RETOUR FRANCS ET MEROVINGIENS
17 septembre 2012
Parents  :
CLOVIS Ier
► CLOTILDE
 
Epouse :
► ULTROGOTHE
 
Enfants : pas d'héritiers mâles
Sources principales:
- Les premiers rois de France d'Ivan Gobry. Ed. Taillandier (1998)
- Dictionnaire des Francs de Pierre Riché. Ed. Bartillat (1996)
- Histoire des Francs de Grégoire de Tours. Ed. Les Belles lettres (1999)
- Histoire de l'abbaye royale de saint-Germain-des-Prez de Dom Jacques Bouillart (1724)
(*) commentaire(s)
Ultrogothe (v. 497 - ?)
Abbaye Saint-Germain-des-Prés (Paris)
 
De son union avec Childebert seules deux filles virent le jour qui devinrent religieuses.
D'après Grégoire de Tours, à la mort de son mari, Clotaire s'empara du royaume de son frère et du palais de la Cité.
Exilée à la mort avec ses deux filles, elle aurait été rappelée à Paris par Caribert Ier. A sa mort, cette reine pieuse et généreuse envers les pauvres et les moines fut inhumée dans le même lieu que son époux.
Merci à Erwan Le Marchand pour la photo
Tombeau de Childebert Ier avant sa profanation. Col. Gaignières
La Révolution fit disparaître les cendres des souverains. Le gisant de Childebert fut conservé au Musée des Monuments français avant de trouver une place en la basilique Saint-Denis.
A peu près:  " Il triompha des Allobroges, des Daces, des Goths et de l’Espagne. Il fonda le palais de Saint-Vincent, enrichit les temples de Dieu, distribua de l’argent aux pauvres et accumula ainsi dans le ciel des trésors éternels".
CHILDEBERT Ier (v. 497- décembre 558) Roi de Neustrie (511 – 558)
AbbayeSaint-Germain-des-Prés (Paris)
Clovis Ier eut plusieurs enfants dont :
Thierry Ier, roi d’Austrasie né d’une aristocrate rhénane, et trois autres fils nés de Clotilde : Clodomir roi d’Orléans, Childebert Ier roi de Paris et Clotaire Ier roi de Neustrie.
 
Etre roi de Paris signifiait, outre le privilège d’avoir Paris comme capitale, régner sur un royaume comprenant les futures provinces d’Île de France, de Maine, de Normandie qui comportaient plusieurs évêchés. Ce sera la Neustrie à laquelle s’ajoutaient une petite partie de l’Aquitaine et Saintes.
 
Fils de conquérant, Childebert et ses frères n’en pensèrent plus qu’à la conquête. Comme une tumeur au sein de l’Empire franc, enchâssée entre les Alpes et la Loire, ayant échappé à la domination de Clovis : le royaume burgonde (la Bourgogne) avec Sigismond, cousin ou neveu de la reine Clotilde.
Après s’être débarrassé de ce roi,  sous prétexte de le punir d’un crime, Clodomir et Thierry fondirent sur la Bourgogne. Clodomir mourut durant cette campagne.
A peine refroidi, Clotaire décida de s’emparer du royaume de son frère.  Clodomir avait laissé trois fils comme héritiers : Gunther, Théodebald et Clodoald.  C’est là qu’on retrouve Childebert qui fut complice de leur assassinat. Puis, avide de territoires et de butin, il accompagna Clotaire pour se saisir du royaume burgonde qu’ils se  partagèrent.
 
Entre guerres les uns contre les autres, alliances, réconciliations et nouveaux conflits, Thierry, Childebert et Clotaire ne cessèrent d’être trois loups voraces tentant de s’entre-dévorer. Thierry mourut laissant ses deux cadets ennemis face à face.
 
Childebert, profitait des bénéfices de la guerre : royaume agrandi, population pressurisée par le fisc, frontières bien gardée. Il avait accumulé les trahisons, les crimes et les adultères sans craindre la justice de Dieu  ni des hommes. Il s’ennuyait peut-être dans sa tranquillité acquise quand son neveu, Chramne, fils de Clotaire, eut l’idée de s’adresser à lui pour renverser Clotaire ! Childebert souscrivit à cette rébellion dont il ne vit pas le résultat désastreux pour Chramne.
 
Malade, il vivait retiré dans son palais. Sous l’influence de saint Germain, évêque de Paris, il avait enfin renoncé à ses désordres et avait ordonné à son entourage de l’imiter. Mais pour le rachat des péchés du roi moribond, Germain exigea plus : tout le trésor royal fut distribué aux pauvres de Paris.
 
De tous les fils de Clovis, Childebert, sous l’influence de sa pieuse épouse, Ultrogothe,  fut le plus dévoué à l’institution  monastique. De très nombreux monastères furent fondés de son vivant sur tout son royaume.
Pourtant sa première grande fondation ne fut pas un monastère mais la cathédrale de Paris dont il fit remplacer la petite église de bois par une grande église de pierre sous le patronage de Notre-Dame avant de disparaitre pour laisser place, des siècles plus tard,  à la cathédrale Notre-Dame de Paris, que nous connaissons.
Mais sa plus célèbre fondation est tout autre.  
 
De son siège de Sarragosse en 542, Childebert avait ramené deux reliques : un fragment  de la vraie croix (ou une croix en or ?) et la tunique de saint Vincent, martyr et protecteur de Saragosse.
Peut-être poussé par saint Germain, il confia à des moines la garde des précieux trésors et fit construire un monastère sous le double vocable de Saint-Vincent et de Sainte-Croix qui portera plus tard le nom de… Saint-Germain-des-Prés.
Childebert  fut inhumé dans le chœur de l'abbaye le même jour (le lendemain ?) que sa consécration.
Au 12ème siècle,  sa sépulture s'orna d'un gisant le représentant en demi-relief tenant d’une main son sceptre et de l’autre l’église de l’abbaye dont il était le fondateur.
 
En 1656, à l’occasion de travaux, on redécouvrit son tombeau avec ceux d’autres sépultures mérovingiennes qui avaient déjà été ouvertes par des ouvriers en 1645.  Les restes de Childebert et d’Ultrogothe furent alors déposés dans la sacristie en attendant une sépulture plus convenable.
 
Le 4 octobre 1656, le sculpteur Michel II Bourdin (1609-1678) s’engagea à réaliser le tombeau de Childebert suivant le devis et le dessin qui lui furent présentés.
D’après le dessin original portant son paraphe, retrouvé dans un manuscrit de la Bibliothèque nationale, il s’agissait d’un sarcophage en forme de bahut en pierre de liais, incrusté de marbre rouge et noir. Le gisant du 12ème siècle fut placé dessus.
 
Enveloppés séparément dans un linge de satin blanc, Childebert et Ultrogothe ils furent déposés dans un cercueil de plomb partagé en deux avec chacun une inscription gravée sur une plaque de cuivre :
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
NOUVEAUX ARTICLES
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.