RETOUR LOUIS XVI  ET LA RÉVOLUTION
RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
HOCHE Lazare (1768 - 19 septembre 1797)
Weissenthurm, près de Coblence, (Allemagne)
Cœur : église Notre-dame de Versailles (Yvelines)
Palefrenier aux écuries du roi, puis simple soldat et sergent dans la garde nationale parisienne, son intelligence et sa bravoure lui firent rapidement gagner ses galons sur les champs de batailles de Thionville, Namur et Maastricht.
Mis à la tête de l’armée de Moselle, puis des armées réunies du Rhin et Moselle, s’il se fit battre à Kaiserslautern, il triompha contre les Autrichiens à Woerth, débloqua Landau et dégagea l’Alsace.
Un héros de la République était en marche.
Le 21 septembre, un cortège précédé d'un petit groupe de hussards vint enlever le cercueil sur lequel veillaient des grenadiers. Son sabre et son épée, liés ensemble et entrelacés dans une couronne de laurier et sur lesquels on avait déposé des feuilles de chêne, reposaient sur son catafalque. A intervalle d’une demi-heure, on tirait des salves de canon. Les cavaliers portaient des torches qui éclairaient les trois couleurs de la République flottant au-dessus d’eux et illuminaient la procession. Les soldats avaient leurs armes baissées. Malgré la grandeur de la cérémonie, qu’accompagnait une musique composée pour l’occasion par Cherubini, et la splendeur de l’état-major, les innombrables officiers et les troupes silencieuses succombaient à un chagrin sincère comme l’était la tristesse des paysans de Wetzlar à Coblence. Là, alors que résonnait le glas, le prince régnant attendait à la tête de ses troupes. Lazare Hoche n’avait que vingt-neuf ans.
Ce fils de la Révolution française était autant pleuré par ses compatriotes que par ses ennemis.
Il fut inhumé près de la tombe de Marceau à Coblence.
Son cœur fut ramené à Versailles, sa ville natale, et déposé en l’église Notre-Dame.
Tombe de Lazare Hoche de 1797 à 1919 à Coblence
Ancienne tombe de Lazare Hoche à Coblence. La plaque en français et les palmes ont disparu.
© Dieter Rogge
Eglise Notre-Dame de Versailles. © MCP
Carditaphe de Lazare Hoche © MCP
En 1798, au lieu dit "Auf dem Frauenberg" à Weissenthurm, près de Coblence, un monument en forme de casemate fut érigé par les soldats de l’armée Sambre-et-Meuse où ses restes furent transférés en 1919.
Les aménagements actuellement visibles autour du mausolée (barrière, etc.) datent des années 1919-1920. Un peu plus de 4.000 mètres carrés forment l’ensemble qui appartient à la République française.
Quatre reliefs en bronze ornent le monument. Celui-ci représente  la victoire de Lazare contre les lignes autrichiennes à Wissembourg (Alsace) le 26 décembre 1793. © Dieter Rogge
Le tombeau au 19ème siècle
Le tombeau de nos jours © Dieter Rogge
© Dieter Rogge
© Dieter Rogge
© Dieter Rogge
© Dieter Rogge
(*) commentaire(s)
31 juillet 2013
Dénoncé pour trahison par Pichegru, que soutenait Saint-Just, comme membre du club des Cordeliers, il fut arrêté le 1er avril 1794 et ne sortit de prison qu’à la chute de Robespierre en juillet.
 
On lui confia alors le soin de calmer l’insurrection dans l’Ouest où il sut apaiser les tensions religieuses en pratiquant une politique de tolérance à l’égard des prêtres réfractaires. Il rétablit la discipline, adopta une tactique efficace contre la guérilla vendéenne et signa le traité de La Jaunaye avec Charette (15 février 1795) mettant fin à la guerre. Mais celle-ci reprenant, après avoir écrasé les émigrés débarqués à Quiberon (21 juillet), il détruisit les derniers espoirs des royalistes.
 
En février 1797, prenant le commandement de l’armée de Sambre-et-Meuse, il franchit le Rhin, battit les Autrichiens à Neuwied, accrocha encore quatre victoires. Il envisageait d'enlever d'un seul coup l'armée ennemie, quand l'armistice de Leoben, conclu par Bonaparte, l’arrêta net dans sa lancée.
 
S’estimant trop jeune pour accepter le ministère de la Guerre, il le refusa et reçut le commandement d'un corps d'armée destiné à déjouer les intrigues que le parti de Clichy entretenait contre le Directoire.
Objet de dénonciations calomnieuses de ses ennemis, il perdit ce commandement et n’obtint jamais les juges qu’il demandait pour leur rendre un compte solennel de sa conduite. Il retourna à son quartier général de Wetzlar (Allemagne) où le terme de sa glorieuse carrière approchait.
 
Il tomba subitement malade dans les premiers jours de septembre 1797, et mourut le 19 au milieu des plus cruelles douleurs victime de la tuberculose. Des honneurs funèbres furent rendus à sa mémoire, tant à l'armée qu’au sein de la République. Même la Vendée organisa des funérailles d'honneurs pour celui qui y avait ramené la paix.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 23 septembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.