RETOUR RELIGION
RETOUR PERSONNALITÉS LIÉES A LOUIS XIII
Fils d’un conseiller au parlement de Paris, ordonné prêtre (1599), d’un voyage en Espagne (1604), il ramena des carmélites, réformées par sainte Thérèse d'Avila, qu’il installa à Paris, et dont il se fit le visiteur perpétuel au grand dam des carmes déchaux (déchaussés) ( massacre des Carmes)  qui prétendaient tout naturellement à la direction de ces religieuses.
 
Mais, surtout très préoccupé de la formation du clergé, alors avide de bénéfices et qui avait perdu son âme, il fonda, en 1611,  « une société de prêtres, sans obligation de vœux, où l’on tendra de toutes ses forces à la perfection sacerdotale, pour en exercer toutes les fonctions et pour former à la piété ceux qui y aspirent ».  
Fondée sur le modèle de la Congrégation de l'oratoire formée à Rome, en 1575, par saint Philippe Néri, cette congrégation affichait une nouveauté pour l’époque : « séculière », elle n’impliquait pas les vœux religieux.
Une fois son règlement confirmé par la papauté, elle se trouva en rivalité directe avec les jésuites ce qui lui valut l’hostilité de ces derniers.
Grâce au ralliement de plusieurs maisons de l’Oratoire, et à l’appui, entre autres, de saint François de Sales, la congrégation, qui faisait vœu à la Vierge et à Jésus, connut un succès immédiat en réunissant très vite des prêtres de grande qualité, théologiens, exégètes, prédicateurs, philosophes, qui furent mêlés aux crises les plus sérieuses du temps, le jansénisme et le quiétisme.
 
Quitte à faire, il s’occupa aussi de la fondation des Ursulines et de la réforme monastique.
 
Bien qu’il ne cherchât pas à pénétrer à la cour et qu’il ait refusé d’être le précepteur des enfants royaux, après la mort de Concini, il travailla à réconcilier Louis XIII et sa mère, Marie de Médicis, dont il était devenu le chef du conseil.
Si, comme Richelieu, il voulait la grandeur de la France, leurs divergences dans le domaine de la politique étrangère n’en n’étaient pas moins profondes. Pour Bérulle, qui faisait figure de chef du parti dévot, il s’agissait de faire prendre à la France la tête d’une politique catholique en s’alliant avec l’Espagne et en travaillant à la conversion de l’Angleterre. Ainsi, un jour, pourrait être restaurée l’unité de la Chrétienté dans une grande union des peuples catholiques contre le protestantisme.
Estimé pour ses qualités de diplomate et de négociateur, il joua aussi un rôle important dans le rapprochement entre la France et l’Angleterre en obtenant la dispense nécessaire au mariage d’Henriette de France avec le futur Charles Ier d’Angleterre, il suivit la princesse dans son nouveau pays en tant que son aumônier. Les espoirs de conversion qu’il avait fondés furent vite déçus.
 
Nommé cardinal (1627), l’un des principaux artisans de la Contre-Réforme en France, il mourut deux ans plus tard en disant la messe. L’Oratoire comptait alors vingt-et-un collèges, cures, sanctuaires et séminaires en France, en Espagne et aux Pays-Bas.
 

Après quatre déplacements de sa sépultures, quid du cinquième ?
 
Ses obsèques furent célébrées dans l’église de l’Oratoire (affectée au Constoire en 1802), où son corps fut déposé provisoirement dans une des chapelles.
Trente ans plus tard, il fut inhumé dans la chapelle de la Passion où il demeura jusqu'en 1793 sous un tombeau,  oeuvre de Michel Anguier, dont il subsiste le buste à l'église Saint-Eustache et quelques vestiges de l'encadrement du mausolée à son emplacement d'origine.
L'Oratoire au 17ème siècle.BnF
Vers la fin de cette année 1793, par crainte d’une profanation, Amable de Bérulle, ancien premier président du Parlement de Grenoble, de concert avec les Pères de l'Oratoire,  fit enlever le cercueil de plomb  pour le cacher dans une fosse creusée dans la cave de son hôtel parisien du 15 rue de Grenelle.
Hôtel de Bérulle © Mbzt
En 1840, François de Bérulle confia le précieux dépôt aux saint-sulpiciens de Paris qui l'abritèrent dans la chapelle de leur séminaire. Ouvert avant son transfert, le cercueil révéla un squelette bien conservé. Le "liquide" trouvé parmi les ossements fut, lui, inhumé à part dans le cimetière du séminaire Saint-Sulpice d'Issy-les-Moulineaux.
Séminaire Saint-Sulpice, place Saint Sulpice, à gauche de la fontaine. Depuis 1922, l'immeuble est affecté au ministère des Finances.© MCP
Séminaire St-Sulpice d'Issy et la chapelle Notre-Dame de Lorette à gauche. http://www.sulpissy.info/spip.php?article283
En 1953, la tombe fut transférée au collège oratorien de Juilly (Seine-et-Marne). Mais le plus ancien collège de France ayant définitivement fermé ses portes en 2012, après 374 ans d’existence, que va-t-il advenir des cendres du cardinal ?
Collège oratorien de Juilly
Tombeau du cardinal de Bérulle.BnF
Buste provenant du tombeau (église St-Eustache) © MCP
Quand la loi de séparation (1905)  les chassa du séminaire en 1906, ils emportèrent dans leur séminaire d’Issy-les-Moulineaux les reliques du cardinal pour les placer dans la crypte de la chapelle Notre-Dame de Lorette où, depuis 1840, reposait déjà son cœur Carditaphe du cardinal
Carditaphe du cardinal
 
Trois monuments funéraires furent élevés pour le cardinal :
- celui du corps
- celui du bras droit: une urne en marbre noir, sculptée par Jacques Sarrazin (1592-1660), placée au-dessus de son tombeau. Gardée  au  Musée des Monuments français, elle fut transférée au collège de Juilly en 1803/1806.
- celui du cœur commandé en 1653 par l'abbé Le Camus à Jacques Sarrazin pour  la chapelle Sainte-Madeleine des  carmélites du faubourg Saint-Jacques.
Réalisé en 1657, le cardinal est représenté en orant, s'offrant à Dieu dans un grand mouvement d'extase. Le socle présente sur la face centrale les armoiries du cardinal encadrées de Renommées.
Aux faces latérales, s'opposent les sacrifices de l'ancienne et de la nouvelle Loi, sous la forme du sacrifice de Noé et de la Messe. Entré au Musée du Louvre en 1906, il y est toujours visible.
© MCP
© MCP
© MCP
Sources principales :
- Dictionnaire de la France baroque - France classique -Ed. Robert Laffont (1995)
-Tableau pittoresque et historique de Paris […] -Tome III (1811)
- L’Ami de la religion, journal ecclésiastique, politique et littéraire –Tome cent-sixième   (1840)
(*) commentaire(s)
2 décembre 2015
BÉRULLE Pierre de (1575 – 2 octobre 1629)
Eglise de l’Oratoire (Paris)
Merci à Marie Beleyme pour ces photos
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 28 mai 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.