RETOUR THEATRE
RETOUR MUSIQUE
► Cantatrice, actrice et écrivaine française
ANDERSON Margaret (1886 – 18 octobre 1973)
Cimetière Notre-Dame-des-Anges, Le Cannet (Alpes-Maritimes)
Margaret vint s’installer au Cannet en même temps que Georgette. Elle y écrivit ses derniers romans et y mourut d’un emphysème. Elle fut inhumée auprès de Georgette et de Mathilde.
Grande personnalité intellectuelle américaine, en 1914, elle fonda le magazine littéraire d'avant-garde The Little Review qui devint un organe de référence dans l'histoire littéraire et artistique américaine. En 1916, elle associa à la rédaction Jane Heap, une intellectuelle et artiste immergée dans le mouvement Arts et Métiers de Chicago et ancienne amante de la romancière Djuna Barnes, dont elle devint la maîtresse.
 
Avec l’aide d’Ezra Pound à Londres, la revue publia quelques uns des jeunes écrivains de langue anglaise de l’époque: Ernest Hemingway, James Joyce, William Butler Yeats, etc. Les plus grands noms de la littérature américano-anglaise contribuèrent à des articles. Edité à Paris, le dernier numéro parut en mai 1929.
Photo MCP
Photo MCP
Photo MCP
Photo MCP
Les noms, visibles sur cette photo,  sont aujourd'hui quasi illisibles. Photo mmaeterlinck.canalblog.com/
Sœur cadette de Maurice Leblanc, créateur d’Arsène Lupin, Georgette était aussi dotée d’un talent d’écriture dont elle fit preuve après avoir connu de grands succès dans d’autres domaines.
 
Car, pour l’heure, son véritable don résidait dans sa voix de soprano. Née à Rouen dans une famille proche de celle de Flaubert, Georgette fit ses premiers pas comme chanteuse lyrique en 1893 à l’Opéra comique, dans L'Attaque du moulin de Louis Gallet, d’après Emile Zola, sur une musique d’Alfred Bruneau dont elle fut autant l’inspiratrice que l’interprète de ses œuvres.
LEBLANC Georgette (1875 – 27 octobre 1941)
Cimetière Notre-Dame-des-Anges, carré B, Le Cannet (Alpes-Maritimes)
Sources principales: mmaeterlinck.canalblog.com/
(*) commentaire(s)
Le succès l'entraina à l'opéra de Monte-Carlo et jusqu'au Manhattan Opera House de New-York. Mais si elle connut des triomphes en tant que cantatrice, elle se consacra aussi au théâtre et figura dans des films du cinéma muet naissant. Elle fut notamment la vedette de L'Inhumaine de Marcel L'Herbier en 1924.
 
En 1918, après vingt-trois ans de vie commune avec l’écrivain belge Maurice Maeterlinck, elle le quitta.
 
En 1925, à cinquante-six ans, toujours très belle, elle eut une courte liaison avec Gabriele D’Annunzio. Mais les temps devenaient difficiles. Son âge et sa générosité...A Paris, elle fut contrainte de vendre quelques meubles pour subsister.  
Sa rencontre avec Margaret Anderson, écrivaine et éditrice américaine, avec laquelle elle vécut des amours saphiques, ne changea guère ses finances.
 
En 1927, les deux femmes se réfugièrent dans le vieux phare désaffecté non loin du château de Tancarville, où logeait une partie de sa famille. On imagine bien volontiers le scandale que créa cette liaison auprès de la bourgeoisie locale et de sa parenté. Là, de Jean Cocteau à Oscar Wilde, elles recevaient toute l'élite littéraire et artistique de l'époque.
 
En 1919, Georgette avait écrit Propos sur le cinéma, un livre référence. Elle reprit sa plume et rédigea  
plusieurs ouvrages dont ses Souvenirs (1931) relatant sa liaison avec Maeterlinck, et plusieurs autres livres pour enfants et des récits de voyage. Elle commença l’écriture de ce qui fut son dernier livre publié, La machine à courage,  préfacée par Jean Cocteau.
 
En 1934, après une pneumonie, elle subit une grave opération et entama un long combat contre le cancer. Parlant de sa maladie, elle écrivait : "Résultat ? une expérience intéressante et dèche noire."
La famille Leblanc ne payant pas toutes les factures de son hospitalisation, elle dut faire appel à la générosité du journaliste et écrivain,  Georges Maurevert, son ami de toujours.  
Dans le dénuement le plus complet, ce fut encore Maurevert qui vint à son secours en réalisant une collecte à laquelle il demanda à Maeterlinck de participer. La réponse de l'écrivain vaut la peine d'être citée: "Par égard pour notre vieille amitié, j’aimerais mieux ne pas vous répondre car je serais obligé de vous dire des choses désagréables. Votre dévoué, Maeterlinck." !
Son frère Maurice Leblanc lui fournit alors une pension de 1000 francs, bien entamée par les soins et les médicaments.
 
De 1935 à 1939, avec Margaret Anderson, elle suivit l'enseignement de Gurjieff, gourou, espion et  authentique soufi de la tradition des derviches tourneurs, qui dirigeait près de Fontainebleau l’Institut pour le développement harmonieux de l’homme.
 
En 1940, très faible, elle décida de se rapprocher de Cannes et de certains de ses amis ainsi que de la Méditerranée. En compagnie d'une amie fidèle, Mathilde Serrure, elle s'installa au  Cannet dans une toute petite maison,"Le Chalet Rose", où elle mourut.
 
Tout au long de sa vie Georgette Leblanc avait aimé sans retenue tous les êtres, tant masculins que féminins, qui pouvaient lui apporter un peu de bonheur.
 
Et pendant que la guerre se poursuivait, Margaret Anderson ("journaliste" précisait Nice-Matin), Mathilde Serrure et quelques amis la menèrent au cimetière du Cannet. En 1961, Mathilde la rejoignait dans la tombe, suivit, en 1973,  de Margaret Anderson.
 
Malheureusement,  leur sépulture montre des signes de dégradation inquiétants faisant déjà disparaitre   les noms gravés sur la tombe et les dernières lignes d’un de ses poèmes  : "Mon Dieu, je ne suis qu’une chose qui repose entre vos mains."
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.