RETOUR BEAUX-ARTS
13 septembre 2014
► Dessinateur et caricaturiste français
CARAN D’ACHE , Emmanuel Poiré, dit (1858 – 26 février 1909)
Cimetière de Clairefontaine (Yvelines)
Petit-fils d’un officier de Napoléon Ier, devenu maître d’armes à la Cour impériale après la retraite de Russie, il passa sa jeunesse à Moscou avant d’émigrer en France (1877) pour y accomplir ses obligations militaires afin de retrouver la nationalité française perdue. Durant plusieurs mois,  il dessina des modèles d’uniformes au ministère de la Guerre.
 
Parallèlement, il débuta dans la presse satirique, sous le pseudonyme de Caran d’Ache, une transcription phonétique de Karandach signifiant « crayon » en russe.
Auteur de dessins humoristiques, il collabora à une quarantaine de journaux et revues tels Le Chat noir, La Chronique parisienne, La Vie militaire, Le Figaro, Le Courrier français, , L’Illustration, La Revue illustrée, ou La Caricature,…
En 1883, il s’installa à Montmartre, où il devint une figure du mouvement « chatnoiresque » appartenant  au groupe des Humoristes et des Arts incohérents.
Il se lia avec Rodolphe Salis qui publia ses fameuses « Histoires sans paroles » dans son journal Le Chat noir et accueillit au théâtre d’ombres de son cabaret éponyme les représentations de L’Épopée (1886) – une « pièce militaire » reconstituant une fresque des batailles napoléoniennes en une centaine de tableaux. Le succès de cette « pièce » infléchit fortement la carrière du dessinateur dès lors consacré comme un grand chroniqueur de l’armée française. Attaché au prestige du panache et du sabre, il la défendit dans un esprit « fumiste », parfois désinvolte et souvent vachard.
 
Foncièrement antirépublicain, boulangiste à ses heures, ardent nationaliste, antisémite et antidreyfusard convaincu, il adhéra à la Ligue de la Patrie française rassemblant les antidreyfusards intellectuels et mondains.
Avec son complice Jean-Louis Forain, il anima le Psst…!, journal en images violemment antidreyfusard (1898-1899).
Mais l'un de ses dessins  les plus célèbres sur le sujet parut dans Le Figaro le 14 février 1898. Sous le titre Un dîner en famille, il illustrait la profonde division de la société française sur l’affaire Dreyfus au travers d'une querelle familiale.
Il illustra nombre d’ouvrages historiques ou patriotiques et publia des albums, dont le plus célèbre est sans conteste son Carnet de chèques (1892), fac-similé d’un chéquier enrichi de charges graphiques et de jeux verbaux, visant les « chéquards » impliqués dans le scandale de Panama.
 
Atteint de neurasthénie dès 1903, à l’exception de ses collaborations au Figaro et au Panache royaliste, il abandonna progressivement son activité de dessinateur de presse.
Il travailla longuement à un projet d’édition illustrée des Fables de La Fontaine mais l’ampleur de la tâche le rebuta et il l’abandonna. Il ne se consacra plus qu’à la création de jouets en bois, silhouettes d’animaux découpées et peintes, portant « la griffe du maître caricaturiste », que vendait le Comptoir des jeux et jouets des Grands magasins du Louvre sous le slogan : « C’est un jouet…, et en même temps une œuvre d’art. Les petits s’en amuseront ; les grands l’admireront ».
 
Et la fameuse marque de crayons Caran d’Ache ?
En 1924, lorsque l’industriel suisse Arnold Schweitzer fonda à Genève une fabrique de crayons, il s’inspira du pseudonyme du caricaturiste, déjà bien choisi,   en proclamant : « Notre firme ne pouvait choisir meilleur nom pour griffer ses produits de haute qualité ».
 
Caran d’Ache fut inhumé au cimetière de Clairefontaine. Un temps il avait souhaité devenir peintre de
« batailles ». Alors, au-dessus de sa tombe, l’architecte Georges Wybo (1880-1943) éleva un monument illustré de deux scènes de batailles et d’un cavalier à la noble allure. En comparant la carte postale ancienne aux photos, on constate que deux médaillons ont disparu : celui de son identité et le second qu'on peut  imaginer le représentant. L'état général du tombeau nécessiterait des soins importants !
 
Le 2 novembre 2019, un lecteur m'informe que, pour cause de manque d'entretien du monument, la municipalité va reprendre l'emplacement.
Un cavalier à la noble allure © MCP
© MCP
Scènes de batailles © MCP
Sources : texte reprit en grande partie Bertrand Tillier, maître de conférences en histoire de l’artuniversité Paris 1 Panthéon-Sorbonne http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr
(*) commentaire(s)
© MCP
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 11 décembre 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.