RETOUR PERSONNALITES LIEES A HENRI III
CHARLES III, DUC DE LORRAINE ET DE BAR, dit le Grand (1543 -14 mai 1608)
Couvent  des Cordeliers de Nancy (Meurthe-et-Moselle)
Fils du duc de Lorraine, François Ier et de Christine de Danemark, élevé à la cour de France, compagnon de jeu des derniers Valois, il épousa à l'âge de seize ans, Claude de France, fille d’Henri II et de Catherine de Médicis. Remis en possession de ses Etats à sa majorité, il tint avec sa femme une cour brillante à Nancy.
Apprécié de la reine mère, séjournant souvent à la cour de France il y fut témoin de grands évènements, dont la saint Barthélemy.
Sous son règne, la Lorraine connut un brillant essor politique, économique et culturel. Ce fut une terre d’élection de la Contre-réforme avec le développement de l’université jésuite de Pont-à-Mousson et l’activité de saint Pierre Fourier.
Son rôle politique fut d ‘autant plus important qu’il était proche parent des ducs de Guise.
 
Pour se ménager son appui, Henri III fit régler à son profit le problème de la souveraineté du duché de Bar, sa possession. En retour, il aida Henri III à se dégager des lourdes dettes vis-à-vis du Palatin Jean Casimir afin d’obliger ce dernier, fournisseur de troupes aux protestants, à évacuer la France.
Cependant, les relations entre les deux hommes devinrent difficiles. Menant d’abord une politique de double jeu, Charles, désireux de mettre la main sur les Trois Evêchés, s’afficha ouvertement favorable à la Ligue et, par conséquent à l’intervention espagnole, mieux à même de servir ses desseins, pensait-il.
Il attaqua le duché de Bouillon. Entre manœuvres et conflits guerriers, qui durèrent plusieurs années, la rupture définitive se produisit en 1589 après qu’Henri III eut conclu une trêve avec le roi de Navarre et réuni ses forces pour assiéger Paris en rébellion. Les royalistes de Champagne et de Metz menaçant son duché, il résolut de joindre ses forces à celles des princes catholiques.
 
L’assassinat d’Henri III lui rendit l’espoir de voir reconnus les droits à la couronne de France de son fils aîné, Henri, dont la mère était une Valois. Mais, le roi d’Espagne lui ayant fait savoir que sa propre fille était encore mieux placée pour y prétendre, Charles risquait d’épuiser ses forces sans grand profit dans son combat avec les ligueurs. De plus, Henri IV, en mariant l'héritière du duché de Bouillon à Henri de LaTour d'Auvergne, avait donné un redoutable défenseur à  ce duché tant convoité et dont il ne put s’emparer.
Après l’abjuration d’Henri IV, Charles entreprit de se réconcilier avec celui-ci. Le roi, en position de force, imposa de dures exigences : Henri, héritier du duché de Lorraine, devrait épouser Catherine de Bourbon, sœur très mûre du roi et ardente protestante. Le mariage eut lieu en 1599.
 
Malgré les troubles dus aux guerres de religion, le règne de Charles III est regardé comme une époque de prospérité et d'essor. S’il échoua à faire installer un évêché à Nancy -, la France, maîtresse des Trois Évêchés, refusant l'indépendance spirituelle des duchés Lorrains,- Charles conserva l’image de bienfaiteur de son peuple et de législateur avisé.
Veuf en 1575, il ne se remaria pas. En 1607, il eut la douleur de perdre son fils, Charles, cardinal de Lorraine, qu’il chérissait particulièrement. On dit que ce chagrin accéléra son trépas. Il mourut moins de six mois plus tard.
 
Ses funérailles furent célébrées avec une magnificence royale. Elles furent l’objet d’une publication, La Pompe funèbre de Charles III, duc de Lorraine, ensemble de dix grandes planches et de quarante-huit petites, accompagnées de commentaires. Publiée en 1609 par Jean Savine, imprimeur de l'abbé de Clairlieu (Villers-lès-Nancy), la Pompe funèbre était un formidable outil de propagande au service du pouvoir ducal, et reste un document exceptionnel sur le déroulement des cérémonies.
 
Charles III avait ordonné la construction d'un caveau ducal qui fut réalisé par son successeur, Henri II de Lorraine. Il fut donc inhumé dans l’église des Cordeliers, mais pas dans le caveau.
Son cœur, d’abord déposé au Noviciat des Jésuites de Nancy, fut transféré aux Cordeliers en 1772 peu avant la suppression de cet ordre en 1773.
 
A la Révolution, sa sépulture fut violée et ses restes jetés, avec ceux de la famille ducale, dans une fosse  au cimetière de Boudonville à Nancy.
En 1826, une fois l’église du couvent et la chapelle ducale restaurées, on exhuma les cendres  qu’on rassembla dans plusieurs cercueils. Déposés à la cathédrale de Nancy, le 9 novembre, en une ultime pompe funèbre à travers les rues de la ville, on les ramena dans le caveau des Cordeliers. Aucune trace de tombeau particulier.
Pompe funèbre de Charles III, duc de Lorraine : Chambre du trépas de Charles III - © BnF/Gallica
© BnF/Gallica
Pompe funèbre de Charles III, duc de Lorraine : église des Cordeliers, 17 juillet 1608 - © BnF/Gallica
►CLAUDE DE FRANCE (1547-1575)
Deuxième fille d’Henri II et de Catherine de Médicis, elle était âgée de onze ans lorsqu’elle épousa Charles avec lequel elle forma un couple uni. Princesse discrète, elle mourut à l’âge de vingt-sept ans après avoir donné naissance à neuf enfants.
Amenée en Lorraine, sa dépouille fut  inhumée au couvent de Remiremont. En 1716, elle prit le chemin du caveau ducal des Cordeliers.
8 novembre 2016
Sourcse principales :
-Histoire et dictionnaire des guerres de religion -Ed. Robert Laffont (1998)
-Histoire de la Lorraine qui comprend ce qui s'est passé [...], par dom Calmet, abbé de Senonnes -Tome I (1745)
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 août 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.