RETOUR LOUIS-PHILIPPE
Exposée par la suite dans une vitrine du cabinet de phrénologie du jardin des Plantes, son crâne était encore récemment au Musée Orfila (Paris) ainsi que le moulage de son visage. Le reste du corps alla se faire enterrer au cimetière du Montparnasse avec ses complices. Pépin fut par deux fois exhumé avant de trouver son ultime demeure dans un caveau familial en 1850.
Quant à Fieschi et Morey, la tranchée des suppliciés a disparu depuis bien longtemps et leur sépulture avec.
FIESCHI Giuseppe (Joseph) (1790 - 19 février 1836)
Cimetière du Montparnasse (Paris)
Quelles furent les motivations profondes qui amenèrent Fieschi à inscrire son nom dans la longue liste des fomenteurs de complots et d’attentats ? Frustration, vanité, arrogance et appât du gain ? Bien plus probablement en tous cas qu’un acte politique affirmé.
Quoiqu’il en soit ce mélange, véritable bombe à retardement logée dans un esprit un brin caractériel et complexe, allait effectivement se révéler dramatiquement explosif.
Corse né dans une famille de bergers très pauvres, il tenta de se sortir de la misère et des drames familiaux inhérents à cette condition en s’engageant dans l’armée à l’âge de seize ans.
Seul et sans ressource après la chute de l’Empire, il connut plusieurs années de prison. Puis, profitant de la loi d’amnistie de 1830, accordée par Louis-Philippe, qui réhabilitait les anciens prisonniers politiques condamnés sous la Restauration, il devint un des hommes de confiance du Préfet de Police, Baude.
Mais au départ de ce dernier, de moins en moins sollicité, Fieschi, rageant de ne pas être reconnu à sa juste valeur, développa un sentiment de frustration accentué par une vie conjugale en échec.
 
Fréquentant les tripots, perdant de son emploi du moment pour détournement d’argent, accusé d’escroquerie et usage de faux, il se retrouva objet d’une procédure criminelle et se cacha. Et ce fut auprès de personnes qui projetaient alors un attentat contre Louis-Philippe qu’il trouva de l’aide. Il s’appelait Pierre Morey, était membre de la Société des Droits de l’Homme, organisation républicaine interdite à la fin de l’année 1833. Il accepta d’abriter Fieschi qui rencontra Théodore Pépin, également républicain.
Bien davantage révolté contre sa propre condition que contre la société et le régime établi, Fieschi, homme d’action, les aida alors à concevoir la fameuse « machine infernale » faite de vingt-cinq canons de fusils juxtaposés.
Machine infernale de Fieschi (Archives nationales)
28 juillet 1835. A l'occasion de l'anniversaire de la révolution de Juillet, Louis-Philippe devait passer en revue la garde nationale sur les grands boulevards. Malgré les rumeurs d'attentat, il refusa d'annuler la revue à laquelle il se rendit entouré des aînés de ses fils, de plusieurs ministres, ainsi que de nombreux maréchaux et officiers.
Placée à la hauteur du 50, boulevard du Temple, la « machine infernale » explosa, peut-être par accident. Si le roi et ses fils s’en sortirent indemnes, dix-huit personnes trouvèrent la mort soit de suite, tel le maréchal Mortier, ou quelques jours plus tard. Quarante-deux blessés se rajoutèrent à ce sinistre bilan.
L'attentat souleva une vague d'indignation et d'épouvante.
Blessé par son propre dispositif, Fieschi fut arrêté de suite et ses deux complices quelques jours plus tard.
Au terme d’un procès ouvert le 30 janvier 1836 et suivit avec passion, Fieschi, Morey et Pépin furent condamnés à mort et exécutés par Henri-Clément Sanson, le 19 février au rond-point de la barrière Saint-Jacques.
BnF
Inhumé au cimetière des hospices (ancien enclos supprimé alors situé dans le cimetière du Montparnasse) le corps de Fieschi fut exhumé le lendemain. On en profita pour donner sa tête à l’école de médecine dans l’intérêt de la science. Les traits de Fieschi (tout particulièrement son front bosselé) intriguaient les savants. « La tête de Fieschi, dira l’un d’eux, qui, à elle seule, en vaut cent autres ». Elle porte la trace, la preuve de son penchant meurtrier...
Non content d’inspirer les médecins, la tête de Fieschi passionna aussi les artistes. Les peintres Raymond Brascassat ou Hugues Foureau lui consacrèrent plusieurs études. René de Pont-Jest - grand-père de Sacha Guitry - utilisa l’une d’elles comme frontispice de son volume historique sur l’affaire Fieschi.
Peinture par Raymond Brascassat
(*) commentaire(s)
9 décembre 2013
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 19 août 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.