RETOUR ANGLETERRE - IRLANDE - ECOSSE
Ancienne église abbatiale du Bec
Bien qu’Etienne fût roi d’Angleterre, les circonstances par lesquelles il le devint le subordonnèrent tout son règne aux revendications de Mathilde à qui il vola la couronne. Leur lutte acharnée respective pour le trône lia à jamais leur destin devant l’histoire.
Mathilde
Etienne Ier d'Angleterre
Fille d’Henri Ier d'Angleterre, Mathilde épousa Henri V, empereur du Saint-Empire. Devenue veuve en 1125, en 1128, elle convola avec Geoffroy le Bel, comte d’Anjou, dit Plantagenêt.
 
Entre temps, en 1120, son frère Guillaume Adelin, héritier du trône étant mort, Henri Ier la désigna pour lui succéder dans l’espoir qu’elle donnerait naissance à un fils qui deviendrait roi d’Angleterre. En renâclant, Etienne de Blois, neveu d’Henri Ier, et lui aussi petit-fils de Guillaume le Conquérant par sa mère, prêta serment d’allégeance à sa cousine.
 
A la mort d’Henri Ier, Mathilde, qui un an plus tôt avait mis au monde un fils, Henry (futur Henry II), était en Anjou. Etienne de Blois, alors dans le Pas-de-Calais,  vit l’opportunité de se faire roi à la place du roi. S’embarquant d’urgence pour l’Angleterre, galopant vers Londres, où il se fit reconnaitre comme roi, toujours ventre à terre il se rua à Winchester pour se saisir du trésor royal comme l’avait fait Henri Ier vingt-cinq ans plus tôt.
La plupart des barons, convaincue que Mathilde n’avait pas les compétences d’une régente, le rejoignirent dans sa trahison. Couronné par Guillaume de Corbeil, archevêque de Canterbury, accepté par le clergé anglais et le pape, Etienne était bel et bien le souverain d’Angleterre et Mathilde ne pouvait rien y changer.
Mais toujours aussi énergique et ambitieuse, elle ne se laissa pas déposséder facilement de son trône. Elle hurla à l’usurpation, débarqua en Angleterre en 1139 et s’installa à Bristol où elle attendit qu’on lui reconnaisse ses droits.
 
Avec le temps, l’incompétence d’Etienne s’avérant, des barons tournèrent casaque et rejoignirent Mathilde qui, se montrant généreuse avec eux, lui permirent de former une armée. En 1141, elle battit Etienne qui fut capturé, déposé et emprisonné. Restait à Mathilde à se faire couronner.
Toutefois, sa situation militaire était plus faible qu’il n’y paraissait. Elle prit ses quartiers à Westminster dont elle fut délogée par les Londoniens.
 
Prenant le parti de forcer Henri, évêque de Winchester et frère d'Etienne, à la couronner elle assiégea la ville mais fut mise en déroute.  Elle ne pouvait pas non plus compter sur le secours de son mari qui, occupé au contrôle de la Normandie, lui refusa son soutien.
 
Etienne fut échangé contre Robert de Gloucester, demi-frère illégitime de Mathilde et leader charismatique de ses troupes, et retrouva son trône en décembre.
 
Après mille et une aventures rocambolesques pour sauver sa vie, Mathilde comprit qu’elle ne serait jamais reine. Mais il y avait son fils. A défaut de combattre pour elle, elle continua la lutte pour lui.
Robert de Gloucester mourut en 1147 privant Mathilde de son plus fidèle allié.
A cette époque, elle occupait illégalement le château de l’évêque de Salisbury ; menacée d’excommunication, elle choisit de se retirer en Normandie laissant son fils se débrouiller tout seul.
En 1153, celui-ci  débarqua à la tête d’une puissante armée.
 
De son côté, Etienne affaibli par les morts de sa femme Mathilde de Boulogne et de son fils Eustache, ayant perdu toute combativité, accepta de reconnaitre Henry comme son successeur. Un an plus tard, Etienne mourait à son tour.
 
