RETOUR LITTERATURE
RETOUR CINEMA
RETOUR THEATRE
► Poète, romancier, auteur dramatique et cinéaste français
Issu de la haute bourgeoisie, orphelin de père et élevé chez son grand-père où il rencontra les célébrités de l’époque, ses premiers poèmes le sacrèrent adolescent prodige.
 
Renonçant au succès trop facile, il se retira à la campagne où il entreprit la rédaction du Potomak (1919) véritable prise de conscience des sources secrètes et profondes de la poésie.
Génial touche à tout, porte-parole du Groupe des Six, il se fit le défenseur de la peinture, de la musique et de la poésie. La poésie au théâtre : Antigone et Œdipe Roi (1928), Les Enfants terribles (1929) écrit lors d’une cure de désintoxication à l’opium dans lequel il avait plongé à la mort de Raymond Radiguet et dont il se libéra après en avoir décrit ses souffrances dans les notes et les dessins d’Opium (1930) ; le théâtre encore…
 
En 1937, il se lia avec Jean Marais, qui fut son amant, et avec le boxeur Al Brown qu’il aida à reconquérir son titre de champion du monde.
 
Ayant exploré tous les domaines de la parole, Cocteau trouva un nouveau mode d’expression, la « poésie du film », qui, sans rien renier de sa rigueur, lui gagna un public immense : L’Eternel retour (1943), La Belle et la Bête (1945), L’Aigle à deux têtes (1948), ou encore Orphée (1950) et Le Testament d’Orphée (1960) œuvres où se reflétait avec plus d’intensité et de profondeur sa mythologie personnelle.
 
Parallèlement, il composa quelques uns de ses plus beaux poèmes dont Allégories (1941). Exposant des peintures et des céramiques, décorant des chapelles, au grand effroi des bien- comme des mal-pensants, il entra l’Académie royale de Belgique puis à l’Académie française (1955).
 
Participant à toutes les expériences culturelles de son temps, comblé par trop de dons divers, Cocteau souffrit  de pas offrir à ses contemporains une apparence entière. Sensible à l’enchanteur, on se méfiait de ses enchantements…
En l’immobilisant,  la mort mit au jour la forme véritable et l’unité d’une œuvre essentiellement tournée vers l’exploration de nos abîmes où règne cette nuit lumineuse chantée par les mystiques.
 
Le 10 octobre 1963, mourait Edith Piaf. Le lendemain, peu avant sa propre disparition, on lui demanda de rendre un hommage à la Môme qu’il aimait tant.  Mais le Prince des poètes,  victime d’un œdème pulmonaire,  succomba quelques heures plus tard d’une crise cardiaque dans sa demeure de Milly-la-Forêt où il résidait depuis 1945.
 
Lors de sa restauration en 1959,  la chapelle saint-Blaise-des-Simples,  unique vestige d'une maladrerie du 12ème siècle, fut décorée par Jean Cocteau à la sollicitation des élus. Il  dessina les vitraux et des fresques murales représentant respectivement la Résurrection du Christ et des plantes médicinales, les simples qui donnent leur nom à la chapelle. Elle abrite depuis le portrait en bronze qu'Arno Breker (1900 – 1991)  avait réalisé quelques mois auparavant et l'épitaphe célèbre de l'académicien : « Je reste avec vous. »
 
Dans la même tombe repose Edouard Dermit.
© Cyrilb1881
© Yann Pagès Photomatisme.fr
© Yann Pagès Photomatisme.fr
© Yann Pagès Photomatisme.fr
© Yann Pagès Photomatisme.fr
Buste en bronze par Arno Breker.
© http://www.chapelle-saint-blaise.org
Edouard Dermit (1925 – 1995)
Source principale : Dictionnaire encyclopédique de la littérature française –Ed. Robert Laffont (1999)
(*) commentaire(s)
4 juillet 2013
COCTEAU Jean (1889 – 11 octobre 1963)
Chapelle Saint-Blaise-des-Simples à Milly-la-Forêt (Essonne)
Acteur et peintre connu sous le nom Antoine Dermit, il était à la fois le fils adoptif et l’amant occasionnel de Cocteau. Extrêmement beau, et doté d'une silhouette de dieu grec, surnommé « Doudou » pour sa gentillesse jamais feinte, la douceur de son caractère et sa sagesse bienveillante, il restera au cinéma,  le juvénile Paul du film Les Enfants terribles réalisé par Jean-Pierre Melville d'après le roman de Cocteau.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 16 mai 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.