RETOUR BEAUX-ARTS
POUSSIN Nicolas (1594 – 19 novembre 1665)
Eglise San Lorenzo in Lucina de Rome (Italie)
► Peintre français
Inspiration du poète (v. 1630). Musée du Louvre
Enfin, après un échec, son premier chef-d’œuvre de peintre d'histoire voyait le jour : la Mort de Germanicus ) avait vu le jour. Cette toile lui apporta la célébrité et le sortit enfin du simple cercle d'amateurs et d'initiés.
Mort de Germanicus (1628). Minneapolis, Institut of Arts
 
Croulant sous les commandes de riches collectionneurs, sa renommée atteignit Paris où le cardinal de Richelieu, pour lequel il avait peint plusieurs Bacchanales, le fit venir en 1640. Accueilli avec les plus grands honneurs, chargé de la réalisation de plusieurs toiles et de la décoration de la Grande Galerie du Louvre, nommé premier peintre du roi et directeur général des embellissements des maisons royales, Poussin se trouva rapidement confronté à la jalousie de Simon Vouet et aux critiques de ses rivaux.
D’un caractère généreux et modeste, préférant une vie paisible et laborieuse aux honneurs, Nicolas, très irrité par toutes ces tracasseries, prétexta le besoin d’aller chercher sa famille à Rome pour quitter Paris où il ne revint jamais, même s’il continua à travailler pour la France.
 
Entamant sa période la plus féconde, d'où ressortent les plus parfaites expressions du classicisme français, il se consacra aux thèmes religieux. Les tableaux de la fin de sa vie, d’une facture plus monumentale, dégagent en même temps une extraordinaire sensibilité et une harmonie sereine dont témoignent sa fameuse série des Quatre saisons, regardée comme un des sommets de l'histoire de la peinture.
Sa maîtrise artistique fut véritablement révélée dans L'Empire de Flore (1631), à la composition complexe. La décennie 1630-1640 allait correspondre à sa première réelle période baignée dans une ambiance d'études archéologiques passionnées et érudites au cours de laquelle il peignit  Tancrède et Herminie (1634), etc. et bien sûr Les Bergers d'Arcadie, toile que les amateurs de mystères et de chasses aux trésors connaissent bien (le trésor de Renne-le-Château et la survivance d'une descendance de Jésus).
Les Bergers d'Arcadie (1637/1638). Musée du Louvre
Série des Quatre saisons: l'Eté. Musée du Louvre
Après avoir su définir un style classique français authentique et original, le grand peintre mourut entouré d’admirateurs et regardé comme le rénovateur de la peinture sous Louis XIV.
Nicolas Poussin fut inhumé en l’église basilique San Lorenzo in Lucina de Rome où sa tombe était fort modeste.
 
Depuis qu’il l’avait découvert, Chateaubriand était fasciné par Poussin et sa lumière. En 1828, alors ambassadeur à Rome, il décida de lui ériger un monument funéraire qu’il fit exécuter par des artistes français résidant à Rome : Paul Lemoyne signa le buste et Louis Desprez le bas-relief inspiré des Bergers d’Arcadie.
A regarder de plus près la tombe, on se demande si tout en tirant de l’oubli le grand peintre mort en exil et inhumé pauvrement, Chateaubriand ne travailla pas aussi à sa propre gloire…
http://elizabethpardon.hautetfort.com/
(*) commentaire(s)
© Trillian
26 octobre 2013
Les débuts de celui qui, à maints égards, peut être considéré comme l’une des figures de l’histoire de l’art en Europe, furent pour le moins laborieux. Fuyant de chez lui pour entamer une carrière d’artiste peintre que sa famille réprouvait, ses errances pédestres jusqu’à Paris et dans le Poitou le menèrent d’abord à l’épuisement mais aussi à la découverte de Raphaël, de la statuaire, des reliefs antiques et des décors de la seconde École de Fontainebleau, dont il assimila le style. Par deux fois, le peintre autodidacte tenta vainement d’atteindre Rome.
Sans un sou, poursuivi par un créancier, Paris allait enfin lui donner sa chance grâce à une grande commande de décors organisée par les jésuites où il peignit six toiles. Remarqué par Gian Battista Marino, le Cavalier Marin, poète italien attitré de Marie de Médicis, il fut engagé au Luxembourg sur le chantier entrepris par la reine mère où il se lia avec Philippe de Champaigne.
 
En 1624, il rejoignit le Cavalier Marin à Rome. L’amitié de celui-ci lui permis de rentrer en relation avec le milieu artistique romain. A force d’ardeur, de travail et de rencontres, à la mort du Cavalier Marin, il trouva un nouveau protecteur en la personne du cardinal Francesco Barberini, neveu du pape Urbain VIII. Etudiant la sculpture et l’architecture antiques avec une rare intensité et les combinant à ses connaissances littéraires ou philosophiques -, il était très cultivé-, il se forgea une vision idéale du passé et du monde des mythes qui lui inspira, entres autres l’Inspiration du poète.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 13 octobre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.