La dynastie normande se finissait pour laisser la place à une autre page de l’histoire de l’Angleterre : celle des Plantagenêts avec les célèbres Richard Cœur de Lion, Jean-sans-Terre, la légende de Robin des Bois…mais aussi Aliénor d’Aquitaine et les débuts de la guerre de Cent Ans.
 

Après avoir été son ennemie la plus acharnée, en survivant à Etienne, Mathilde eut en quelque sorte le dernier mot et la satisfaction de voir son fils devenir roi d’Angleterre sous le nom d’Henry II.
 
Impératrice du Saint-Empire romain germanique, comtesse d'Anjou, mais aussi duchesse de Normandie, Mathilde  se retira dans le prieuré Notre-Dame-du-Pré de Quevilly, dépendant de l'abbaye du Bec-Hellouin dont elle fut  toujours une grande bienfaitrice.
En un temps où elle était  tombée malade et sa guérison incertaine, elle avait demandé à son père l’autorisation de s’y faire inhumer ce que celui-ci lui avait refusé prétextant la modestie du lieu lui préférant la cathédrale de Rouen où reposaient son ancêtre, le duc de Normandie Rollon. Mais, vaincu par la sincère piété de sa fille, il céda. Ainsi, bien des années plus tard, fut-elle ensevelie dans le lieu de son affection avec la bénédiction de son père.
 
On l’inhuma dans la nef de l’église de l’abbaye avec cette simple épitaphe. : « Ci-gît la fille, femme, et mère d'Henri ».  Par miracle, les sépultures de l’abbaye réchappèrent aux profanations révolutionnaires. Elle fut affectée à l’armée jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.
Néanmoins, l’église mal reconstruite des années auparavant, fut rasée par arrêté préfectoral de 1809 à 1811 laissant le sol pavé, quelques vestiges…et la tombe de Mathilde qui fut découverte en 1846 Identifiée, ses restes furent portés en la cathédrale de Rouen et inhumés dans la chapelle St-Pierre-et-St-Paul. En 1871, une plaque fut déposée portant l'inscription suivante:
 
ORTU MAGNA, VIRO MAJOR, SED MAXIMA PARTU,
HIC JACET HENRICI FILIA, SPONSA, PARENS.
MATHILDIS FILIA HENRICI I ; REGIS
ANGLORUM ET NORMANNIE DUCIS
UXOR HENRICI V, COESARIS MATER HENRICI II
PATRIS RICHARDI COR LEONIS DICTI
 
OSSA EJUS IN SANCTUARIO VETERIS ECCLESIAE
MONASTERII BECCENSIS A. D. MDCCCXLVI SUNT
ANNO DNI MDDDLXXI
 
R. I. P.
 
Pour une raison que j'ignore, ils furent exhumés puisqu'en 1879 on les retrouvait dans la sacristie en attendant leur réinhumation. Je ne sais si cela fut fait et ce qu'il reste de cette inscription.
 

► Geoffroy le Bel, comte d’Anjou, dit Plantagenêt (1113 – 7 septembre 1151)
     Cathédrale du Mans (Sarthe)
Photo Wikipedia
Abbaye de Faversham vers 1150, telle qu'elle se présentait au moment du trépas d'Etienne.
Abbaye de Favershamen 1536,  peu avant qu'elle ne soit victime de la dissolution des monastères (X: église abbatiale)
► Guillaume de Corbeille, évêque de Cantorbery (v. 1070 – 1136)
     Cathédrale de Cantorbery, Kent (Angleterre)
► Robert de Gloucester   (av. 1100 – 31 octobre 1147)
    Prieuré Saint James de Bristol, Gloucestershire (Angleterre)
     
