RETOUR PERSONNALITES LIEES A HENRI IV
La collégiale de Vendôme au 17ème siècle -BNF-
Jeanne d'ALBRET, reine de Navarre (1528 - 9 juin 1572)
Collégiale Saint-Georges de Vendôme (Loir-et-Cher)
Toute sa vie Jeanne, reine de Navarre et protestante irréductible, avait mené toutes sortes de combats dont le moindre n’était pas le bras de fer engagé avec sa plus redoutable adversaire : Catherine de Médicis.
Mais le temps des négociations étant venu, Jeanne et Catherine arrangèrent le mariage de leurs enfants Henri de Navarre et Marguerite de Valois, mariage auquel Jeanne n’assista pas. La mère du futur Henri IV, victime de la tuberculose, s’éteignit avant.
Jusqu’à son dernier souffle, la reine de Navarre, fit preuve de sa foi inébranlable. Quelques jours avant sa fin, elle avait exprimé sa volonté de quitter ce monde sans prêtre, sans prière autre que celle d’un ministre, sans crucifix ni eau bénite.
 
Parmi les visites qu’elle reçue il y eut celle de sa future belle-fille accompagnée de Mme de Nevers, ancienne maîtresse de son mari, Antoine de Bourbon, qui se présentèrent à son chevet la veille de son trépas.
Henri, devenu roi de Navarre, absent de Paris, n’avait pu assister aux derniers instants de sa mère. L’idée le traversa qu’elle avait peut-être été empoisonnée. Ambroise Paré, qui selon les vœux de Jeanne, - elle se plaignait de « démangeaisons » à la tête-, avait effectué une autopsie le rassura : elle était bien morte de causes naturelles.
Elle avait demandé à être inhumée dans son domaine de Vendôme où reposait déjà son époux, Antoine de Bourbon duc de Vendôme. Ce qui fut fait.
Ainsi, fut-il épargné à Jeanne d’être le témoin de la tragique Saint-Barthélemy le 24 août suivant.
 
A la Révolution, sa sépulture fut violée comme celles de tous les Bourbons inhumés en la collégiale dont il ne reste que de modestes ruines. Toutefois, des fouilles anciennes ont permis de retrouver des ossements jetés pêle-mêle dans un des caveaux de la collégiale sans qu’on puisse les authentifier. Ils furent alors replacer dans le chœur de la collégiale. On peut raisonnablement penser que ceux de la reine de Navarre étaient avec.
(*) commentaire(s)
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.