RETOUR ANGLETERRE - IRLANDE - ECOSSE
(*) commentaire(s)
HENRY Ier D’ANGLETERRE dit Beauclerc (1068  -­ 1er décembre 1135) roi (1100 -1135)
Abbaye de Reading, Berkshire (Angleterre)
Fils cadet de Guillaume le Conquérant et exclu de l’héritage paternel, il succéda malgré tout à son frère Guillaume le Roux. Il était présent à la chasse qui a vu périr ce dernier.
Sans attendre que le corps soit rapatrié et encore moins le retour de son autre frère, Robert Courteheuse, alors en Croisade, il se rua à Londres pour s’emparer de la couronne et du trésor royal déposé à Winchester. Durant des années Robert Courteheuse tenta vainement de déposer Henri.
Mathilde (v. 1080 – 1er mai 1118)
   Abbaye de Wesminster de Londres (Angleterre)
Emplacement de la tombe d'Henri Ier
Photo Wikipedia
Photo http://www.flickr.com/
Fille du roi d’Ecosse Malcolm III et sœur de son successeur le roi Edgar, son mariage avec Henri Ier scella l’union entre les Normands et les Anglais.
 
Prénommée Edith, elle prit le nom de Mathilde, nom normand porté par la mère d’Henri.
 
Elle s'investit complètement dans son rôle de reine, assistant à de nombreux conseils de son mari. Il arriva même qu’elle les dirigeât en son absence.
 
Très religieuse, elle patronna l'un des premiers prieurés augustins, la Sainte-Trinité d'Aldgate à Londres. S’impliquant dans le sort des lépreux, elle fit construire un hôpital spécialisé pour eux et patronna divers établissements qui leur dispensaient des soins.
 
Elle mourut en l’abbaye de Westminster où elle fut inhumée près de la tombe d’Edouard le Confesseur au grand dam des Augustins d’Aldgate qui réclamaient sa dépouille. Au nom de quelques miracles qui eurent lieu auprès de sa tombe, on songea un temps à la canoniser. Modèle de reine, on continua à honorer sa mémoire jusqu’aux environs de 1528 avant d’être reléguée aux oubliettes.
Photo Wikipedia
Photo Wikipedia
Guillaume Adelin (1103 – 25 novembre 1120)
    La Manche
Rentrant en Angleterre, le prince et ses compagnons avaient embarqué à Barfleur sur le White Ship, le navire le plus rapide et le plus moderne de la flotte royale.
 
Les raison du naufrage restent incertaines. Néanmoins, la version la plus couramment admise est la suivante :
Avant de partir, les voyageurs avaient festoyé en abondance et le capitaine était ivre. Tout près de la côte, il ne put éviter un rocher qui déchira la coque du bateau qui commença à sombrer. Guillaume avait trouvé refuge dans l’unique barque de sauvetage qui coula sous le poids de ses passagers. Le seul rescapé de la tragédie fut un boucher originaire de Rouen.
Adélaïde de Basse-Lorraine ou Adeliza de Louvain (v. 1104  –1151?)
   Abbaye d’Affligem (Belgique)
Contrairement aux précédentes reines d'Angleterre, ne prend pratiquement pas part à la politique anglo-normande1. Elle n'assure jamais la régence et ne joue aucun rôle à la cour du roi. Ils n’eurent pas d’enfant.
Elle se remaria avec Guillaume d’Aubigny, ancien conseiller d’Henri Ier. Lors du conflit opposant l’impératrice Mathilde et Etienne de Blois, le couple resta fidèle à Etienne.
Par la suite elle se retira en l’abbaye d’Affligem où elle fut inhumée près de son père le duc Godefroy 1er de Louvain. Sa sépulture disparut lors des profanations révolutionnaires.
Photo Wikipedia
La dynastie normande (1066-1154)
Henri Ier fut un souverain efficace aussi bien dans sa politique intérieure qu’extérieure. Réformateur, habile négociateur, combattant de valeur, ses actions n’avaient qu’un seul but : affermir et maintenir la royauté dans une relative stabilité. En épousant Edith-Mathilde, sœur du roi Edgar d’Ecosse, il réunit les maisons royales normande et saxonne ce qui conforta son emprise sur la couronne avant qu’elle ne lui soit acquise.
 
Henri était aussi un colérique notoire et prolifique : pas moins de vingt-quatre enfants à son actif dont seulement trois furent légitimes. Parmi eux, son héritier, Guillaume Adelin mort dans le naufrage du vaisseau royal le White Ship en 1120, qui devait engloutir d’autres de ses enfants et trois cents courtisans.
 
Henri était à Lyons (auj. Lyons-la-Forêt dans l’Eure) quand, ne pouvant résister à un plat de lamproies pourtant interdites par son médecin, il mourut victime de sa gourmandise.
 
Son corps resta exposé plusieurs jours à Rouen sans que nul ne s’en soucia vraiment. Quand enfin on s’en occupa, la ville de Rouen conserva les entrailles, la cervelle et les yeux pendant que le reste de la dépouille était salé et enveloppé dans des peaux de bœuf pour être expédiée en Angleterre.
Moyennant une forte somme, on raconte qu'un médecin accepta d’extraire la cervelle, mais ce qu’il vit et sentit le fit tomber raide mort. Ainsi fut-il le dernier homme que tua Henri Ier.
 
Amené à Caen près de Guillaume le Conquérant, il y resta suffisamment longtemps pour que les peaux de bœuf se révèlent être un mauvais emballage. Le spectacle glaça d’horreur ceux qui en furent témoins.
Enfin, après bien des péripéties toutes aussi pitoyables, Henri Ier put rejoindre son tombeau dans l’abbaye inachevée qu’il avait fondée en 1121 et aujourd’hui en ruines. Il fut inhumé devant le grand autel
 
Avec la mort de Guillaume, Henri avait perdu son fils et le seul héritier mâle légitime à sa succession, problème qui le hanta jusqu’à sa fin. Il finit par désigner sa fille Mathilde (ou Maud). La suite n’allait pas se révéler si simple : c'était compter sans Etienne de Blois qui veillait à ses intérêts.
C'est sur fond  de cette saga que Ken Follett situe son roman "Les piliers de la terre" porté au petit écran en plusieurs épisodes.
 
Henri se remaria avec Adélaïde de Basse-Lorraine ou de Louvain, union qui renforça ses liens avec l'empire allemand.
 

Furent aussi inhumés en l'abbaye de Reading :
 
Guillaume de Poitiers (1153 – 1156), fils d’Henri II et d’Éléonore d’Aquitaine. Inhumé aux pieds de son
   grand-père Henri Ier
 
Constance d’York, comtesse de Gloucester (v. 1374 – 1416), femme de Thomas le Despenser
   mort décapité.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.