RETOUR THÉÂTRE 
25 février 2020
► Comédienne française
RÉJANE, Gabrielle-Charlotte Réju, dite (1856 – 14 juin 1920)
Cimetière de Passy (Paris)
Fille d'un contrôleur, ancien comédien, ex-directeur de troupe, et contrôleur au théâtre de L’Ambigu, et d'une caissière dans le même théâtre quand, orpheline de son père, sa mère rêva pour elle d’un avenir d’institutrice, il était trop tard. Cette enfant de la balle avait déjà contracté ce qu’elle qualifiera un jour de « mal rouge et or du théâtre ».
Entrée à quinze ans au Conservatoire d’art dramatique dans la classe de l’ancien acteur de la Comédie-Française François-Joseph Regnier (1807-1185), elle y apprit  la simplicité, dans les gestes aussi bien que dans le maquillage et la parure
Après avoir intégré le théâtre de l’Odéon, ce fut le prestigieux théâtre du Vaudeville. Passant du répertoire populaire aux pièces d’avant-garde, trois rôles consacrèrent son talent éclectique :
-Germinie Lacerteux (1888), tirée du roman éponyme (1865) des frères Goncourt, qui à cause de son thème - les conditions misérables faites aux domestiques- suscita un véritable scandale politique et une interpellation à la Chambre,
-Nora Helmer, l’épouse naïve, puis rebelle du drame Maison de poupée (1879) de Henrik Ibsen, autre sujet dérangeant, l’autodétermination de la femme,  rôle qu'elle créa à Paris en 1894.
-Mais le personnage auquel Réjane finit par s’identifier est Madame Sans-Gêne, protagoniste de la pièce à succès de Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922). C’est ce personnage qui lui apporta en 1893, la célébrité.
 
Souveraine incontestée du genre comique et brillant, mais aussi fine interprète dramatique, si les spectateurs admiraient en Sarah Bernhardt un idéal grandiloquent, Réjane les réconciliait avec la réalité, sublimée par un jeu théâtral qui gardait le charme du naturel. Interprète aussi pétillante que sensible,  aux côtés de Sarah Bernhardt, elle fut l'une des comédiennes françaises les plus populaires de la Belle Epoque. En 1895, elle atteignit la notoriété internationale grâce à une tournée en Amérique.
 
Dans les deux dernières décennies de sa carrière, elle se partagea entre les planches et le septième art  à deux reprises, en 1900 et en 1911, elle joua dans une version cinématographique de Madame Sans-Gêne, œuvre dont elle a fait son cheval de bataille.
Epouse (1893) puis divorcée de Paul Porel (1905), elle se lança avec succès dans la carrière de directrice de théâtre. En 1906, elle racheta en 1906 à l’acteur et metteur en scène, Aurélien Lugné-Poë (1869-1940), le Nouveau-Théâtre qu’elle rebaptisa Théâtre Réjane et dirigea jusqu’en 1918 (Théâtre de Paris depuis 1919).
 
Femme énergique en dépit de sa santé chancelante, après un bref retour sur scène, Réjane mourut d’une crise cardiaque. Marcel Proust, ami de longue date de la comédienne et de son fils Jacques, fut le premier à se rendre à son lit de mort et à lui rendre hommage.
 
