NOHAIN Jean, Jean Marie Pierre Etienne Legrand, dit (1900 – 25 janvier 1981)
Cimetière du Père-Lachaise, 89ème division (Paris)
Fils du librettiste Franc-Nohain et de l’illustratrice Marie-Madeleine Dauphin, sa passion pour les enfants le détourna de sa vocation d’avocat.. Son père lui confia la responsabilité de la page enfantine de L'Echo de Paris. Cette vocation journalistique trouva un prolongement durable avec la création par Jaboune (pseudonyme issu d’un surnom enfantin qu'il garda toute sa vie) de Benjamin, Bonjour Dimanche et de Notre Temps.
Mais alors qu’il se considérait avant tout comme un journaliste, il se révéla être un « touche-à-tout » de grand talent, toujours à la recherche d'une idée nouvelle, dans le domaine de la radio, puis de la télévision.
© MCP
© MCP
►FRANC-NOHAIN, Maurice Étienne Legrand, dit (1872 – 18 octobre 1934)
« Nohain », un nom choisit en hommage à la rivière le Nohain, traversant Donzy, lieu des vacances d'enfance de ce journaliste, écrivain, poète, fabuliste et librettiste qui se qualifiait de « poète amorphe ». Il publia ses premiers poèmes dans la revue Le Chat Noir, qui assurait la promotion du cabaret éponyme.
 
Proche d'Alfred Jarry avec lequel, associé à Claude Terrasse (1867-1923) et André-Ferdinand Hérold (1865-1945) il inaugura le Théâtre des pantins  (1898). En 1903, il fonda  l'éphémère et satirique Le Canard sauvage, puis devint rédacteur en chef de L'Echo de Paris.
Ses douze livres de Fables, publiés en quatre volumes entre 1921 et 1933, où il donne libre cours à sa fantaisie, constituent sans doute l'une des facettes les plus attachantes de son talent. Pour les historiens de la littérature, il reste un des principaux représentants de l'Ecole fantaisiste. Son œuvre abondante et variée lui valut de recevoir le grand prix de littérature de l'Académie française en 1932.
© MCP
►DAUPHIN Marie-Madeleine (1878 – 1er septembre 1942)
Illustratrice spécialisée dans la littérature enfantine, elle était la fille du musicien et poète languedocien Léopold Dauphin (1847-1925). Après avoir signé ses premières œuvres de son nom de jeune fille, elle emprunta le pseudonyme de son mari pour la suite de ses ouvrages, parfois sous le monogramme «mf-n ou mfn », comme dans Le Rire à partir de 1902, ou Journal des dames et des modes (1912-1914).
Complot -Journal Le Rire (1902).
Costumes Parisiens, Journal des Dames et des Modes (1913
En 1914 les Editions Grasset éditèrent son premier album Le Journal de bébé, publié en deux versions : bleu pour les garçons, rose pour les filles, album réédité en 1927, puis en 1980 par Nestlé et en 1987 par le Metropolitan Museum of Art.
Le Journal de bébé (1927) -Ed. Grasset - BnF/Gallica
Dans l'entre-deux-guerres, elle illustra de nombreux livres pour enfants et contribua régulièrement dans la rubrique Benjamines au journal Benjamin créé par son fils Jean.
Tombée gravement malade près de Tours, où elle s’était réfugiée en 1940, elle mourut à Paris et fut inhumée auprès de son mari.
Ed. Larousse (1933) - BnF/Gallica
Ed. Mame (1936) - BnF/Gallica
© MCP
Sources principales :
 
-https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nohain/
-http://dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/fiches_bio/nohain_jean/nohain_jean.htm
-Wikipédia
(*) commentaire(s)
9 septembre 2020
► Animateur et parolier français
RETOUR TÉLÉVISION, CINÉMA, etc. 
RETOUR VARIÉTÉS
Il s’était déjà fait un nom comme animateur dans émissions radiophoniques quand son frère, Claude Dauphin, lui présenta une jeune comédienne de l'Odéon, Mireille, également compositrice. Sur ses musiques inspirées de rythmes américains mais, paradoxalement, bien françaises, Nohain écrivit des paroles de chansons gaies et non conformistes, qui sonnaient le glas de la romance dite « réaliste », et que l’on fredonne encore : Papa n'a pas voulu, Quand un vicomte, Puisque vous partez en voyage, Une Demoiselle sur une balançoire, et tant d’autres, tel Couchés dans le foin, etc.
Après la guerre, toujours à la radio, il mit entre autres sur pied l’émission « Reine d'un jour », qui connut un immense succès, permettant à une Française, prise au hasard, de vivre comme une reine le temps d'une journée, en échange de ses impressions.
 
Parallèlement, en 1950, appelé par la télévision, dont il fut l’un des pionniers, il eut l’idée de créer l'émission de variétés 36 chandelles, diffusée de 1952 à 1958, qui permit à de jeunes talents d'éclore et de se faire connaître du grand public : Fernand Raynaud, Georges Brassens, et tellement d’autres. Jusqu’en 1972, il proposa à la télévision des concepts de programmes originaux comme  Quand j'avais dix ans, première émission de reportages pour enfants, qui mettait en scène des reporters de dix ans abordant des sujets intéressant l'enfance.
 
Se caractérisant sur scène par une bonhomie et un regard malicieux, certains d’entre nous ont probablement gardé en mémoire ses fameuses expressions : « bien de chez nous » et surtout « c’est merveilleux »,  typiques de son esprit de perpétuel naïf émerveillé devant les progrès de la civilisation, et tout à fait en phase avec l'optimisme général des années 1950 et 1960.
 
On lui doit aussi des livres pour enfants comme Friquet pilote de ligne ou les séries des Frimousset, des Grassouillet et de La Famille Amulette, illustrées par Joseph Pinchon, l'auteur de Bécassine.
 
Pour l’anecdote, en 1918,  lors de son instruction un caporal-chef demanda au peloton « Combien de temps met le fût du canon pour refroidir ? ». La réponse, « un certain temps », devint un sketch célèbre, repris par Fernand Raynaud.
 
Jean Nohain fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Dans la même tombe, reposent sa femme, Jeanne Delaunay (1899 – 1979) ; ses parents : Franc-Nohain  et Marie-Madeleine Dauphin, et son frère, Claude Dauphin.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 16 septembre 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.