RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS VIII
Trois ans plus tard, folle de chagrin, elle menait son mari à la tombe et devenait régente en attendant la majorité de Louis IX.
Bien que son mari lui ait laissé un pouvoir fort, Blanche, clef de voûte de l’édifice royal, devint l’objet d’attaques et de méfiance tandis qu’une opposition voyait le jour. Les représentants de la moyenne noblesse, jusque là fidèles se préparaient à faire cause commune avec les grands vassaux de l’Île de France. La rébellion n’aboutit pas. Mais face à d’autres soulèvements, ses conseillers, la pensant peut-être plus impulsive que sage, lui retirèrent peu à peu de ses pouvoirs.
 
Louis IX atteignit sa majorité. Près de lui, Blanche joua un rôle de conseillère privilégiée et exclusive. Le jeune roi se libéra un peu, mais au moindre problème de santé, qu’il a fragile, sa mère revenait sur le devant de la scène.
Alors qu’elle était à son apogée, Louis IX épousa Marguerite de Provence. Malgré ses efforts pour étouffer ses réticences, Blanche ne supportait pas sa belle-fille et se transforma en une caricature de belle-mère, pourchassant les jeunes tourtereaux dans le moindre recoin les rappelant à l’ordre au plus petit geste amoureux.
Veuve de bonne heure, elle avait reporté toute son affection et son influence politique sur son rejeton de roi très épris de sa femme éclatante de beauté et de gaité et de plus en plus cultivée ! Et ce couple qui s’entendait à merveille !
 
Trop pour Blanche ravagée de jalousie. Blanche qui résistait, profitant de toutes les occasions  pour empêcher  le développement d’un contre-pouvoir opposé au sien.
Les hostilités officielles avaient éclaté en 1241 et prirent de l’ampleur l’année suivante lors de la naissance d’une seconde fille. Pas capable de faire un mâle la belle-fille ?
Malgré ses difficultés à consolider son règne personnel à cause de sa santé, Louis y parvint. Blanche dut quitter le palais royal et fut écartée de toute décision politique.
 
Le départ de Louis IX à la croisade, accompagné de sa femme, remit Blanche aux affaires avec une légère restriction : il lui confia le gouvernement mais pas le sceau royal lui interdisant toute décision importante. Elle assura l’intendance de l’expédition de son fils, fit face à la croisade des pastoureaux, prit la défense d’une ligue paysanne, etc.
Usée, l’annonce de la captivité de Louis participa sans doute à l’affaiblir davantage même si elle le fit libérer.  Blanche sentait sa fin venir. Ses médecins lui conseillèrent de quitter Paris. Elle s’installa à Melun.
 
Malade, elle fit venir l’abbesse de Maubuisson afin d’exhausser son vœu de rentrer dans l’ordre cistercien.  Quelques jours avant sa mort, elle en reçut l’habit et, par humilité, échangea son lit contre une paillasse au sol.
En grande pompe, on ramena sa dépouille jusque Paris puis à Maubuisson  qu’elle avait fondée et où elle avait depuis longtemps élu sa sépulture.
En  mars 1253, son cœur fut solennellement apporté en l’abbaye Notre-Dame-des-Lys qu’elle avait aussi fondée près de Melun.
Lorsque la nouvelle parvint à Louis IX, toujours en croisade, il fut accablé de douleur.
 
Blanche de Castille fut inhumée  au centre du chœur des religieuses de l’abbatiale. Sur son magnifique tombeau en cuivre doré et argent, son gisant la représentait en habit de moniale.
Profané à la Révolution, il fut fondu le 10 novembre 1792 sans qu’on sache précisément ce qu’il advint des ossements.
Funérailles de Blanche de Castille à Maubuisson (BnF)
MCP
Dans son Musée des Monuments français, Alexandre Lenoir tenta bien un de ses fameux rafistolages fait de bric et de broc pour faire croire à la reconstitution du tombeau de la reine, mais la supercherie ne tint pas longtemps.
"Reconstution" du tombeau de Blanche de Castille par Alexandre Lenoir...
Son tombeau du cœur au Lys, en marbre noir, disparut dans les mêmes circonstances. Il serait à rapprocher de la fameuse gisante noire provenant de Maubuisson et aujourd’hui à la basilique Saint-Denis.
Vestiges de l'abbaye Notre-Dame-des-Lys. Photo GO69
Sources principales :
- Dictionnaire chronologique des reines de France – Ch. Bouvier – Ed. Perrin (2000)
- Pour la mort de la reine : Blanche infante de Castille…par Charles Combault d’Auteuil (1644)
(*) commentaire(s)
11 février 2013
Fille d’Alphonse VIII, roi de Castille, Blanche se vit marier au futur Louis VIII sur une idée de sa grand-mère maternelle, Aliénor d’Aquitaine, qui voyait ainsi sa descendance occuper trois trônes : l’Angleterre, la Castille et la France. On la fit venir de Palencia et le mariage eut lieu en 1200.
 
Fillette brune « très sage, très belle, très bonne et très franche », elle forma un couple très uni avec Louis qui lui fit douze enfants dont seulement cinq atteignirent l’âge adulte. Parmi eux, le futur saint Louis. Rapidement, Blanche, femme de caractère, avait fait siens les intérêts des Capétiens. Mais il lui fallut attendre vingt-trois ans la mort de Philippe Auguste (1223) pour régner.
BLANCHE DE CASTILLE (1188 – 27 novembre 1252) Reine de France : épouse de Louis VIII
Abbaye de Maubuisson (Val-d’Oise)
Cœur : abbaye Notre-Dame-des-Lys à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.