RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
« Sa vie est un roman » écrivait La Bruyère de ce Cadet de Gascogne. Il est vrai que le personnage est hors norme.
 
Après avoir reçu l’éducation militaire de gentilhomme, capitaine, il intégra le régiment de Gramont, appartenant à son cousin, le maréchal de Gramont. Rêvant de se distinguer sur les champs de bataille, colonel des dragons, le bouillant jeune homme se fit notamment remarquer par Turenne lors de la bataille des Dunes (1658).
 
Se couvrir de gloire aux armées, certes, mais l’ambitieux visait surtout une charge importante dans l’Etat.
© MCP
© MCP
Source sur la fin de vie et la sépulture : Lauzun par Jean-Claude Petitfils-Ed. Tempus
(*) commentaire(s)
13 février 2016
Habilement, il tissa sa toile pour gagner les faveurs de Louis XIV. Il y parvint jusqu’à devenir un ami intime, et l'accompagna pour son mariage à Saint-Jean-de-Luz.
 
Brillant courtisan plein d’esprit et de charme, adoré des femmes et séducteur invétéré aux innombrables conquêtes, tout lui sembla alors permis au point de disputer au roi la conquête de Mme de Valentinois, ce qui lui valut de tâter de la Bastille une première fois.
Alors qu’il avait vaillamment participé à la guerre de Dévolution, le roi refusa obstinément de lui donner une charge promise. Il aurait eu alors l’inconcevable audace de s'embusquer sous le lit du roi et de Mme de Montespan pour écouter leur conversation et connaître les causes de revirement…dont la maîtresse royale sembla bien être la responsable. Après avoir insulté cette dernière et piqué une grosse colère devant le roi, il séjourna pour la seconde fois à la Bastille.
 
Pardonné, capitaine des gardes (1669), il était au sommet de sa gloire quand la Grande Mademoiselle, cousine germaine du roi, eut l'extravagant projet de l’épouser. D’abord favorable à cette équipée romanesque, les intrigues de la Cour, de la famille royale, de Mme de Montespan, l'ensemble hurlant à la mésalliance, emportèrent la décision du roi qui refusa. Arrêté par d'Artagnan, expédié  à la citadelle de Pignerol, il y retrouva Fouquet.
Enfermé en 1671, il ne retrouva sa liberté qu’en 1681. Dix ans durant lesquels il tenta en vain de s'évader, multiplia les crises de révolte et d'exaltation mystique, et s’humilia dans des lettres interminables envoyées au roi et à son ministre de la Guerre.
 
Accueilli froidement à la Cour, sa prétendante n’ayant pas désarmé, bien qu’il n’existât pas de preuves, on pense que le mariage eut malgré tout lieu en grand secret. Cette union se résumant à une longue scène de ménage, le couple se sépara.
 
Après la Glorieuse Révolution anglaise (1688), c'est à lui qu'incomba la mission de ramener à Saint-Germain-en-Laye la famille du roi Jacques II Stuart, puis de commander l'infructueuse expédition d'Irlande pour tenter de le rétablir sur son trône.
 
Créé premier duc de Lauzun (1692), trois ans plus tard, le vieux barbon épousa une jeunesse, Geneviève-Marie de Durfort.
 
Bon pied bon œil malgré son grand âge, Lauzun affichait quatre-vingt-dix printemps quand il trépassa. Conformément à sa volonté, il fut inhumé dans la chapelle du couvent des Petits-Augustins dont il fut le bienfaiteur. Point de tombe ostentatoire, mais une simple dalle nue, dépourvue d’inscription, et dont il ne reste rien.
 
Malgré ses titres et ses dignités, Lauzun ne fut pas un personnage de premier plan. Mais, mieux que cela, il incarna à merveille l’esprit de son siècle, sa légèreté, sa finesse, ses grandeurs comme ses bassesses. Célèbre pour ses galanteries, il n’est en rien comparable au modèle libertin et cynique des Lumières. Il ne fit rien d’extraordinaire, et pourtant sa vie foisonnante et étourdissante d’aventures, alimenta et occupa tout le Grand Siècle.
LAUZUN, Antonin Nompar de Caumont, duc de (1633- 19 novembre 1723)
Couvent des Petits-Augustins (Paris)
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.