RETOUR PERSONNALITES LIEES A HENRI IV
THOU Jacques Auguste de (1553 – 1617)
Eglise Saint-André-des-Arts (Paris)
Jacques-Auguste de Thou fut inhumé dans la chapelle Saint-Augustin de l’église Saint-André-des-Arts où reposaient déjà son père et ses deux épouses : Marie Barbançon et Gasparde de La Chastre.
Victimes des profanations révolutionnaires, ses restes et ceux de ses épouses furent déposés aux Catacombes le 24  février 1794.
Son splendide mausolée, œuvre de François Anguier, sur lequel il est représenté avec ses deux femmes, fut préservé des destructions. Conservé au musée des Monuments français d’Alexandre Lenoir, il est aujourd’hui visible au Louvre.
Photo MCP
Entre le tombeau de la gravure et celui exposé au Louvre, on remarquera la disparition d'éléments comme les pupitres des épouses.
Un magistrat hors du commun.
 
Cadet des fils de Christophe de Thou et doté d’une faible constitution, en 1573, il entra dans la carrière ecclésiastique comme chanoine au cloître de Notre-Dame avant d’être conseiller clerc au Parlement en 1578.
 
Un séjour en Italie (1572-1576) lui permis d’enrichir son apprentissage des affaires publiques tout en satisfaisant une curiosité typiquement humaniste pour les arts et les lettres.
(*) commentaire(s)
Son installation en Guyenne fut l’occasion de rencontrer parmi les esprits les plus brillants de son époque dont Montaigne. C'est là qu’il fit aussi connaissance d’Henri de Navarre, futur Henri IV.
 
A la demande de sa famille, il abandonna la carrière ecclésiastique pour devenir maître des requêtes au Parlement de Paris en 1585,  puis  conseiller d'État en 1588.
 
A partir de ce moment, Jacques-Auguste de Thou rentra dans l’histoire comme brillant magistrat mais aussi comme historien, poète et voix essentielle du gallicanisme sous Henri IV. Ces tendances  étaient celles d’un catholicisme modéré et gallican.
Hostile à la Ligue et aux Guise, après l’assassinat d'Henri de Guise et du cardinal Louis de Guise, il incita Henri III à se rapprocher d’Henri de Navarre.
 
A la mort d’Henri III, il se rallia tout naturellement d’Henri IV qui, en 1593,  le nomma  grand maître de la Librairie du Roi en remplacement de Jacques Amyot. Chargé de nombreuses missions diplomatiques, il  prit également une part importante aux conférences de Suresnes, qui préparèrent l'entrée d'Henri IV dans Paris le 22 mai 1594,  ainsi qu'à la rédaction de l’Edit de Nantes qu’il eut la satisfaction d’enregistrer en tant que président du parlement de Paris, charge qu’il occupait depuis 1595.
 
Auteur de plusieurs recueils de poésies latines (Metaphrasis poetica librorum aliquot sacrorum, 1588 ; Poemata sacra, 1599), c'est aux nombreux volumes de son Histoire universelle, publiés de 1604 à 1625, qu'il doit sa réputation d'écrivain. Cette monumentale  Histoire de son temps, portant sur les années 1543 à 1607, fut  traduite du latin en français en 1734.
Rédigé dans un souci de réconciliation nationale, le succès de l’ouvrage fut autant dû à la masse d'informations rassemblées que par le souci de l’auteur d’être le plus impartial possible dans un style simple et dépouillé et ce, malgré quelques erreurs d’appréciation. Il y attaquait  aussi les excès du clergé  catholique et observait vis-à-vis des protestants  une attitude compréhensive. L’Eglise n’apprécia pas et l’ouvrage fut mis à l’index en 1609.
 
Après la mort d’Henri IV, il n’obtint pas la charge de premier président, qui lui avait été promise qui fut offerte en 1611  au très catholique Nicolas de Verdun.  Dépité, il dut se contenter d'une place au Conseil des Finances.
Néanmoins, pendant la régence de Marie de Médicis,  il participa aux négociations du traité de Sainte-Menehould (1614) et de Loudun (1616).  Jusqu’au bout,  il se servit de son influence dans les conseils royaux pour soutenir le gallicanisme. Il réussit à éviter l'application des traités tridentins en France ce qui lui attira  l'hostilité de la papauté.  
 

Brillant magistrat, une des principales têtes du parti des « politiques » soucieux de mettre un terme aux dissidences religieuses par le rétablissement de l'autorité royale, son œuvre contribua à congédier les savoirs majeurs dont la Renaissance avait hérité : la théologie dogmatique et la science du droit.
Le prestige de sa monumentale Histoire universelle fonda un espace littéraire européen : sans elle, la littérature n'aurait pu conquérir les pouvoirs qui furent  les siens sous le ministère de Richelieu, ni la monarchie la pratique absolutiste de son exercice.
Il était le père de François-Auguste de Thou impliqué dans la conspiration de Cinq-Mars et décapité en 1642.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.