RETOUR CHARLES VIII
RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XII
ANNE DE BRETAGNE (1476 – 9 janvier 1514) Reine de France: épouse de Charles VIII et de Louis XII
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Cœur : Eglise des Carmes de Nantes (Loire-Atlantique)
15 mai 2012
A la cour de Nantes on espérait un garçon et ce fut une fille : Anne. Elevée dans la tradition, le mysticisme et les croyances ancestrales, son père, le duc de Bretagne François II, l’entoura très tôt d’érudits et de poètes.
Précoce et intelligente, elle pratiquait les arts d’agrément aussi bien que le latin, le grec ou l’hébreu. La simplicité de son comportement n’empêchait pas l’expression d’une volonté ferme.
A douze ans, orpheline de père et de mère, il lui fallut prendre son destin en main.
Mais parlons net. Aussi charmante pouvait-elle être, depuis longtemps la France reluquait la Bretagne dont Anne était le chef incontesté depuis la mort de son père en 1488. Pour se préserver de la convoitise française, elle  avait obtenu plusieurs alliances en se fiançant à autant de princes d’Europe que la perspective de joindre le duché à leur domaine réjouissait par avance.
 
En 1490, Anne avait épousé par procuration Maximilien de Habsbourg. Inacceptable pour Charles VIII qui voyait son royaume prit en tenailles par l’ennemi. Après d’âpres négociations et le siège de la ville de Nantes, il fit annuler le mariage et épousa la « mariée » en 1491. La naissance d’un fils, Charles-Orland lui valut de la considération et un bel avantage sur sa belle-sœur, Anne de Beaujeu, qui la détestait. Affirmant son goût du luxe et du raffinement, poètes et érudits fréquentèrent le Louvre.
Mais bientôt les nuages s’amoncelèrent : les naissances se succédèrent sans qu’aucun des enfants ne dépassa l’âge de trois ans. Charles VIII mourut sans héritier.
 
Selon le contrat établi avec Charles VIII, Anne devait épouser le successeur du roi défunt : Anne restait titulaire du duché qui, à sa mort, reviendrait à l’héritier de la couronne de France. Si le couple n’avait pas d’enfant, les époux se faisaient don mutuel de leurs droits respectifs : si Anne mourait la première, Charles devenait duc. Si Charles mourait en premier, elle restait souveraine et ne pouvait se remarier qu’avec le nouveau roi. Ainsi la Bretagne restait-elle française.
 
Louis d’Orléans, devenu Louis XII, marié à Jeanne de France, s’employa alors avec force à se débarrasser de sa femme et pour cause : si au terme d’une année le mariage n’était pas annulé, la Bretagne retrouverait toute sa liberté.  L’annulation eut lieu dans les délais. Anne et Louis XII convolèrent et pour la seconde fois, Anne fut couronnée reine de France. Une fois de plus elle avait bien manœuvré et conservait la pleine jouissance de son duché.
 
Malgré ses réticences, Louis XII ne résista pas à l’appel de l’Italie. Durant l’absence du roi, Anne s’activa à développer et à enrichir la Bretagne et mit au monde une fille, Claude de France. Mais la gestion du quotidien n’excluant pas le rêve, Anne, sans doute influencée par les équipées italiennes de ses deux maris, se découvrit une âme de libératrice. Elle voulait conquérir la Grèce, puis Constantinople d’où seraient chassés les Turcs ! L’opération tourna court et,  Anne, déçue, se replia sur les affaires de famille en cherchant à marier sa fille. Pendant ce temps, le royaume n’avait toujours pas d’héritier au grand plaisir de Louise de Savoie qui voyait déjà son fils, François d’Angoulême, assis sur le trône.
 
Au péril de sa santé, Anne multiplia les grossesses mais aucun mâle de survécut. Louis XII étant malade, le couple dut se résigner.  Plus grave à ses yeux, le roi venait d’annuler le premier mariage de Claude avec le futur Charles Quint pour la destiner à François d’Angoulême. En cas de régence, Anne conserverait le pouvoir mais surveillée par Louise de Savoie ! Malgré ses douleurs et épuisée par ses dernières couches, la reine lutta pour obtenir l’abrogation de ces fiançailles. En vain. La maladie empira et Anne décéda. Avec elle disparaissait dans la tombe l’espérance d’une Bretagne libre de déterminer son destin.
Louis XII lui réserva de splendides funérailles.
Funérailles d'Anne de Bretagne
Anne de Bretagne fut inhumée en la basilique Saint-Denis où la rejoignit Louis XII un an plus tard.
Son cœur fut déposé en l’église des Carmes de Nantes où reposait son père.
Reliquaire du coeur d'Anne de Bretagne.
En 1516, François 1er commanda le monument de Louis XII et d’Anne dont l’exécution fut confiée aux frères Antonio et Giovanni di Giusto di Betti (Antoine et Jean Juste).
En marbre de Carrare, on retrouve la tradition gothique du dais à arcades devenu un petit temple à l'antique, un tempietto. Sur la terrasse supérieure, le roi et la reine sont représentés agenouillés priant pour la vie à venir.
Comme pour celui de Louis XII, le transi d’Anne fut réalisé d'après le moulage à la cire de son cadavre pendant son embaumement ce qui lui confère un réalisme macabre saisissant.
Cette double image du corps des souverains propose aux chrétiens une méditation sur la mort et la Résurrection.
 
A la Révolution, le caveau où reposait Anne fut profané et sa dépouille jetée dans une fosse commune. En 1817, ils furent placés dans l’ossuaire de la basilique.
Illustration de Gaignières
Photo Erwan Le Marchand
Photo Lucien Bégule.Crédit photo Ministère de la Culture (France) diffusion RMN
Sources principales: Les reines de France - Christian Bouyer -Ed. Perrin (2000)-
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
NOUVEAUX ARTICLES
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.