RETOUR PHILIPPE V
Pastoureaux et bûcher de Juifs
Ancien tombeau de Philippe V. BnF
Merci à Erwan Le Marchand pour la photo
Merci à Erwan Le Marchand pour la photo
Dynastie capétienne
12 août 2012
Alors qu’il était à Lyon, à l’annonce de la mort de son frère Louis X le Hutin, le comte de Poitiers galopa vers Paris. A peine arrivé, après les funérailles de son aîné, le Parlement confirma sa régence en attendant la naissance de l’enfant que portait la veuve de son prédécesseur, Clémence de Hongrie. Ce fut un garçon, Jean Ier, qui vécut cinq jours.
Son neveu mort ; sa nièce, Jeanne de Navarre, écartée grâce à la loi salique, Philippe se proclama roi et fut couronné à Reims le 9 janvier 1317, couronnement confirmé par les Etats-Généraux faisant ainsi taire les contestataires.
 
Son surnom de « le Long » provient tout simplement de sa grande taille.
Sa femme, Jeanne de Bourgogne, libérée du château de Dourdan,  régnait à ses côtés.
 
Le second fils de Philippe le Bel rompit avec le gouvernement de son prédécesseur en poursuivant la réorganisation de la monarchie entreprise par son père. Rappelant les légistes de qualité encore vivants, faisant réhabiliter Enguerrand de Marigny,  il confirma l’exclusion des ecclésiastiques des charges administratives, confisqua certaines prérogatives féodales (droit d’aubaine*, droit d’épave**, etc.), prit des ordonnances pour administrer les eaux et forêts, etc.
Auteur de nombreuses ordonnances judicieuses, il ne parvint pas à réaliser un vœu qui lui tenait à cœur : établir l’unité des poids et mesures dans le royaume.
Droit d’aubaine : pendant le Moyen Âge et l'Ancien Régime, les étrangers vivant en France étaient soumis au droit d'aubaine : à leur mort, le souverain français héritait de leurs biens. Aboli à la Révolution, rétabli dans le Code Civil de 1803, il fut définitivement supprimé 1819.
Droit d’épave : par ce droit, le seigneur haut-justicier s'appropriait  toutes les choses trouvées dont le propriétaire est inconnu avec parfois un partage entre le seigneur et celui qui avait trouvé l’épave.
 
Après avoir réglé la question de la Flandre par le traité de 1320, il put se consacrer à faire la police dans le royaume en développant les polices urbaines.
Cette même année, il dut faire face à  une seconde révolte des Pastoureaux, la première datant de 1251.
Sous la conduite d'un prêtre interdit et d'un moine défroqué, qui prêchaient que Dieu avait choisi les pauvres bergers pour libérer la Terre sainte,  une foule de paysans déclara partir pour la croisade.
Arrivés à Paris, après plusieurs exactions, ils se mirent en ordre de bataille pour se diriger vers le Midi. Personne ne les arrêta. Caractérisé par un fort antisémitisme,  il faut imaginer cette bande de milliers de gueux armée menée par la folie et la misère voulant conquérir la Terre Sainte, pillant le pays pour se nourrir et massacrant les Juifs sur leur passage. Ils furent écrasés et dispersés par l’armée royale aux portes de Carcassonne.
 
Tenus responsables de tous les maux de l’époque les Juifs, mais aussi les lépreux. En 1321, cédant à la superstition qui voulait que les malheureux empoisonnent les puits, action soutenue par les Juifs, Philippe V décida de leur enfermement et de leur massacre dans l’espoir d’éradiquer la maladie.  Ils alimentèrent de nombreux bûchers en compagnie des Juifs qui furent de nouveau chassés du royaume avec leurs biens confisqués.
Parents  
► PHILIPPE IV
JEANNE DE NAVARRE
 
Epouse
► JEANNE DE BOURGOGNE
 
Enfants    
► Jeanne (v. 1308 – v. 1350), épouse de Eudes IV duc de Bourgogne      
► Marguerite (1310 – 9/5/1382), épouse du comte de Flandres, mort à la bataille de Crécy, elle fut inhumée en la basilique Saint-Denis
► Isabelle (1312 – 1348), épouse de Guigues VIII de La Tour d’Auvergne, puis de Jean III de Faucogney
► Blanche (1314 – 26/4/1358)
► Louis (2/1316 – 9/1316 ou 1315 – 8/2/1317), inhumé en l'église des Cordeliers
Source tombeau: Les tombeaux des quatre derniers Capétiens directs, Philippe le Bel et ses fils: extrait d'un résumé de Pierre Pradel  des comptes rendus de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres  (1969)
(*) commentaire(s)
De notre 21ème siècle, nous restons confondus devant tant de cruauté, mais pour ses contemporains le roi était religieux, de mœurs douces et porté à la modération…
 
Mais le destin l’empêcha d’aller au terme naturel d’un règne prometteur. Séjournant dans sa terre d’apanage, le Poitou, Philippe but une eau infectée de miasmes. Il mit cinq mois à s’éteindre dans les pires souffrances d'une dysenterie et d'une fièvre quarte.
 
Sentant sa fin approchée, il s’était fait transporté en l’abbaye de Longchamp où sa fille, Blanche, avait pris le voile et où il mourut. Excepté sa femme, personne ne le pleurât…Ce n’était pourtant pas faute d’avoir fait progresser le royaume. Mais les cataclysmes, la famine, les troubles, les répressions avaient marqué le peuple bien davantage que son œuvre en avance sur son temps.
 
L’ironie du sort, toujours en quête de bonnes plaisanteries, n’épargna pas Philippe. Sur cinq enfants, il n’avait eu qu’un fils mort en bas-âge. Il ne lui restait plus que des filles. Ainsi la loi salique, qu’il s’était évertué à faire appliquer contre sa nièce, allait-elle se retourner maintenant contre elles. Encore un bel exemple historique de l’arroseur arrosé !
 
Pour la première fois, on utilisa un dais placé sur sa dépouille ou son effigie (?) lors de ses funérailles.
 
Durant la Révolution, son corps fut extrait de son caveau de pierre et de son cercueil le 25 octobre 1793.  On trouva son squelette bien conservé, une couronne d’argent doré enrichie de pierreries, une agrafe en forme de losange de son manteau, une autre agrafe plus petite, une partie de sa ceinture en étoffe satinée avec une boucle d’argent doré et un sceptre de cuivre doré.
Ses restes, jetés dans une fosse commune, furent inhumés dans l’ossuaire de la basilique en 1817.
 
Son tombeau fut réalisé en 1327 à l'initiative de son frère cadet, Charles IV. Son image est d'un réalisme marqué; la dyssimétrie et la vigueur des traits proviennent d'une documentation très exacte; l'expression tendue, la crispation de la bouche révèlent l'interprétation d'un moulage mortuaire peut-être exécuté pour la solennité des funérailles.
 
Le dais de son tombeau d'origine, conservé au Musée des Monument français, a disparu ainsi que l'épitaphe : " Cy gist Phelipe Le Long, roy de France et de Navarre, fils de Phelipe le Bel qui trespassa lan MCCCXXI le tiers jour de janvier et le cuer de la royne Johane sa compaigne fille de noble pnce le conte Hugues de Bourgongne laquelle trespassa lan MCCC vingt et neuf le XXI de janvier."
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 16 mai 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.