RETOUR ANGLETERRE - IRLANDE - ECOSSE
RETOUR RELIGION
Stupeur d’Henry II !
 
Depuis que Thomas Becket était son chancelier le jeune homme s’était montré dévoué aux intérêts de son maître, un ami agréable goûtant aux plaisirs de la vie et efficace dans ses fonctions maniant avec habileté diplomatie et fermeté. Aussi, lorsqu’Henry souhaita se débarrasser des privilèges du clergé anglais afin de régner en maître absolu, Thomas lui sembla-t-il l’homme de la situation et fit-il en sorte de le faire nommer archevêque de Cantorbéry en 1162.
L'assassinat de Becket
Enterrement de Thomas Becket
L’endroit du meurtre est commémoré par l’ « Autel de la pointe de l’épée »
Photo S. Tession/guide Michelin
Crypte où fut d'abord inhumé Thomas Becket www.sacred-destinations.com
Chapelle de la Trinité où étaient exposées ses reliques. www.sacred-destinations.com
Une bougie indique l'emplacement du reliquaire. Wikipedia
On peut donc se demander ce que contient le reliquaire entreposé dans la crypte de la basilique des Saints-Boniface-et-Alexis de Rome...
Son assassinat horrifia toute la chrétienté et, les fidèles de toute l’Europe le considérant comme martyr, il fut canonisé en 1173.
Par crainte du vol de sa dépouille, les moines l’inhumèrent dans la crypte de la cathédrale.  Au-dessus de sa tombe, ils placèrent une pierre percée de deux gros trous permettant aux pèlerins de passer leurs têtes et d’embrasser le saint sépulcre. Sa sépulture devint rapidement et resta longtemps un  des hauts lieux de pèlerinage en Angleterre.
 
En 1220, ses restes furent déposés dans un reliquaire placé en hauteur derrière le grand-autel de la chapelle de la Trinité où ils restèrent exposés à la vénération des pèlerins jusqu’en 1538, époque de la dissolution des monastères ordonnée par Henry VIII. Ce même roi exigea la destruction des reliques et l’effacement du nom du saint. De nos jours, une bougie, toujours allumée, en indique l’emplacement.
Mais contrairement aux attentes du roi, à peine Thomas fut-il à la tête de son épiscopat, qu’il opéra une transformation radicale en devenant l’un des plus redoutables adversaires d’Henry. Le joyeux compagnon fit place à un prélat ascétique attaché à défendre les intérêts non pas du souverain mais du clergé.  Au lieu d’aider Henry à dépouiller l’Eglise de ses privilèges, il mit tout en œuvre pour libérer celle-ci de l’emprise royale !
 
En 1163, les deux protagonistes arrivèrent à un premier semblant de compromis qui donna satisfaction à Henry mais pas à Thomas. L’année suivante, lors d’une assemblée à Clarendon, Henry obtint du clergé de placer tous ses sujets sur un pied d’égalité judiciaire, y compris les clercs,  tous dorénvant ne relevant que des tribunaux royaux. Un seul refusa de signer cet accord : Thomas Becket.
Furieux, Henry convoqua un grand conseil afin de juger et condamner Thomas pour contestation de l'autorité royale et malfaisance dans son emploi de chancelier. Thomas dénia à cette assemblée le droit de le juger, fit appel au pape puis, sentant que sa vie menacée, s'exila en France où Louis VII, ravi de contrarier Henry II,  lui offrit sa protection.
A coups de décrets Henry poursuivit le fugitif de sa vindicte, fugitif qui, fort de ses prérogatives, désirait voir sa position soutenue par les armes de l'excommunication et de l'interdit.
Ne cédant pas une once de terrain, Thomas n’obéirait au roi que si celui-ci reconnaissait les droits de son ordre en rendant les biens ecclésiastiques qu’il avait saisis.
 
Finalement on arriva à un accord et, le 3 décembre 1170, Thomas rentra en Angleterre après six ans d’exil. De retour dans son évêché, eut-il conscience que le point de rupture avec Henry II avait atteint son paroxysme sans espoir de réconciliation ? Le 29 décembre, il mourut au pied de l’autel de la cathédrale de Cantorbéry sous les coups d’épées de quatre chevaliers persuadés d’exécuter ainsi le désir du roi.
THOMAS BECKET saint (1117- 29 décembre 1170)
Cathédrale de Canterbury, Kent (Angleterre)
(*) commentaire(s)
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 22 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.