RETOUR ETATS-UNIS
CUSTER George Armstrong (1839 – 25 juin 1876)
Académie militaire de West Point à West Point, New-York (USA)
Ambitieux, vaniteux mais courageux, Custer, qui avait la réputation d’être lunatique, de maltraiter ses hommes et qui avait déjà été traduit en court martiale pour désertion en 1867- il avait abandonné son poste pour rejoindre sa femme - n’avait jamais encore vraiment prouvé sa valeur militaire malgré sa réputation de héros durant la guerre de Sécession.
 
Certes, il était connu comme  responsable de l’attaque sanglante du camp d’hiver du chef Cheyenne Black Kettle à Wichita où la plupart des femmes, des enfants, des vieillards et Black Kettle avaient été ignominieusement tués. Belle victoire!
Durant la bataille, Custer ignorait aussi qu’un de ses subordonné, Reno, avait été mis en déroute et se terrait ! Selon une tactique digne des meilleurs stratèges, les Sioux mirent en pièces l’une après l’autre les compagnies de Custer qui, lui-même, se retrouva encerclé avec ce qui restait de ses hommes.
Les soldats, à cours de munitions, se lancèrent dans un corps à corps désespéré à l’arme blanche qu’ils ne pouvaient gagner. C’était la fin. Custer, qui attendait vainement Reno, était mort comme l’étaient ses frères, son neveu et son beau-frère.
Blessé depuis le début de l’affrontement, le général avait résisté jusqu’à ce qu’un jeune Sioux lui assène un coup de fouet et, lui arrachant son revolver, tire et le tue ignorant le nom de sa victime.
Le 27 juin au matin les renforts arrivèrent pour découvrir des cadavres jonchant les collines et pour beaucoup dépouillés et mutilés. Un seul survivant du bataillon Custer : un cheval du nom de…Comanche.
Après avoir été identifiés, les corps furent inhumés sur place et déterrés l’année suivante pour être transférés dans des sépultures plus dignes.
 
Par la suite, la femme de Custer, Elisabeth Bacon, dite Libbie (1842-1933) inhumée avec lui, allait, tout en gagnant ses propres galons de notoriété au travers de ses articles et de ses livres, beaucoup contribuer à améliorer l’image de son mari et à l’élever au statut de légende.
Accusé de lâcheté, Reno fut traduit devant un tribunal de guerre d’où il sortit disculpé. Malgré cela l’opinion publique le considèrera comme le vrai coupable. Avec des « si » on peut toujours réécrire une histoire : Little Big Horn fut le Waterloo de Custer dont le courage en la circonstance n’efface pas ses erreurs. Quant à l’opinion publique, elle n’eut qu’une seule volonté : se venger (Big Foot et Wounded Knee)
 
Alors que les Blancs mettaient plusieurs jours à être avertis du désastre et encore plus pour y croire, les tribus Indiennes les plus éloignées fêtaient la victoire. Le bon vieux système des petits nuages de fumée avait parfaitement fonctionné. Lors de la visite d’un camp d’Indiens Mandans, j’ai interrogé notre guide Sioux sur la véracité ou non des nuages de fumée. C’est ainsi que j’appris que ce système de communication n’avait pas été utilisé très longtemps, mais que c’était bien grâce à lui que les tribus indiennes avaient été averties de la victoire sur Custer.
Sépulture de Custer à Little Big Horn
Photo Find a Grave
(*) commentaire(s)
Pire pour son avenir, en dénonçant à Washington la corruption des agences indiennes de la Frontière, il avait compromis un proche collaborateur du président Grant déclenchant les foudres de ce dernier.
Il était donc impératif pour Custer de se réhabiliter au regard des autres et aussi du sien.
 
Selon le traité de 1868, aucun Blanc n’était autorisé à occuper ou à traverser une seule parcelle des territoires accordés aux Sioux sans leur assentiment. Le malheur voulut que, en 1874, une expédition militaire dirigée par Custer découvrît de l’or dans les Black Hills, collines sacrées pour les Sioux. Devant l’arrivée des prospecteurs, les Indiens s’agitèrent. Le président Grant avait beau exiger qu’on les écrasât, les choses trainaient.
 
Le 25 juin 1876, le général Custer, à la tête du fameux 7ème de cavalerie avait enfin l’occasion de redorer son blason au lieu dit Little Big Horn dans le Montana où il découvrit un impressionnant village de tipis.
 
Sa stratégie, bien que hardie, ne présentait aucun plan de rechange en cas d’imprévu. Estimant que les sabres étaient démodés et trop bruyants pour un effet de surprise, il leur avait préféré des Colts 45 sans doute plus discrets quand on les dégaine mais moins pratique lors de corps à corps dans lesquels les Indiens excellaient. Pour le reste, les soldats n’étaient dotés que de fusils Springfield à un coup qu’ils chargeaient avec des munitions parfois défectueuses. Mais le général n’en doutait pas : il serait victorieux.
 
Mais le général ignorait que les Indiens, par l’intermédiaire de trafiquants, avaient obtenu des Winchester à répétition très efficaces. Il ignorait que, menés entre autres par Crazy Horse, les Indiens allaient fondre sur ses hommes avec d’autant plus de courage et d’assurance que Sitting Bull avait prédit que beaucoup de soldats allaient mourir, donc une victoire indienne. Ils allaient en découdre à mort.
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 14  novembre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.