LES QUATRE SERGENTS DE LA ROCHELLE
BORIES Jean-François, POMMIER Jean-Joseph, GOUBIN Charles et RAOULX Marius-Claude
Cimetière Sainte-Catherine puis cimetière Montparnasse (Paris)
Pendant que Napoléon Ier dépérissait à Sainte-Hélène, Louis XVIII s’accrochait à la Restauration qui fut le témoin de toutes les dissensions politiques possibles : royalistes, ultra-royalistes, nostalgiques de la Révolution ou de l'Empire, chacun espère qui conserver le pouvoir, qui le prendre ou le reprendre. La conspiration était partout.
 
C’est dans ce contexte bouillonnant et instable qu’émergèrent différentes sociétés secrètes d’origines diverses et aux ramifications plus ou moins importantes dont celle des carbonari (charbonniers).
Cette société, formée en Italie au début du 19ème siècle, avait pour but l'établissement d'un gouvernement démocratique, la réalisation de l'unité italienne et l'instauration de libertés garanties par une constitution. Elle se répandit en France, vers 1818, où elle y compta bientôt un grand nombre d'affiliés libéraux qui ne pouvaient s’exprimer par leur vote (la loi électorale ne le leur permettait pas). Parmi eux, des savants illustres comme Edgar Quinet, Augustin Thierry ou Victor Cousin, des officiers demi-soldes de l'armée impériale que la paix avait réduits à l'inactivité, des républicains sincères ou encore de jeunes militaires qui rongent leur frein comme les sergents de La Rochelle.
 
Tentant de soulever le peuple dans l’espoir de l’élection d'une Assemblée Constituante destinée à restaurer la souveraineté populaire, l’organisation se heurtait à l’indifférence des Français qui aspiraient à vivre enfin en paix. Leurs tentatives de soulèvement ne furent que des échecs. Malgré cela, l’estimant dangereuse, la police du gouvernement Villèle mettait t tout en ouvre pour lutter contre elle.
C’est ainsi que quatre sergents du 45ème régiment de ligne de la Rochelle périrent pour l’exemple.
 
Le 19 mars 1820, à cause d’une imprudence, Jean-François Bories, Jean-Joseph Pommier, Charles Goubin et Marius-Claude Raoulx furent arrêtés. Ils furent nombreux à l’être,  tous accusés d’appartenir à la Charbonnerie.
Les inculpés furent divisés en trois groupes en fonction de la gravité des cas. Celui de nos quatre sergents, comprenait treize autres militaires et quatre civils qui comparurent devant un jury spécial. Les débats commencèrent le 21 août.  
Boriès (né en 1795), vedette montée en épingle par la presse ultralibérale, était le plus regardé du  procès. Il resta immuable dans ses dénégations, malgré l’évidence des faits
Pommier reconnut avoir assisté à une réunion mais ne dénonça personne. Il en fut de même pour Raoulx et Goubin.
 
Un mois plus tard, les débats étaient clos. Dans un réquisitoire aussi pompeux qu’implacable, l’avocat général, M.de Marchangy exigea des têtes à commencer par celle de Bories qu’il estimait le chef du complot. A cette demande, Bories répondit : « Et bien, Messieurs, j’accepte ; heureux si ma tête, en tombant sur l’échafaud, peut auver celles de mes camarades ».
Entre acquittements et quelques peines de prison, il restait à statuer sur le sort  de Bories, Pommier, Raoulx et Goubin.  La cour sortit, délibéra, puis revint pour annoncer son terrible verdict : la peine de mort. Et rien ne put modifier cette décision. Le projet de les faire s’évader échoua. Emmenés à la Conciergerie, ils furent exécutés le lendemain matin sur la place de Grève.
Raoulx demanda à être exécuté le premier et Bories passa en dernier. Tous montrèrent beaucoup de courage.
Avant de monter à l'échafaud, Raoulx embrassa ses camarades. BnF
Exécution des quatre sergents
« C’est après cette mort dramatique et touchante que les quatre sergents de la Rochelle sont entrés dans le cœur du peuple et qu’ils y restent….il n’a vu en eux que la jeunesse héroïque la fraternité jusque dans la mort, le dévouement absolu à la liberté ». L’opinion fut effectivement aussi indignée par la sévérité excessive du tribunal qui avait mené à la mort de simples sympathisants qu’on transforma en martyrs.
 
Inhumées au cimetière Sainte-Catherine, leurs dépouilles furent, après leur réhabilitation par le gouvernement de Juillet 1830,  transférées au cimetière Montparnasse entre le 23 septembre 1830 et avant 1840. Préservée du carré des suppliciés, aujourd’hui disparu, leur sépulture existe toujours.
Les quatre bornes enchainées portent les initiales des suppliciés.  © MCP
Sources principales : L’aventure des quatre sergents de La Rochelle par Léonce Grasillier (1929)
(*) commentaire(s)
Merci à Mercattore pour cette photo
RETOUR PERSONNALITES LIEES A  LOUIS XVIII
© MCP
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 28 octobre 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.