RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
Chapelle ardente dressée pour les obsèques de Louis XIV au chevet de l'abbatiale de Saint-Denis. BnF
Armoire aux coeurs à la basilique Saint-Denis (case 5).Erwan Le Marchand
Plaque commémorative rappelant l'inhumation du coeur en l'église St Louis des Jésuites.  MCP
La Fronde se terminait par le triomphe de la royauté qui y gagnait ses galons d’absolutisme.
 
Le véritable reproche que l’on pourrait faire à l’un des plus grands souverains français serait peut-être d’avoir toujours été persuadé qu’il n’avait de compte à rendre qu’à Dieu. Une telle opinion de sa personne, conjuguée au règne le plus long de notre histoire et à l’insuffisance des règnes suivants, alluma lentement, mais sûrement, les mèches du tonneau de poudre qui explosa au nez de Louis XVI.
 
La fin de règne du Roi-Soleil pouvait déjà laisser présager des affres révolutionnaires. De là où il se trouvait, le plus grand roi du monde de son époque dut prendre une tardive leçon d’humilité quand, son ultime heure venue, il fut mené en sa dernière demeure. Massillon,  devant le cercueil, dira : « Dieu seul est grand, mes frères ». Le 9 septembre, après avoir été exposé sur son lit de parade, le corps du roi prit le chemin de Saint-Denis.
Il n'était pas exceptionnel d'effectuer nuitamment des transports funèbres de Versailles à Saint-Denis. Néanmoins, dans le cas de Louis XIV, cela avait l'avatage de protéger à minima le convoi des cris de joie autant que de colère. Ce qui n’empêcha pas une affluence prodigieuse pour regarder passer le char, escorté par la plus ancienne et la plus fidèle compagnie de la garde, celles des Écossais.
Mais la foule n’était pas là pour pleurer. Le peuple dansait, chantait, mangeait et buvait. Le peuple se livrait à une joie de peu de mise. Certains même vomirent des injures au passage du char. Ce n’était que peu de chose au regard de ce qui attendait Louis XV cinquante neuf ans plus tard.
La réaction populaire ne désorganisa pas pour autant la cérémonie funèbre à Saint-Denis qui fut empreinte d'émotion et grandiose.
Coeur de Louis XIV. Photo Philippe Delorme
Marie-Thérèse de France (2 janvier 1667 - 1er mars 1672)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Coeur: Eglise du Val-de-Grâce (Paris)
Anne-Elisabeth de France  (18 novembre 1662 – 30 décembre 1662)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Coeur: Eglise du Val-de-Grâce (Paris)
 
Marie-Anne de France (16 novembre1664 – 26 décembre (?) 1664)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Coeur: Eglise du Val-de-Grâce (Paris)
Portrait posthume d'Anne-Elisabeth et de Marie-Anne. Jean Nocret (1615 – 1672)
Philippe-Charles de France, duc d’Anjou (5 août 1668 – 10 juillet 1671)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Coeur: Eglise du Val-de-Grâce (Paris)
Dite « petite Madame », en tant que fille survivante aînée du roi, elle était désignée par le titre honorifique de Madame Royale.
Elle mourut dans les bras de sa mère de la tuberculose au château de Saint-Germain-en-Laye. Très affecté, le roi proclama un deuil dans tout le royaume.
Louis-François duc d’Anjou (14 juin 1672 - 4 novembre 1672)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Coeur: Eglise du Val-de-Grâce (Paris)
Duc d’Anjou à la mort de frère Philippe Charles, à priori, il n’existe aucun portrait de lui, comme s’il n’avait jamais vécu.
(*) commentaire(s)
En tant que fils cadet, Philippe-Charles n'était pas destiné à devenir dauphin, cependant on espérait qu'il hériterait de l'immense fortune de sa petite cousine Anne Marie Louise d'Orléans, duchesse de Montpensier, qui n'avait pas d'enfant. Mais il mourut de la tuberculose sans avoir atteint ses trois ans et fut inhumé le 12 juillet 1671.
Sur ses six enfants nés de son union avec la reine, Louis XIV eut la douleur d’en enterrer cinq en bas-âge. Seul survécut son fils aîné, le Grand Dauphin, mais qui mourut également avant lui.
Tous les petits princes et princesses furent inhumés en la basilique Saint-Denis dans la crypte des Bourbons et ne réchappèrent pas aux profanations révolutionnaires. Après avoir été jeté dans une fosse commune, ce qui restait d’eux fut inhumé dans l’ossuaire de la basilique en 1817.
Il ne reste rien de leurs cœurs déposés en la chapelle Sainte-Anne de l’église du Val-de-Grâce même si l’on raconte que certains d’entre eux servirent par la suite à la fabrication de la fameuse mummie si chère aux peintres.
LOUIS XIV (1638 – 1er septembre 1715)  Roi  (1643 -1715)
Corps : Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Cœur : Eglise Saint-Louis des Jésuites, actuelle église Saint-Paul (Paris)
Entrailles : Cathédrale Notre-Dame de Paris
Toutefois, compte tenu de sa taille, le cœur de louis XIV n’ayant pas été utilisé dans sa totalité, l’artiste, à la Restauration, rendit à Louis XVIII le morceau restant avec celui de Louis XIII non utilisé. Une tabatière en or fut le prix de son dédommagement.
Aujourd’hui, ce reliquaire est conservé dans la Chapelle des princes (case 5) de la basilique Saint-Denis.
 
Les entrailles furent déposées à Notre-Dame de Paris sous les marches par lesquelles on montait au grand autel.
 
Le 14 octobre 1793, lors des profanations des sépultures de la basilique Saint-Denis, on trouva « son visage reconnaissable par ses grands traits mais il était noir comme de l’encre ».
Ses restes, jetés dans une fosse, furent déposés en 1817 dans l'ossuaire de la basilique.
 
Au 19ème siècle, l’architecte François Debret retrouva chez un chaudronnier de Saint-Denis la plaque d'identification de cuivre qui était rivée sur le cercueil. Avec celles de Marie-Adélaïde (mère de Louis XV) et d'Elisabeth de France (fille de Louis XV), elle entrait dans la composition d'une...casserole !
Par manque de place, point de tombeau pour le plus grand roi du monde mais un double cercueil en chêne et plomb déposé sur des tréteaux.
 
Son cœur, déposé à St-Louis des Jésuites, allait se retrouver… sur les tableaux du peintre Martin Drolling. Enfin, c'est ce que veut la légende...ou réalité ?
En effet, à la Révolution le plomb de l’urne funéraire fut fondu et le cœur fut acheté par le peintre Martin Drolling afin d’obtenir de la « mummie », nom que l’on donnait à la couleur brune provenant du mélange, avec de l’huile, de matières organiques préalablement broyées. Cette peinture donnait un glacis merveilleux que ne fournissait aucune matière minérale ou végétale ; très difficile à se procurer, elle était très recherchée par les artistes…
Plaque de cuivre du cercueil de Louis XIV.
Merci à M. Beleyme pour cette photo
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 23 septembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.