune chez son beau-frère, Jean de Navarre.
 
Ses biens confisqués en Italie, il eut de nouveau l’espoir de refaire sa fortune auprès du roi de France Louis XII. Mais celui-ci, ne lui pardonnant pas certaines actions allant contre les intérêts français en Italie, lui supprima tous les revenus qu’il était en droit d’attendre de ses fiefs français. César, dépossédé de tout, n’avait plus que son désir de vengeance pour nourrir ses ardeurs.
 
Ah ! On le reniait, on l’excluait, on le piétinait, on le méprisait. Ils allaient voir, tous ceux qui venaient de tant lui nuire, de quel bois se chauffait un César Borgia qu’on humilie.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 24  juin 2020
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.