RETOUR LITTÉRATURE
► Auteur dramatique français
FEYDEAU Georges (1862 – 5 juin 1921)
Cimetière de Montmartre, 30ème division (Paris)
Fils de l'homme de lettres Ernest Feydeau, dès son adolescence il négligea ses études pour se consacrer au théâtre.
S’essayant en vain à une carrière d’acteur, il se tourna vers l’écriture. Malgré les encouragements de Labiche à la parution de ses premiers essais, les deux comédies qu’il fit représenter en 1883 n’attirèrent guère l’attention sur lui.
Tailleur pour dames (1886), donnée au théâtre de la Renaissance, fut sa première grande pièce bien accueillie
Encore quelques années de difficultés jusqu’en 1892, date à laquelle, avec Monsieur chasse, il atteignit le grand succès qui ne se démentira plus pendant toute sa carrière à travers une production très abondante, au rythme d’une pièce environ par an.
 
Par son étude plus approfondie des caractères, il renouvela le genre vaudeville dans une série d’œuvres qui n’ont cessé d’être reprises et de régaler le public. S’il aborda la vraie comédie, il réussit encore mieux dans des pièces en un acte. Bien que bâties volontairement avec des moyens rudimentaires –personnages banals, absence d’intrigue- ses farces conjugales, par le feu d’artifices de quiproquos et de mots d’esprits, déchaînaient, et déchaînent toujours, une irrésistible gaieté.
Un fil à la patte (1894), Le Dindon (1896), La Dame de chez Maxim (1899), Feue la mère de Madame (1910), On purge bébé (1910), Mais ne te promène donc pas toute nue ! (1912), etc., sont autant de modèles du genre qui firent l’unanimité des critiques en sa faveur.
 
Pillé par ses confrères, célébré par des hommes d’un esprit bien différent du sien, son originalité est surtout d’avoir réussi à donner, par la truculence bouffonne de la charge, une vérité psychologique et une image suggestive de la vie. Personne, dans l’époque contemporaine, n’a eu aussi naturellement et spontanément la vertu comique. On a pu aussi, avec ou sans exagération, le comparer au Molière des Fourberies de Scapin ou du Bourgeois gentilhomme.
 
Cependant, malgré son immense succès et des droits d’auteur considérables, son existence resta jusqu’au bout harcelée par le besoin impérieux d’argent. Victime de troubles psychiques dus à la syphilis, il mourut après deux ans d’internement dans une clinique à Rueil-Malmaison.
Georges Feydeau fut inhumé au cimetière de Montmartre.
 
Dans la même tombe reposent :
► Ernest Feydeau, son père (1821-1873)
Archéologue, courtier en bourse et un directeur de journaux, il passa à la postérité comme écrivain avec  Fanny (1858), roman sur l’adultère et la jalousie qui fit scandale dans la société très conformiste du second Empire mais qui, scandale oblige, connut un grand succès et fut reconnu comme un triomphe du style réaliste annonciateur du naturalisme. Ami, entre autres, de Gustave Flaubert, Théophile Gautier ou des frères Goncourt, ceux-ci, fidèle à leur amitié,  le visitèrent après que, victime d’une attaque cérébrale, il était devenu hémiplégique en 18969).
► Alain Feydeau, son petit-fils (1934 – 2008)
► Marie-Anne Carolus-Duran, sa femme († 1936)
Fille du peintre Carolus-Duran, il épousa en 1889. Aimant la peinture expressionniste, il fut l’élève de son beau-père. Ce mariage d'amour se solda par un échec, non sans lui donner cinq enfants.
Petit-fils de Georges Feydeau par son pèr, et du grand collectionneur Georges Hoentschel par sa mère, tombé dans la marmite théâtrale dès son enfance, il entra comme pensionnaire à la Comédie-Française en 1958 et y resta jusqu’en 1983.
Devenu célèbre grâce à la télévision, notamment avec l'émission culte Au théâtre ce soir où il n'interpréta pas moins de vingt-et-un rôles, sa carrière cinématographique fut, en revanche, très limitée. Egalement auteur et historien du cinéma, il laissa le souvenir d’un comédien talentueux au jeu aussi subtil que charmant.
Source principale : Dictionnaire de la littérature française - Ed. robert Laffont (1999)
(*) commentaire(s)
► Agnès-Octavie Blanqui († 1859)
Fille d’Auguste Blanqui et première épouse d’Ernest Feydeau.
 
► Deux de ses fils, Jacques Feydeau (1892-1970) et Michel Feydeau (1900-1961), père d'Alain Feydeau
© MCP
© MCP
© MCP
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.