RETOUR FRANCS ET MEROVINGIENS
RETOUR CAROLINGIENS
CHARLES MARTEL (v. 690 – octobre 741)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
1515: Marignan ; 732: Charles Martel bat les Arabes à Poitiers, etc., appartiennent aux dates ancrées dans la mémoire de générations de Français pour les avoir psalmodier comme des curseurs vitaux de notre Histoire. Charles vaut mieux que cela.
 
Né des amours de Pépin de Herstal et d’Alpaïde, sa concubine ou sa femme, et maire du palais d’Austrasie, son père était à peine mort que Plectrude, première épouse de Pépin, ambitionnant le pouvoir pour elle et sa descendance, rentra en lutte ouverte contre celui qu’elle considérait comme un bâtard.
Gisant de Charles Martel en haut à droite © Erwan Le Marchand
© PHGCOM
(*) commentaire(s)
21 août 2014
Elle le fit enfermer dans un monastère d’où il s’enfuit pour prendre les armes.
Vainqueur de sa belle-mère et de Chilpéric II, roi de Neustrie où pour assurer sa domination, Charles installa partout où il le put ses amis et ses parents tout en utilisant à son profit les avantage de la vassalité, l’un des fondements de la société occidentale.
Il profita de la crise de l’Eglise pour séculariser ses biens et remettre à ses vassaux, à titre précaire, des terres lui appartenant.
Petit à petit, grâce à ses guerriers et missionnaires, il put alors prendre pied dans les principautés périphériques et essayer de reprendre le contrôle de tout le royaume franc.
 
Dès 719, les Arabo-berbères avaient atteint le Languedoc actuel. En 721, Eudes, duc d’Aquitaine, avait bien réussi à les arrêter à Toulouse mais les razzia s’étaient alors déplacées vers l’est. Mais aux alentours de 732, la date est incertaine, incapable de les contenir, Eudes fit appel à Charles qui, venant de passer la Loire, menaçait ses possessions.  Entre Tours et Poitiers, les armées de Charles stoppèrent la razzia. Magnifiée par les chroniqueurs de l’époque, autant musulmans que chrétiens, cette victoire pourtant facile et la mort d’Eudes permirent à Charles de prendre Bordeaux, d’intervenir dans la vallée du Rhône et en Provence et de soumettre les aristocrates indépendants.
 
Auréolé de sa gloire, maître incontesté du royaume réuni qu’il dota d’une solide réorganisation de l’armée, Charles se sentit assez fort pour ne pas désigner de successeur au roi Thierry IV († 737) qu’il avait placé sur le trône.
 
Il avait continué et achevé en l’agrandissant le dessein de son père. Intelligent et conscient des désordres que son couronnement pourrait engendrer, il ne se fit pas élire roi. Après un ultime souverain mérovingien officiel de pacotille, son fils, Pépin le Bref, franchira le pas en devenant le premier des Carolingiens.Tant de batailles pour s’imposer avaient épuisé le « guerrier invincible », le « Marteau » qui n’eut pas le temps de jouir de sa paix. Retiré dans sa villa de Verberie sur les bords de l’Oise, Charles s’éteignit après avoir réglé sa succession.
 
Ami des moines de la basilique Saint-Denis, à qui il avait confié l’éducation de Pépin le Bref, et malgré une réputation controversée vis-à-vis de l’Eglise, il obtint le privilège d’y être inhumé dans un imposant sarcophage en marbre.
 
En 1264, Louis IX, désireux d’affirmer la continuité dynastique entre les Mérovingiens, les Carolingiens et les Capétiens, fit rechercher les sépultures de seize souverains dont celle de Charles qui, à défaut d’être roi couronné, l’était de facto. Et c’est bien son œuvre décisive qui inaugura une nouvelle dynastie. D’ailleurs, Louis IX n’hésita pas à le faire représenter avec sceptre et couronne.
D’une certaine façon, on peut considérer qu’il fut le premier Carolingien à être enseveli dans le cimetière des rois.
A la même époque, ses restes supposés furent déposés sous la croisée du nouveau transept.
De son tombeau du 13ème siècle, transporté au Musée des Monuments français à la Révolution, il reste le gisant dont l'emplacement n'est pas idéal pour la prise de photos...
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.