RETOUR LOUIS XIV
RETOUR LITTÉRATURE
► Mémorialiste français
SAINT-SIMON Louis de Rouvroy, duc de (1675 – 2 mars 1755)
Eglise Saint-Nicolas de la Ferté-Vidame (Eure-et-Loir)
2 mai 2020
Fils de Claude de Saint-Simon, ancien favori de Louis XIII qui le couvrit d’honneurs, après avoir entamé une carrière dans l’armée il la quitta pour mener une vie de courtisan à Versailles.
Lié à l'entourage réformiste du duc d'Orléans et du duc de Bourgogne, s’il rêva d’ambitions politiques, bien que rentré au Conseil à l’accession du Régent au pouvoir, elles se limitèrent à des seconds rôles.
A la mort de de ce dernier, il se retira dans son château de la Ferté-Vidame. Là, dans le plus grand secret, ce passionné d’histoire s’attela, notamment, à la rédaction de ses célèbres Mémoires ayant pour grand dessein d’annoncer, au nom des valeurs révolues d'un passé mythique, la fin d’une monarchie absolue livrée à l’hypocrisie et aux machinations. Portant sur les années 1691-1723, associant ironie et gravité ses Mémoires constituent l’un des plus précieux témoignages sur la fin du règne de Louis XIV et sur la Régence.
Epiant les moindres faits et gestes de tous les protagonistes de la cour, rien ni personne n’échappa à l’œil acéré de « l’espion » de Versailles. Entre ses propres observations, le témoignage d’anciens courtisans, et la reprise du journal du marquis de Dangeau (1638-1720), il dépeint les coulisses de la cour avec un sens remarquable du détail et une plume trempée dans le vitriole mais aussi capable de bienveillance.
Conscient de l’impact historique de son travail, il en retarda la publication. D’ailleurs, saisis sur ordre du duc de Choiseul en 1760, ils ne purent paraître que sous forme d'extraits entre 1781 et 1790, à Paris et à Bruxelles. La première édition intégrale de cette œuvre, considérée comme un monument de la littérature française, dut attendre les années 1829-1830.
 
Si sa vie intellectuelle se confond avec son œuvre en des années d’une incroyable fécondité, il traversa pourtant de dures épreuves. Outre le scandale, pour lui constant, du ministère Fleury et des persécutions antigallicanes, il subit la mort de son fils aîné sans héritier mâle, puis celle de sa femme, Marie-Gabrielle de Durfort de Lorges († 1743) qui le jeta dans un long désarroi.
 
Ayant mis la dernière main à son travail d'écriture, il consacra l’année 1754 à ses affaires personnelles. La dernière nouvelle du monde à lui parvenir fut le décès de son ami Montesquieu (10 février 1755) à la suite duquel, il fit fermer sa porte, refusant de recevoir personne, ne voulant plus songer qu’à la façon d’aborder sa propre mort. Elle vint le 2 mars après qu’il eût reçu les derniers sacrements.
Après le délai de trente heures stipulé par testament, ses obsèques eurent lieu trois jours plus tard en l’église Saint-Sulpice, selon le rite habituel pour un duc et un pair. Nous ignorons qui se déplaça pour lui rendre un ultime hommage. Ne nous faisons pas trop d’illusions : il était oublié à la ville comme à la cour.
 
Mais Saint-Simon souhaitait reposer en l’église Saint-Nicolas de la Ferté-Vidame, construite par son père,  où il avait fait creuser un caveau au pied de la tribune seigneuriale pour y placer le cercueil de sa femme qu’il aspirait à rejoindre. A l’issue du service, on organisa son convoi, tel que rédigé dans les registres de Saint-Sulpice :
A l’arrivée à la Ferté, après une messe, le duc de Saint-Simon fut inhumé auprès de sa chère épouse. Toujours pas testament, il avait décidé « […] et qu’il soit fait et mis anneaux, crochets et liens de fer qui attachent nos deux cercueils si étroitement ensemble et si bien rivés qu’il soit impossible de les séparer l’un de l’autre sans les briser tous deux ... »
 
En 1794, les cercueils furent éventrés et les ossements jetés dans une fosse creusée au chevet de l’église, ou dans le cimetière selon les sources. A l’époque, le cimetière jouxtait peut-être l’église, ce qui mettrait tout le monde d’accord. La plaque de cuivre rouge sur le cercueil fut sauvée par un enfant qui la rapporta à son père. Elle serait conservée au musée des Beaux-Arts de Chartres. L'actuelle pierre tombale dans l'église est la seule trace témoignant de la sépulture disparue.
Par la suite, trois ou quatre autres personnes, de la famille des Laborde, furent inhumées dans ce caveau.
Eglise Saint-Nicolas de la Ferté-Vidame © momentum.fr
© Denis Trente-Huittessan/Flickr
© Denis Trente-Huittessan/Flickr
Sources principales :
 
-Dictionnaire encyclopédique de la littérature française. Ed. Robert Laffont (1999)
-Le dernier voyage de Monsieur de Saint-Simon par Georges Poisson -Cahiers de Saint-Simon - article mis en ligne en 2005-pp. 79-83
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 22 juillet 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.