RETOUR PERSONNALITES FRANCOIS Ier
RETOUR PERSONNALITES LIEES A HENRI II
► Maréchal et connétable de France
Il est le plus célèbre de son illustre famille et pourtant, sa gloire guerrière n’a porté que peu de lauriers et ses intentions politiques n’ont guère été suivies. Mais, fidèle serviteur de cinq rois, de Louis XII à Charles IX, il tint pendant quarante ans une place prépondérante dans le royaume, notamment auprès de François Ier dont il fut le favori avant de connaître la disgrâce pour lui avoir prôné la confiance en Charles Quint.
Collégiale Saint-Martin © Remibridot
Le duc porte le collier de l'ordre de la Jarretière et les insignes de l'ordre de Saint-Michel. L'inscription HO MAL Y PEN/SE apparaît sous le genou gauche, sur le collier de l'ordre de la Jarretière. Invisible sur cette photo.
Son monument au cœur, que sculpta Barthelemy Prieur sur un projet de Jean Bullant architecte des Montmorency, se composait d’une colonne torse ornée de motifs végétaux  accompagnée de trois satues allégoriques, au sommet de laquelle reposait le cœur dans une urne en bronze. L'idée d'une colonne centrale cantonnée de trois statues dérive du monument du coeur de François II
Cette riche polychromie est caractéristique des oeuvres funéraires de Prieur,
 
Les trois statues manifestent les bienfaits d'une Justice pacificatrice. La Paix brûle les armes et l'Abondance (aussi nommée la Félicité), tenant la corne, offre des épis de blé et du raisin : cette allégorie profane est inhabituelle sur une oeuvre funéraire. La Justice est due à Martin Lefort. Elle tient l'épée, attribut usuel, mais un rameau d'olivier remplace la balance.
Excepté l'urne qui fut fondue à la Révoltion, l'ensemble du cardidaphe, de nos jours au musée du Louvre,
a conservé sa superbe facture d'origine.
Le cardidaphe aux Célestins. Col. Gaignières. BnF
© http://www.louvre.fr/
L'Abondance ou Félicité © A.K
La Justice
La Paix
(*) commentaire(s)
4 novembre 2013
Entre temps, fait maréchal en 1522, et connétable en 1538, lui-même prisonnier à Pavie puis libéré contre rançon, il aida Louise de Savoie à l'administration du royaume pendant la captivité du roi.
 
Avec le règne d’Henri II, il renaquit de ses cendres, plus glorieux qu'auparavant. Si ce n'était le clan des Guise, indéfectibles rivaux à la cour, l'emprise du connétable sur la politique du royaume eut été entière. Cette loyauté indéfectible, bâtie sur un caractère réputé cassant et une  humeur superbe et ombrageuse,  montra  néanmoins souvent un net défaut de clairvoyance.
Catholique convaincu, défenseur intransigeant de la royauté qu’il imaginait toujours menacée, il  ne comprenait pas l’enjeu de la Réforme. Ayant formé un « triumvirat » catholique avec François de Guise et le maréchal de Saint-André,  après la paix il  se rapprocha de son neveu protestant, Gaspard de Coligny.
 
Immensément riche et puissant, il fut aussi un grand mécène sauvant de l'exécution plusieurs artistes protestants en obtenant leur grâce auprès du roi.
 
Il avait presque soixante-quatorze ans quand se déroula la bataille de Saint-Denis (1567). Croit-on que l’âge avait affaibli le bonhomme ? Nenni ! Cinq coups d’épée qui lui tailladèrent le visage, deux coups de masse qui s’écrasèrent sur la tête, une arquebusade qui lui rompit la colonne vertébrale furent  nécessaires pour abattre ce rude lutteur, et encore arriva-t-il à briser la mâchoire de son assassin avant de s’effondrer. Et il serait encore à vociférer contre ses adversaires si ses fils ne l’avaient pas retiré de force du champ de bataille.  
 
Bien que Catherine de Médicis n’ait eu que peu d’amitié pour le personnage, ses funérailles furent sans conteste à la hauteur de sa personnalité. Au-delà même, puisque pour la première fois pour un simple seigneur, aussi important fut-il, elles furent digne d’un roi. Pas moins de trois mois et demi avant qu’il ne soit inhumé.
Le corps fut exposé à Sainte-Avoye puis  ramené à Notre-Dame de Paris accompagné d’un cortège impressionnant. Le roi et la reine s’étaient fait établir une estrade près du pont Notre-Dame d’où ils pouvaient suivre l’imposante marche funèbre. Le cercueil de plomb fut ensuite mené à la basilique Saint-Denis où il resta provisoirement et symboliquement près du tombeau d’Henri II qui avait eut le souhait de reposer près de son fidèle ami. A défaut de son corps, Henri II récupéra son cœur près du sien au couvent des Célestins.
La dépouille reprit le chemin de l'église Saint-Martin de Montmorency toujours escortée de son incroyable cortège.
A force d’arrêts et de prières, ce n’est que le 28 février 1568 que le connétable fut enfin enseveli en sa dernière demeure où le rejoignit son épouse Madeleine de Savoie (v. 1510 -1586).
Son tombeau, commandé par sa veuve, œuvre de Jean Bullant et terminé par son neveu Charles Bullant, fut profané lors de la Révolution. Il n’en reste que son gisant et celui de son épouse conservés au musée du Louvre.
MONTMORENCY Anne de (1493 - 12 novembre 1567)
Collégiale Saint-Martin de Montmorency (Val-d’Oise)
Cœur : Couvent des Célestins (Paris)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 16 mai 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.