RETOUR ETATS-UNIS
RETOUR SCIENCES
FRANKLIN Benjamin (1706 – 17 avril 1790)
Cimetière Christ Church de Philadelphie, Pennsylvanie (Etats-Unis)
Ce génie, jouant avec dextérité de toutes les cordes de son arc de surdoué, s’intéressait à tout ; il créa une imprimerie, un journal, une bibliothèque, un hôpital, une compagnie d’assurance ; publia un almanach…
 
Son important rôle politique ne doit pas occulter le philosophe et le remarquable physicien qu’il était. D’ailleurs, c’est à croire que son invention du paratonnerre le prédestinait aux foudres diplomatiques, comme celle de la lampe à incandescence l’aura sans doute éclairé.
Il proposa l’union des colonies en 1754, participa à la rédaction de la Déclaration d’Indépendance et, comme ambassadeur en France, prit une part active à la conclusion du traité d’alliance avec la France en 1778.
William Temple Franklin (1760 – 25 mai 1823)
Cimetière du Père-Lachaise, 43ème division (Paris)
Son père, William Franklin, fils illégitime du grand Benjamin, eut Temple dans les mêmes conditions.
Né à Londres, son illustre grand-père le rencontra pour la première fois lors d’une mission dans cette ville. Temple avait quatre ans et notre savant attendit plusieurs années avant de lui révéler leurs liens de sang alors qu’il vivait avec lui aux Etats-Unis.
Dès lors, le jeune homme suivit Benjamin dans ses missions diplomatiques, notamment en France où il fut en partie éduqué.
 
Secrétaire de la mission américaine durant la révolution américaine et de la délégation américaine lors du Traité de Paris (1782-1783), après quelques espoirs déçus de son grand- père et son soutien, Temple échoua dans la carrière diplomatique. Benjamin lui conseilla alors de profiter du fabuleux potentiel de développement et d'enrichissement que représentaient à ce moment là toutes les terres disponibles dans ce tout nouveau pays. Mais, persuadé que si une nation étrangère attaquait les Etats-Unis, elle gagnerait à cause des factions rivales existantes aux Etats-Unis, il finit par préférer tenter sa chance en Europe. Ce qui ne l’empêcha pas d’être un spéculateur heureux puis malchanceux dans ses investissements territoriaux américains.
Héritier littéraire de Benjamin Franklin, il en publia de nombreux documents (papiers, correspondances, etc.) et édita sa propre biographie.
 
Séjournant entre l’Angleterre et la France, ce fut à Paris qu’il mourut dans la pauvreté. Avec lui repose Hannah Collyer, une anglaise qu’il épousa un mois avant son décès.
Sur sa tombe on peut lire :
"Il fut toujours digne d'un nom qui s'éteint avec lui".
© MCP
© MCP
(*) commentaire(s)
© MCP
Sans lui et sans nous l’Amérique serait-elle encore Anglaise ? Certes non, mais combien d’années le rêve d’indépendance aurait-il duré avant de trouver sa finalité ?
 
Partout il passait ce n’était qu’admiration, enthousiasme et triomphe Bref, au hit parade des chouchous américains il reste encore l’un des personnages les plus aimés de ses compatriotes ce qui est largement mérité.
 
Agé, souffrant d’un emphysème, il tomba dans le coma et décéda. Il avait rédigé lui-même son faire-part de décès à paraitre dans la Gazette de Pennsylvanie.
 
Le 21 avril, comme on peut sans douter, les funérailles de l’estimable bonhomme n’eurent pas lieu dans l’intimité. Vingt mille personnes suivirent le convoi de celui qui fut un des plus célèbres penseurs du 18ème siècle et l'un des plus grands patriotes révolutionnaires. Pour Philadelphie, pour l'époque, c'était une foule considérable.
Politiciens, imprimeurs, membres de la Société de Philosophie, que Franklin avait cofondée dans les années 1740, membres du Collège des Physiciens, qu’il avait créé, et des milliers d’anonymes l’accompagnèrent à sa dernière demeure. Bien que n’étant guère pratiquant, le clergé, en tête de cortège lui était reconnaissant de l’aide qui lui avait apporté pour la collecte de fonds permettant la construction de leurs établissements.
Quand Franklin arriva dans le port de Philadelphie le 6 octobre 1723, il en avait été chassé. Maintenant les bateaux  hissaient leurs drapeaux en son honneur.
 
Benjamin fut inhumé auprès de sa femme, Deborah qui l’avait précédé dans la tombe vingt-cinq ans auparavant, et de son fils Francis Folger, mort de la variole à l’âge de quatre ans.
Sa pierre tombale comporte ces simples mots : "Benjamin et Deborah Franklin 1790". L’Amérique était en deuil mais la France aussi. Mirabeau suggéra que l’Assemblée portât ce deuil.
Le cimetière où il repose, situé dans le cœur historique de Philadelphie,  est devenu l’un des plus intéressants cimetières de l’époque des colonies et de la Révolution. S’il en est le résident le plus célèbre, il ne faut pas oublier quatre autres « Pères fondateurs » signataires de la Déclaration d’Indépendance : Jacob Broom, Pierce Butler, William Jackson et Robert Morris.
Une tradition locale veut que la chance sourit à ceux qui jettent un penny sur sa tombe.
Mais saviez-vous qu'un de ses deux petit-fils, William temple Franklin, reposait en France ?
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.