RETOUR PERSONNALITES LIEES A CHARLES IX
SÉPULTURES DES VICTIMES DE LA SAINT-BARTHÉLEMY (Paris)
Il n’y a pas que les cimetières ou édifices religieux disparus de Paris qui ont pu faire de la capitale un ossuaire prenant la forme d’un puzzle bien curieux.
 
De simples émeutes, en passant par des révoltes, des guerres civiles et la Révolution, Paris fut le témoin d’évènements dramatiques avec leurs lots de massacres et de victimes pour lesquelles des inhumations dans des cimetières ordinaires étaient parfois impossible au regard du nombre. Avec les siècles, les travaux d’urbanisme ont rendu bien des dépouilles, mais sûrement pas toutes…
18 août 1572. Dans un Paris sous tension, la célébration du mariage entre Henri de Navarre et Marguerite de Valois fut l’occasion de festivités grandioses sensées dans un esprit de réconciliation entre protestants et catholiques.
La population parisienne, farouchement anti-huguenote, n’acceptait pas la présence des gentilshommes huguenots venus accompagner Henri de Navarre. L’atmosphère était d’une lourdeur irrespirable et le danger d’une explosion à tous les coins de rues. .
 
22 août 1572.  Un attentat par tir d'arquebuse fut perpétré contre Gaspard de Coligny qui s’en sortit avec un doigt arraché et une blessure au bras gauche. De l’acte isolé ou du  complot, le point est toujours sujet à controverses.
 
Cette  tentative d'assassinat fut l’élément déclencheur de la crise qui suivit qui mena aux massacres.  Pour calmer le jeu le roi, Charles IX, et Catherine de Médicis promirent justice aux protestants qui réclamaient vengeance. Devant la reculade royale, les Guise firent mine de quitter la ville au bord de la guerre civile.
 
Le 23 août, le roi et la reine-mère tinrent conseil pour décider de la conduite à tenir. Faute de documents, on ignore à quel moment précis  fut prise la décision d'abattre les principaux chefs militaires protestants en épargnant, toutefois, Henri de Navarre et le prince de Condé. Il fut ordonné de fermer les portes de la ville et d'armer les bourgeois afin de prévenir toute tentative de soulèvement. Là aussi, si on ne connaît pas avec précision la chronologie des opérations, on en sait le résultat.
Le commandement des opérations militaires fut confié aux ultra-catholiques Henri de Guise, Le Balafré, et à son oncle le duc d'Aumale.
Le Cardinal de Lorraine bénissant les assassins de la St Barthelemie : "courez et servez bien le Dieu des nations Je repand sur vous tous, ses bénédictions. Si dans ce grand projet quelqu'un de vous expire Dieu promet à son front les palmes du martyre... ": [estampe] / A. Moitte in. et su.
24 août 1572. On dit que les cloches de Saint-Germain l’Auxerrois donnèrent le signal du début des tueries des principaux chefs huguenots. L’amiral de Coligny en fut l’une des premières victimes.
Les nobles protestants logés au Louvre furent évacués du palais puis massacrés dans les rues avoisinantes. Leurs corps rassemblés devant le palais furent dénudés, traînés dans les rues puis jetés dans la Seine. Par miracle, Montgomery, qui avait accidentellement tué Henri II, réussit à fuir.
Trois jours d’émeutes et d’égorgements suivirent sans que soient épargnés les femmes et les enfants. Plus de trois mille victimes dans la capitale avant que la province ne prenne le relais. Une nouvelle guerre de Religion embrasait la France. Le nombre total de tués est difficilement quantifiable : dix-mille,  vingt mille, trente mille ? Quel que soit ce chiffre, il est d’une monstruosité innommable perpétrée au son de  
« Saignez, saignez. La saignée est aussi bonne en août qu’en mai ! »
 
Traînés jusqu’aux quais de la Seine, rejoignant ceux qui avaient été directement noyés, environ  3000 à 4000 corps furent jetés dans le fleuve dont le plus  grand nombre   vint s’échouer  sur les rives de l’île aux Cygnes (ou Maquerelle) qui se situerait de nos jours entre les ponts de l’Alma et de Bir-Hakeim. Abandonnés et se décomposant, on fit appel aux fossoyeurs du cimetière des Innocents pour les enfouir.
A ce sujet, on lit dans les comptes de l'Hôtel-de-Ville : « Des charrettes chargées de corps morts, damoisels, femmes, filles, hommes et enfants, furent menées et déchargées à la rivière. Les cadavres s'arrêtèrent partie à la petite île du Louvre, partie à celle Maquerelle, ce qui mit dans la nécessité de les tirer de l'eau et de les enterrer pour éviter l'infection. »
A Saint-Cloud, à Chaillot et à Auteuil en bordure de la rue Lafontaine.
 
Dans l’île Maquerelle, qui fut un temps un lieu d’inhumation des pestiférés, devenue l’île des Cygnes en 1676 et rattachée à la rive gauche en 1773 lors de l’aménagement  du Champ de Mars.
Environ 1200 cadavres y furent ensevelis. Il n’est donc pas exclu que des huguenots reposent encore sous le plus impressionnant des monuments aux morts qui soit :... la Tour Eiffel.
Grosso-modo, l'île s'étirait entre les deux traits rouges.
Le point rouge = Tour Eiffe l© MCP
20 avril 2012
En guise de tombes, ils furent inhumés pêle-mêle  :
 
Dans un quadrilatère formé aujourd’hui par le quai de New-York, les rues Beethoven, Delessert et Le Nôtre.
Parmi tous les autres lieux qui reçurent de façon moindre leurs lots de victimes, on peut citer le gibet de Montfaucon.
 



Source principale :
-Les 200 cimetières du vieux Paris de Jacques Hillairet -Ed. de Minuit (1958)
(*) commentaire(s)
Plan de Paris et ses environs, par John Rocque (1754)
De nos jours Google Earth © MCP
De nos jours Google Earth © MCP
RETOUR LIEUX  DE SEPULTURES
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 décembre 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.