Robert appartenait aux nombreux rejetons illégitimes d'Henry Ier. Il fut l'une des personnalités dominantes de son époque d'abord en étant l'un des principaux soutien et capitaine de son père, puis en devenant l'allié fidèle de sa demi-soeur Mathilde durant la guerre qui l'opposa Etienne Ier d'Angleterre. Chef charismatique de ses troupes, sa disparition fut une grande perte et l'une des raisons au renoncement à la guerre de Mathilde.
S'étant retiré à Bristol pour y recréer des forces armées, il y mourut victime d'une mauvaise fièvre. Il fut inhumé dans le prieuré bénédictin qu'il avait fondé en 1129 et, à priori, devrait toujours y être enfoui quelquepart.
Photo www.about-bristol.co.uk/
Photo www.about-bristol.co.uk/
De onze ans plus jeune que Mathilde, les préoccupations territoriales respectives du couple les laissèrent souvent et longtemps séparés. De cette union, mal assortie et conflictuelle, naquirent trois enfants : Henry II d’Angleterre, Geoffroy (1134-1158) et Guillaume (1136-1164).
 
Lors d’une baignade dans le Loir, Geoffroy prit froid et décéda peu après. Il fut inhumé dans la cathédrale du Mans. Son tombeau a disparu depuis longtemps. Il n’en reste qu’une plaque d’orfèvrerie le représentant vêtu de son armure.  Cette plaque, magnifique ouvrage en cuivre et émail champlevée,  ciselée peu avant 1160, fut commandée par Guillaume de Passavant, évêque de la ville. C'est la plus grande pièce (63 x 34 cm) qu'ait laissé le Moyen Âge occidental. Elle est actuellement conservée au musée du Carré plantagenêt du Mans.
On ne peut l'évoquer sans rappeler que son surnom de Plantagenêt, qu'il donna à la dynastie éponyme,
a pour origine le(s) brin(s) de genêt dont il ornait son chapeau.
Fils d’Adèle, elle-même fille de Guillaume le Conquérant, sa revendication au trône, à défaut d’être légitime, n’était pas la position la plus aberrante au regard de la situation. L’histoire est porteuse d’ambitions bien plus contestables.
 
Etienne, pourtant courageux et intelligent, manqua de lucidité et eut un règne assombri par son interminable guerre contre Mathilde.
Le décès de sa femme Mathilde de Boulogne (1105 – 3/5/1152), sa plus fidèle alliée, et de son fils Eustache finirent par lui ôter toute combativité. A sa mort à Douvres, il fut inhumé dans la même abbaye que ses chers disparus qu’il avait fondée avec son épouse en 1147.
 
La dissolution des monastères voulue par Henri VIII, qui eut lieu entre 1536 et 1541, fit disparaitre la sépulture d’Etienne et des siens.
► Etienne Ier d'Angleterre (1097-25 octobre 1154) roi (1135-1154)
     Abbaye de Faversham, Kent (Angleterre)
Mes sincères remerciements à Mr Jacques Tanguy, guide et grand spécialiste de l'histoire de Rouen, qui a fort courtoisement accepté de partager ses connaissances sur la localisation des reliques de Mathilde dans la cathédrale. J'en profite pour indiquer son excellent site:
http://www.rouen-histoire.com
En 1123, Guillaume fut élu de manière innatendue premier archevêque de Cantorbery. Il porta une grande attention à la morale du clergé et présida trois conciles légatins qui, entre autres, condamnaient la recherche du profit ou du sacerdoce et réprimandaient fortement les membres du clergé qui s'écartaient de la vie en célibat. Il fut également connu comme un bâtisseur.  
L'année précédent sa mort allait ternir sa réputation. Malgré le serment qu'il avait fait à d'Henry Ier, de couronner sa fille, Mathilde, il céda à Étienne de Blois et le consacra  roi d'Angleterre. Si sa piété ne fut pas remise en cause, ce geste le fit considérer comme un traitre.
Il fut inhumé dans sa cathédrale à l'entrée de la chapelle St Benedict.
La dynastie normande (1066-1154)
MATHILDE ou MAUD (1102- 10 septembre 1167) Impératrice du Saint-Empire germanique
Abbaye du Bec-Hellouin (Eure)
ÉTIENNE Ier D’ANGLETERRE (STEPHEN) (1097 - 25 octobre 1154) roi d'Angleterre (1135-1154)
Abbaye de Faversham (Angleterre)
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.