RETOUR BEAUX-ARTS
► Peintre français
COURBET Gustave (1819 – 31 décembre 1877)
Cimetière d’Ornans (Doubs)
Abandonnant ses études pour le dessin et la peinture, préférant se former en autodidacte, il quitta l’atelier où il s’instruisait.
 
Rapidement ses toiles témoignèrent des qualités spécifiques de sa peinture influencée par les peintres hollandais du 17ème siècle : exactitude de l’observation, précision des détails, force expressive et sens des volumes.
Son premier tableau de ce genre, Une après-dinée à Ornans, exposé au salon de 1849, lui valut une médaille et d’être remarqué par Ingres et Delacroix.
Une après-dinée à Ornans. Palais des beaux-arts de Lille
En 1850, son ambitieux, par ses dimensions, Enterrement à Ornans, déchaîna la critique qui lui reprocha d’ériger la banalité et la médiocrité de la vie en tableau d’Histoire et de peindre « le laid »,
« le trivial » et « l'ignoble »...
Enterrement à Ornans. Musée d'Orsay
Son premier autoportrait dit au chien noir (1842).
Petit Palais de Paris.
Bien que narcissique, Courbet tenta de se faire apprécier des critiques en traitant des sujets plus
plaisants : Les Demoiselles du village (1852). Mais, l’année suivante, Les Baigneuses signèrent un nouveau scandale par sa vulgarité.
Suivit une série de tableaux chargés d’exotisme célébrant le charme féminin dont la fameuse toile "provocatrice",  L’Origine du monde (1866), sur laquelle, encore tout récemment, se posait la question: qui avait servi de modèle ? Peut-être Appolonie Sabatier.
L'origine du monde. Musée d'Orsay
Les Baigneuses. Musée Fabre de Montpellier
Entre temps, sa découverte des paysages du Languedoc, de la Normandie ou du Saintonge lui offrit de nouveaux sujets d’inspiration. De même, comprenant l’importance des natures mortes, qui ouvrait la voie aux compositions impressionnistes, il se consacra aussi à ce thème.
Car si Courbet s'était voulu étranger à l’absence des contours marqués, à la couleur lumineuse et vibrante des impressionnistes, à laquelle il s'abandonna malgré tout, ses fougueuses attaques contre l’étroitesse d’esprit de la peinture académique avaient ouvert une voie au mouvement.
La Falaise d'Etretat après l'orage. Musée d'Orsay
S’il était boudé en France, notamment son « Pavillon du Réalisme » lors de l’Exposition universelle de 1867, sa renommée s’accroissait à l’étranger comme à Munich qui réserva toute une salle à ses œuvres au Palais de verre en 1869.
 
Peintre, mais aussi engagé sur un plan politique, Courbet était opposé à la société du Second Empire. Sa critique des conditions sociales, ses attaques contre le clergé, son adhésion aux idées de Proudhon, visaient directement l’esprit du régime. Pendant la Commune de Paris (1871), il fut élu à la tête d’une commission chargée de la protection des trésors artistiques contre les dommages dus à la guerre. Il aurait alors souhaité faire déplacer la Colonne Vendôme, évoquant les guerres napoléoniennes. Au lieu d’être déboulonnée celle-ci fut brisée. Cette action lui valut d’être condamné à une peine de prison et à une forte amende à la chute de la Commune.
Mais en 1873, Mac Mahon, nouveau président de la République, jugeant Courbet responsable de la destruction de la Colonne, décida de la faire reconstruire au  frais du peintre par traites sur trente-trois ans...
La Colonne Vendôme abbatue.
11 janvier 2014
Menacé de nouvelles poursuites, ses biens mis sous séquestre, ses toiles confisquées, acculé à la ruine il s’exila en Suisse, à La Tour-de-Peilz, près de Vevey. Tous ces derniers évènements l’avaient épuisé. Il mourut dans son exil sans jamais avoir pu honorer la première traite.
 
La France ne lui rendit pas les hommages qui lui étaient dus. Par solidarité avec ses compatriotes exilés de la Commune de Paris, il avait refusé de retourner en France avant une amnistie générale. Dans le respect de sa volonté, Gustave Courbet fut inhumé à La Tour-de-Peilz le 3 janvier 1878.
En 1919, sa dépouille retrouva enfin sa chère terre natale d’Ornans. Mais l’affaire de la Colonne Vendôme n’avait guère plu aux villageois qui avaient bonne mémoire. Alors, tel un pestiféré de l’Histoire, ils évitèrent longtemps le carré de sa tombe.
 
Tandis que son influence allait marquer la peinture allemande de la fin du 19ème siècle, les historiens de l’art d’obédience communiste le présentèrent comme un précurseur du réalisme socialiste.
Dunoyer de Ségonzac fut de ceux qui entreprirent de ressusciter le réalisme de Courbet.
Merci à Michel Schreiber pour la photo
(*) commentaire(s)
Merci à Odette P. pour la photo
Regardez bien cette photo et le célèbre Enterrement à Ornans de Courbet ci-dessous : le décor a certes changé mais la même barre rocheuse est, elle, toujours là...
Merci à Michel Schreiber pour la photo
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 août 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.