RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
BONTEMPS Alexandre (1626 – 17 janvier 1701)
Eglise Saint-Louis-en-l’Île (Paris)
De tous les domestiques au service des rois de France, il est certainement l’un des plus célèbres, si ce ne n’est le plus, tant il est impossible d’évoquer la vie publique ou privée de Louis XIV sans voir poindre l’ombre d’Alexandre Bontemps.
Cinquante ans à sembler n’exister qu’à travers et pour le roi !
 
Abbé commendataire de l'abbaye Notre-Dame d'Hyverneaux (Seine-et-Marne),  il rejoignit la cour en 1652, après avoir reçu la survivance de la charge de son père de Premier valet de chambre du roi dont il fut titulaire en 1659.
Très proche du jeune Louis XIV, en 1665, il obtint la charge d'intendant de Versailles et fut anobli la même année. On vit son  importance auprès du roi grandir en même temps que se construisait le château de Versailles. Il avait du souverain l’exceptionnel privilège d’une confiance absolue. Exécuteur de ses ordres les plus intimes, d’une discrétion devenue comme une seconde nature, toute tâche qu’il accomplissait se faisait dans le plus grand secret.
Premier valet de chambre et son conseiller ; gouverneur de Rennes (1693) dont il revendit le gouvernement en 1698 en restant héréditaire ; intendant des terres, parcs et château de Versailles de 1665 à 1701 ; intendant des terres, parcs et château de Marly de 1665 à 1701 ; surintendant de la Maison de la Dauphine en 1679 ; secrétaire Général des Suisses et Grisons qu’il commandait afin de garantir la sécurité du château ainsi que celle du roi, par ses différentes charges, il avait une maîtrise sur tout ce qui passait à Versailles. Son influence et son pouvoir faisaient même parfois passer Colbert après lui. Témoin de toutes les intrigues, il le fut aussi du mariage secret de Louis XIV et de Mme de Maintenon qu’il organisa.
 
L’ensemble de ses fonctions et charges lui permit d’établir une situation stable et enviable et d’acquérir une jolie fortune qu’avait arrondie la dot de son épouse.
 
Malgré les épreuves et le poids des années, il continuait encore à travailler avec le roi. Outre son service de valet de chambre, c’est toujours lui qui se rendait chez  les notaires versaillais et parisiens pour préparer et renouveler les contrats  du domaine, lui qui affectait les logements à Versailles en concertation avec le roi, lui qui assurait encore la surveillance discrète de la cour.
Mais à se dépenser sans compter, le 13 janvier 1701, il fut  victime d’une attaque d’apoplexie qui le mena au trépas quatre jours plus tard après avoir reçu les  sacrements et indiqué ses dernières volontés.
 
Louis XIV fut sincèrement touché par sa mort qui laissa un grand vide à la cour. Son souvenir  d’homme d’exception et ses liens si forts avec le roi allaient rester gravés dans l’histoire.  Saint-Simon, qui n’était pourtant pas tendre, eut ces mots : «  Homme rare de son espèce, homme secret domestique, qui sait tout du Roi, de ses habitudes, de sa vie privée, et, fait rarissime, ne médit ni ne colporte aucun ragot. »
 
Les éloges ne manquèrent pas dont celui du Mercure qui loua son caractère : « La Cour vient de perdre un homme d’un caractère de bonté si rare qu’à peine un siècle en produit-il un semblable, et je ne sais même si jamais on en a vu un pareil. Il passoit sa vie à rendre service. Il faisoit faire du bien aux uns et détournoit le mal que l’on pouvoit faire aux autres… Il n’a jamais dit de mal de personne et n’ouvroit la bouche que pour dire du bien de ceux dont il entendoit parler. Il est impossible de servir le roi avec plus d’exactitude qu’il a fait. Il y étoit uniquement appliqué, et avoit la même ardeur pour les moindres choses lorsqu’il s’agissoit de son service que pour les plus importantes. Enfin, il étoit moins né pour lui que pour son maître et pour tous ceux qui imploroient son secours et même qui en avoient besoin sans qu’ils implorassent…M. Bontemps est mort à l’âge de soixante dix sept ans, regretté, estimé, chéri de toute la cour et même de ceux qui avoient ouï parler de lui sans le connoître »
 
Tandis que son cœur était déposé au couvent des Feuillants de la rue Saint-Honoré et ses entrailles en l’église de Marly, Alexandre Bontemps fut inhumé dans le chœur de l’église Saint-Louis-en-l’Île, sa paroisse parisienne.  
 
Sur les murs de Paris on afficha un petit placard invitant à rendre hommage au premier valet de chambre du roi :
 
« Vous estes priez d’assister au service de Messire Alexandre Bontemps, Ecuyer, Conseiller, premier Valet de chambre ordinaire du Roy, Intendant des Chasteaux, Parcs, Domaines é dépe,dances de Versailles, & Secrétaire General des Suisses & Grisons : qui se dira leudy 27ème lanvier 1701, à dix heures du matin ; en l’Eglise de S. Louis sa Paroisse, où il est inhumé.
Messieurs & Dames s’y trouveront s’il leur plaist
Requiescat in pace »
 
Ce jour là,  on lui rendit un hommage appuyé en même que « presque toutes les églises de Paris, même la Métropolitaine, lui firent ses services solennels ».
 
Sa tombe disparut à la Révolution.
© MCP
Sources principales :
-Alexandre Bontemps / Premier valet de chambre d Louis XIV de Mathieu da Vinha –Ed. Perrin -Col. Les métiers de Versailles (2011)
-https://maisonbontemps.wordpress.com/alexandre-bontemps-intime/
(*) commentaire(s)
2 mai 2017
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 23 septembre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.