Le tout Paris des arts et une foule d’anonymes en deuil l’accompagnèrent à ses obsèques en la succursale de l’église Saint-Honoré-d’Eylau, puis au cimetière de Passy où elle fut inhumée après les derniers hommages et un long défilé d’adieux.
Avec elle, reposent  son ex-mari et plusieurs de ses descendants et co-latéraux artistes, dont François Périer, mari de sa petite-fille Jacqueline Porel.
Le char funèbre couvert de fleurs Journal Comœdia du 19 juin 1920
© MCP
© MCP
► POREL Paul (1843-1917)
Acteur et metteur en scène, mais plus connu comme directeur de théâtre, il inscrivit au répertoire plusieurs classiques mais, proche des milieux littéraires et musicaux, il sut aussi accueillir de nombreux auteurs parmi lesquels,  Alphonse Daudet, George Sand, etc. Il sollicita Gabriel Fauré pour la musique de scène du Caligula d'Alexandre Dumas père (1888) et reprit Béatrice et Bénédict d'Hector Berlioz (1889). L’Etat lui ayant refusé la direction de l’Opéra de Paris, il démissionna de l’Odéon emmenant avec lui une partie de la troupe dont Réjane et Lucien Guitry (1892).
© MCP
► POREL Jacques  (1893-1982)
Fils de Réjane et de Paul Porel, ami de Proust, il laissa des souvenirs écrits sur sa mère, Fils de Réjane I et II. Marié en premières noces avec Anne-Marie Duval (1890-1935), qui repose dans la même tombe, de cette union naquit la comédienne Jacqueline Porel.
© MCP
De ses trois célèbres liaisons, elle donna naissance à plusieurs enfants :
-avec Henri Salvador : le photographe Jean-Marie Périer, reconnu par l’acteur François Perrier.
-avec François Périer : la journaliste Anne-Marie Périer -ancienne rédactrice en chef de Elle, et troisième épouse de Michel Sardou-, et le cinéaste Jean-Pierre Périer (1943-1966),
-avec le comédien Gérard Landry (Landry Marrier de Lagatinerie) (1912-1999) : le comédien Marc Porel.
► POREL Jacqueline ( 1918-2012)
Fille de Jacques Porel, et petite-fille de Réjane dont elle avait hérité la beauté, malgré ses rôles au théâtre et au cinéma, elle est surtout connue pour sa carrière de doubleuse pour le cinéma et les dessins animés : Deborah Kerr (Quo Vadis, les Mines du roi Salomon), Audrey Hepburn (Guerre et Paix, Sabrina), Elizabeth Taylor (la Chatte sur un toit brûlant), la Marâtre (Cendrillon-2ème doublage de 1991) et du Porc épic (Rox et Roucky), etc., etc.
►POREL Marc (Marc Marrier de Lagatinerie, dit) (1949-1983)
Fils de Jacqueline Porel et de Gérard Landry, arrière-petit-fils de Réjane, profil type du « sex-symbol » et reconnu comme l'un des meilleurs acteurs de sa génération, sa filmographie comporte plus de cents films.  Remarqué par Jean-Claude Brialy, il fit, à 18 ans, ses débuts d'acteur dans le film de Costa-Gavras : Un homme de trop. On le vit ensuite aux côtés de Jean Gabin (Le Clan des Siciliens d'Henri Verneuil et La Horse de Pierre Granier-Deferre) et d'Alain Delon (Les Grands Fusils).
Après l’échec de films où il était la tête d’affiche, il tourna principalement en Italie, notamment  Luchino Visconti qui le retint pour son grandiose Ludwig - Le crépuscule des dieux.
Alors qu'une brillante carrière lui semblait promise, il ne tourna bientôt quasiment plus que des films italiens de série B. Quelles raisons obscures l’avaient poussé vers les paradis artificiels ? On le retrouva dans une chambre d’hôtel au Maroc, une seringue dans le bras.
Il était le père de deux filles, dont la jeune comédienne Bérengère de Lagatinerie (1968-1991), née de son union avec Bénédicte Lacoste.
© MCP
© MCP
►Bérengère de la Gatinerie  (Bérangère Lacoste-Marrier de Lagatinerie) (1968-1991)
Née d’un premier mariage de Marc Porel avec Bénédicte Lacoste, donc arrière-arrière-petite-fille de Réjane, elle ne tourna qu’un seul film Trocadéro bleu citron (1978). Elle décéda dans un accident à seulement vingt-trois ans.
D’abord inhumée dans la sépulture familiale paternelle, et bien que son nom apparaisse toujours sur la tombe de Passy, elle fut transférée en octobre 2006 dans celle de sa famille maternelle au cimetière ancien de Vincennes.
Sépulture Lacoste au cimetière ancien de Vincennes © Ph. Landru
Sources principales :
 
-Réjane, comédienne et interprète de la Belle Epoque par Gabriella Asaro publié en ligne en avril 2011
-http://www.lefilmdujour.fr/article-le-bogoss-du-jour-n-3-marc-porel-92511619.html
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 24  juin 2020
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.