RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XI
COMMYNES Philippe de (1445/1147 – 18 octobre 1511)
Couvent des Grands-Augustins (Paris)
Durant la Révolution, leur tombeau fut profané mais les orants (priants) furent préservés par Alexandre Lenoir dans son musée des Petits-Augustins et sont aujourd’hui visibles au musée du Louvre comme le gisant de Jeanne de Penthièvre.
Gisant de Jeanne de Penthièvre
Musée du Louvre / P. Philibert
Trahison d’un seigneur frustré, ne supportant plus la violence du Téméraire ? Oui, mais les affinités qu’il avait avec Louis XI furent tout autant décisives.
Le transfuge n’eut pas à regretter son choix : une charge de chambellan, un titre de conseiller avec une pension très substantielle, la munificence royale l’enrichit de surcroit de la principauté de Talmont , en Vendée, sans omettre son mariage consenti par le roi avec Hélène de Chambes, fille du seigneur de Montsoreau, une des plus anciennes et des plus illustres maisons du Poitou. Louis XI paya 30 000 écus pour transférer aux nouveaux époux l'entière possession du domaine d'Argenton en Poitou. Commynes devenait ainsi « Monseigneur d’Argenton »
Intelligent et subtile diplomate, il joua un rôle prépondérant auprès de ce souverain qui lui conserva toute sa confiance jusqu’à sa mort et qui n’aura de cesse de le récompenser de ses nombreux services et compétences.
 
Mais à la mort de Louis XI, la situation de Commynes se précarisa. Il ne fut pas le seul fidèle serviteur du défunt roi dans ce cas, comme, exemple extrême,  Olivier Le Daim qui finit pendu à Montfaucon.
Tentant de défendre ses arrières, durant la régence d’Anne de Beaujeu, il joua un rôle actif dans la coalition visant à enlever le jeune Charles VIII en 1484 puis, l’année suivante, il s’acoquina avec des princes rebelles avant de se réfugier à Moulins auprès du duc de Bourgogne, Jean de Bourbon. Sa tentative de coalisation des princes ayant échoué, Commynes fut arrêté en 1487 et enfermé au château de Loches dans une cage en fer où il resta cinq mois avant d'être transféré à Paris pour son procès qui se termina en mars 1489. Commynes s’en sortit avec la confiscation du quart de ses biens et par une  relégation de dix ans qu’il vécut dans l’opulence, que lui permettait le reste de sa fortune, et à rédiger ses Mémoires. Bien que se méfiant de Charles VIII, il se mit au service de ce celui-ci qui sut profiter de ses grandes qualités diplomatiques.
 
Mais, les siècles ont surtout retenu le mémorialiste et l’historien, témoin direct des règnes de trois rois et de la cour de Bourgogne.  Ses Mémoires sont une référence incontournable de son époque.
 
Il mourut dans son château d’Argenton qu’il n’occupait plus que comme simple locataire. En d’autres temps, sa disparition eut été un véritable évènement politique, mais les choses avaient changé.
Ses restes mortels furent acheminés à Paris et inhumés dans la chapelle qu’il avait fondée dans le couvent des Grands-Augustins où le rejoignit par la suite sa femme, Hélène de Chambes, et leur fille Jeanne de Penthièvre († 1514).
René de Bretagne leur fit ériger un monument commun. Une statue représentait Commynes avec les cheveux courts, vêtu d’un manteau écussonné à ses armes, les mains jointes et agenouillé devant un prie-Dieu en forme d’autel antique, orné d’une gerbe entre deux cornes d’abondance.
La chapelle funéraire des Commynes telle que le Louvre l'a reconstituée avec les éléments sauvés des destructions révolutionnaires. Elle est un bel un exemple des emprunts faits à l'Italie : bustes à mi-corps et architecture ornée de rinceaux et de représentations profanes.
(*) commentaire(s)
Musée du Louvre / P. Philibert
Né dans une famille flamande depuis longtemps au service des comtes de Flandre, Philippe de Commynes (ou Commines) fut d’abord attaché au service du futur Charles le Téméraire dont il apprit à connaître et à supporter le tempérament violent. Ce fut aussi l’opportunité pour lui de commencer à tisser ses premiers réseaux diplomatiques.
Mais en août 1472, il décida de quitter le navire bourguignon pour rejoindre Louis XI.
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 août 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.