RETOUR LITTERATURE
RADIGUET Raymond (1903 – 12 décembre 1923)
Cimetière du Père-Lachaise, 56ème division (Paris)
► Ecrivain français
Atteint très jeune de la rage de la lecture au point d’en abandonner ses études, Raymond se lança dans l’écriture de poèmes d’une réelle qualité. Il avait quinze ans. Et ce fut à ce même âge qu’il vécut son premier amour avec Alice Saunier qu’il devait décrire par la suite, bien qu'il s'en défende,  dans son œuvre la plus connue, Le Diable au corps.
 
Journaliste, ces divers travaux lui permirent de rentrer en contact avec les cercles littéraires parisiens et de s’y faire des amis.
Faire-part  de décès de Raymond Radiguet
© MCP
© MCP
© MCP
Sources Alice Saunier:  http://www.lefigaro.fr/livres/2012/11/30/03005-20121130ARTFIG00590-radiguet-le-voleur-de-vie.php
(*) commentaire(s)
4 juillet 2013
Alice Saunier (1893 - 1952)
Cimetière Rabelais 1 de Saint-Maur-Les-Fossés (Val-de-Marne)
 
Institutrice,  elle entama une liaison avec le très jeune Radiguet alors que son fiancé, Gaston Serrier,  était au front.  Séduite par les dons littéraires du jeune garçon, elle se proposa de lui donner bénévolement des leçons. Demeurant près de chez elle, à Saint-Maur-Les-Fossés, chaque nuit l'adolescent quittait la maison paternelle endormie pour rejoindre la chambre d'Alice.
Lors d'une permission en octobre 1917, Alice et Gaston se marièrent sans que la jeune femme mette pour autant un terme à sa liaison extraconjugale. Mais le jeune prodige se lassa et quitta sa maîtresse après qu'elle ait accouché d'un fils, André, dont on ne sait qui est le père.
En 1923, le succès du Diable au corps vint raviver les doutes de Gaston  dues aux rumeurs passées. Entre disputes et réconciliations, la vie du couple devint un enfer.
 
Trente ans passèrent. Soudain, le nom si difficilement exorcisé réapparut, en 1947, sur les murs de Paris: Le Diable au corps n'était plus un livre mais un film avec un couple bientôt mythique: Gérard Philipe et Micheline Presle.
Ce fut à nouveau l'enfer dans le petit pavillon de Saint-Maur, jusqu'à ce jour de 1952 où Alice mourut, atteinte d'un cancer de la gorge, après avoir toujours nié l'évidence.  
 
Avant sa disparition l'année suivante, Gaston se présenta à Roland Dorgelès - le caporal des Croix de Bois, l'idole de millions de Poilus : «Je suis le mari de l'héroïne du Diable au corps, le soldat à qui Radiguet a volé son bonheur
S’il fut mal reçu par Apollinaire, Max Jacob, devinant immédiatement son talent, l’envoya à Jean Cocteau qui le fit travailler et exerça une influence capitale sur sa future carrière. Inséparables, ils fondèrent en 1920 une petite revue : Le Coq, d’allure fantaisiste et de caractère essentiellement avant-gardiste.
 
Laissant de côté sa vie de bohême pour plus de rigueur, il termina Le Diable au corps. Enthousiasmé, Bernard Grasset lui offrit un contrat qui le libéra de ses soucis matériels. Lancé par une campagne publicitaire sans précédent dans l’histoire des Lettres, le roman parut en 1923 et apporta la gloire au jeune homme malgré les protestations des ligues d’anciens combattants et des associations bien pensantes : tout de même, une liaison passionnelle entre un adolescent et une jeune femme pendant que le fiancé combattait pour défendre la patrie ! Bien évidemment, le scandale provoqué participa aussi au succès du livre.
 
La même année, il termina son deuxième et dernier roman, Le Bal du comte d’Orgel qui fut publié après sa mort. Il se mit « à faire de l’ordre » dans sa vie et à rassembler tous ses poèmes.
Il lui fallait se hâter comme s’il avait la sensation que le temps lui était compté. Et il l’était. Un soir d’automne, alors qu’il se promenait avec des amis, il fut prit d’une faiblesse. Transporté d’urgence dans une clinique, les soins qu’on lui prodigua ne purent vaincre la fièvre typhoïde qui l’emporta en quelques jours.
 
A vingt ans, il laissait une œuvre parfaitement contée dans un style sobre avec goût et mesure qui ne cessa jamais d’être rééditée.
Raymond Radiguet fut inhumé le 14 décembre au cimetière du Père-Lachaise au milieu d’un parterre impressionnant de personnalités parmi lesquelles, Coco Chanel, Gaston Gallimard, etc. Cocteau, terrassé par le chagrin, n’assista pas aux funérailles.
Sa tombe se niche discrètement dans un recoin de la division.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 11 janvier 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.