RETOUR BEAUX-ARTS
TOULOUSE-LAUTREC Henri de (1864 – 9 septembre 1901)
Cimetière de Verdelais (Gironde)
► Peintre et lithographe français
1,52 mètre, un corps d’homme sur des jambes atrophiées, lèvres et nez épais, telle était la silhouette difforme d’Henri, l’un de nos plus grands peintres de mœurs.
 
Dès ses jeunes années et surtout à l’époque de sa maladie osseuse qui le rendit infirme, Henri s’exerçait à dessiner.
Ce descendant des comtes de Toulouse, ayant fini par convaincre sa mère de sa vocation d’artiste, s’installa à Paris. Entretenu par sa famille, Henri pouvait se consacrer pleinement à son art.
Paris ! Ses lieux de plaisir montmartrois, ses cafés-concerts, ses bals, ses théâtres et beuglants ! Fasciné par ses rencontres de misère et de débauche, grâce à sa maîtrise  du dessin et de la couleur, il plongea dans cette source d’inspiration sans limite.
Son talent porta à la postérité autant de personnalités de légende du moment qui faisaient les belles nuits de l’époque : la Goulue, Aristide Bruant, Jane Avril, etc. mais aussi le monde du cirque, les lavandières, les prostituées qu’il considérait comme des modèles idéaux. Avec une remarquable acuité, il chercha à montrer l’humanité de tout un monde pittoresque malgré sa confusion, son ridicule et sa vulgarité.
Au cirque Fernando: Ecuyère (1887-1888)
The Art Institute of Chicago (Collection  Joseph Winterbothan)
A la mie (restaurant) (1891)
Ce monde pittoresque qui avait accepté son handicap. Observateur rigoureux, bon nombre des ses tableaux révèlent une étude psychologique de la société alliant tension dramatique à des éléments hautement décoratifs. L’ironie, l’ambiguïté et la gaité de ses œuvres ne furent reconnues que bien longtemps après sa mort.
L’ironie qu’il pratiquait aussi avec lui-même par une autodérision provocatrice sur son infirmité.
Autodérision...
On lui doit également l’illustration d’une quarantaine de chansons, des succès principalement interprétées dans les grands cabarets de Montmartre de l'époque devenus mythiques : Le Moulin Rouge, Le Mirliton et Le Chat Noir.
Le château de Molromé. Photo Flickr, auteur ?
Yvette Gauthier (Flickr).
Yvette Gauthier (Flickr).
(*) commentaire(s)
6 janvier 2013
Souvent présentés dans des expositions collectives, ses tableaux furent montrés pour la première fois en 1893. Mais si le bourgeois aimait s’encanailler, il n’était pas prêt à exposer les témoins de ses vices dans son salon. Henri ne connut pas la gloire de son vivant.
Prématurément usé par l’alcool et une vie dépravée, il fut interné dans une maison de santé en 1899. Les journaux s'emparèrent de cet épisode pour condamner un peu plus encore ce personnage incompris de ses contemporains.
Un article de l’Echo de Paris exprima la pensée générale : « Parmi les peintres de notre temps, Lautrec laissera certainement le souvenir d’un talent étrange et immoral, celui d’un infirme qui, voyant la laideur en toutes choses, l’exagéra en peignant les défauts, les perversités et les réalités de la vie. »
 
Dans la masse des critiques acides de l’époque, un article fit exception dans Le Journal de Paris : « Il eut tout loisir de se consacrer à l’observation du monde. Ce qu’il vit n’est pas très flatteur pour la fin de siècle dont il fut le peintre authentique. […] Il se contenta de regarder et, contrairement à bien d’autres, il ne vit pas ce que nous semblons être, mais ce que nous sommes. »
 
Rétabli il retourna à ses néfastes habitudes qui cette fois lui furent fatales. L’âme de Montmartre » quitta la capitale pour le château de famille de Malromé (Saint André du Bois en Gironde) et y mourut nous privant, bien trop tôt, de son immense talent.
 
Il donna toutes ses lettres de noblesse à la lithographie à laquelle il donna une gigantesque impulsion à tout l’art de l’illustration. Entre impressionnisme et Art  nouveau, son influence fut considérable sur de nombreux artistes parmi lesquels, Matisse, Picasso,…
 
Malgré une vie courte et marquée par la maladie, l’œuvre du peintre fut très vaste : le catalogue raisonné de ses œuvres publié en 1971 énumère 737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies (y compris les affiches) et environ 5 000 dessins.
Après sa mort, son ami intime et protecteur Maurice Joyant, avec l'accord de la comtesse de Toulouse-Lautrec, et désirant mettre en valeur son œuvre, donna les fonds nécessaires pour qu’un musée soit créé à Albi où sont exposées une grande partie de ses oeuvres.  
 
Henri avait un père excentrique. Parmi ses fantaisies, on raconte que  le jour de l’enterrement de son fils, assis à l’avant du corbillard il s’amusait à tuer les mouches avec un élastique. On ignore le nombre de victimes…
 
Henri de Toulouse -Lautrec fut inhumé au cimetière de Verdelais, non loin de la propriété familiale. Sa mère, la comtesse Adèle Zoé de Toulouse-Lautrec-Monfa, née Tapie de Celeyran (1841 - 1930), le rejoignit dans sa tombe.  
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 11 décembre 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.