RETOUR BEAUX-ARTS
► Dessinateur, caricaturiste et peintre et  français
Né d'une couturière non mariée et d'un père disparu très jeune, Louis Alexandre Gosset de Guiness, dit André Gill, fut élevé par sa grand-mère à la mort de sa mère. A la fin de ses études, il s’essaya à divers métiers tous liés au dessin : dessinateur sur étoffes, stagiaire dans un cabinet d'architecte, collaborateur du Mercure Galant ou de la Revue pour Tous, etc. Il choisit son pseudonyme de « Gill » en référence au tableau « Gilles » de Watteau.
 
Dessinateur au talent suffisamment reconnu pour en vivre, il participa à plusieurs  journaux et revues satiriques dont "l'Eclipse".
Napoléon III en bougeoir
Madame Anastasie, figure satirique de la censure.
Ce fut la période la plus exaltante de sa vie où il créa les fameux portraits-charge lui valant une célébrité incontestable.  Pour se défendre de la censure, véritable obsession dans la vie d’un caricaturiste - et qui sévit autant sous l'Empire que durant les premières années de la République renaissante- il avait toujours un dessin de remplacement en réserve.  
Émile Littré et Charles Darwin (La Lune Rousse du 18 août 1878).
Le Fou
Cette découverte déclencha une nouvelle crise de vagabondage. On le retrouva huit jours après le Salon errant du côté de Bar-sur-Aube. Il réintégra l’asile pour ne plus jamais en sortir. Ses quelques meubles et les œuvres qui lui restaient furent vendus à un prix dérisoire lors d’une vente aux enchères.
Excepté le fidèle dessinateur Emile Cohl, ses amis venaient de moins en moins lui rendre visite. La disparition de Vallès acheva de le démoraliser. Moins de trois plus tard, André Gill mourait à son tour et sombra peu à peu dans l’oubli.
Emile Cohl visitant André Gill (à droite) à Charenton.
Il fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise dans une concession gratuite accordée par un arrêté préfectoral de 1887.
Sa tombe est ornée d’un buste en bronze, œuvre de Laure Coutan (1855-1914).
© MCP
© MCP
Sources principales:
- http://www.encres-vagabondes.com/memoire/gill.htm
- http://rh19.revues.org/751 Revue d’Histoire du XIXe siècle […] : La folie d’André Gill
(*) commentaire(s)
GILL André (1840 – 1885)
Cimetière du Père-Lachaise, 95ème division (Paris)
22 février 2015
Après la défaite de la Commune, il vécut mal cette fin de rêve.  Il se fit oublier du pouvoir quelque temps avant de reprendre son activité qu’il finit par délaisser au profit de la peinture.
 
Également chansonnier à Montmartre, il fréquentait le Cabaret des Assassins qui devint le célèbre cabaret montmartrois, le Lapin agile après qu’il en eût peint l’enseigne (Frédéric Gerard).
 
Mais, alors qu’il s’était affirmé comme précurseur dans le domaine des caricatures, en pleine révolution impressionniste, il réalisa des tableaux réalistes sans grande originalité. Sa renommée s’étiola et l’argent commença à manquer.
Son ultime refuge fut sa vie privée en se mettant  en ménage. En 1881, il eut un fils, Jacques,  qui décéda peu après. Et on le retrouva errant dans les rues de Bruxelles où il était en voyage. Manifestement désorienté, il semblait avoir vagabondé à travers bois depuis des jours. Ramené à Paris par Vallès et Callet, après maintes tribulations, il fut conduit à l’asile de Charenton où il n’admit jamais être malade. Certes, il avait bien quelques égarements mais pas de quoi remettre en cause la solidité de sa raison.  En revanche, sa vie dans l’asile, le regard des autres que lui valait sa condition d’aliéné et le manque de soutien de ses proches lui causaient une vraie souffrance.
Grâce à des interventions amicales et à une amélioration, il en sortit en janvier 1882. Ruiné par les frais de son internement,  il se lança dans de nouveaux travaux : un livre de souvenirs paru en 1883, et l’exposition de sa nouvelle œuvre, Le Fou, accepté au Salon de 1882. Hélas,  son tableau était accroché si en hauteur qu’il était invisible.
Dans un contexte politique difficile -qui mena à la défaite de Sedan, à la chute de Napoléon III, au gouvernement de Thiers et à la Commune- il se lia avec de nombreuses personnalités politiques, littéraires et artistiques, parmi lesquelles : Courbet, Zola, Verlaine, Bizet, Schœlcher, Victor Hugo, Charles Cros ou encore Jules Vallès. Simples relations ou véritables amis, avec eux il peaufina son approche critique et son art de la satire efficace. A l’aide de ses crayons et de ses pinceaux, il accompagna de son trait acéré les violentes campagnes des politiques, croqua aussi ses proches et ses contemporains.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 30 juillet 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.