RETOUR BEAUX-ARTS
►Sculpteur français
RUDE François (1784 – 3 novembre 1855)
Cimetière du Montparnasse, 1ère division (Paris)
Fils d’un forgeron dijonnais, il travaillait comme apprenti chez son père quand une blessure lui interdit tout travail à la forge, et le conduisit à suivre les cours de dessin de l’Académie de sa ville natale, dirigée par François Desvoge (1732-1811).
Montrant de grandes dispositions artistiques, grâce à Louis Frémiet, son protecteur, il put s’installer à Paris en 1809, et se former à l’Ecole impériale des Beaux Arts.
Elève de Pierre Cartellier (1757-1831), il obtint le grand prix de Rome en 1812. Mais, pour des raisons budgétaires, l’Académie de France à Rome ne prenant plus de nouveaux stagiaires, il ne put poursuivre sa formation en Italie.
 
A la Restauration, obligé de s’exiler à Bruxelles, en raison de ses opinions bonapartistes, il y retrouva Louis Frémiet et sa famille expatriés pour les mêmes motifs. Il fonda un atelier de dessin et de modelage, travailla à plusieurs œuvres, puis se mit au service de l'architecte Van der Straeten et exécuta, notamment, des bas-reliefs pour le palais de Tervuren.
 
De retour à Paris en 1827, il participa au Salon et recueillit un énorme succès avec Mercure rattachant ses talonnières. Au Salon de 1831, il exposa le Jeune Pêcheur napolitain jouant avec une tortue au succès plus que mitigé.
Mercure rattachant ses talonnières. Dijon-Musée Rude © Lucile Champion-Vallot
En 1833, la commande du Départ des volontaires de 1792 pour l’arc de triomphe de l’Etoile allait changer sa vie. Inauguré en 1836, et admiré de tous, ce haut-relief, représentant le génie de la Liberté sous la figure d'une femme ailée poussant un cri d'alerte face à l'invasion ennemie, apporta à l’artiste la notoriété tant attendue. Dite aussi « La Marseillaise », c’est probablement la plus célèbre de ses œuvres.
Le Départ des volontaires de 1792 © Jebulon
Le succès lui permit d'ouvrir son propre atelier et de former des élèves, parmi lesquels, Jean Baptiste Carpeaux (1827-1875), Emile Chatrousse (1829-1896), Emmanuel Frémiet (1824-1910), son neveu, Paul Cabet (1815-1876), etc. Il reçut plusieurs commandes pour des monuments publics en l'honneur de grands personnages, ainsi que des commandes privées et religieuses.
Louis XIII enfant (1843) en argent massif –Dijon-Musée des Beaux Arts © Arnaud 25
Bonapartiste puis républicain, il aima à glorifier les héros de ces périodes, surtout après 1840.
Le maréchal Ney (1853)-Paris -Place Ernest Denis © nella Buscot
Gisant de Godefroy Cavaignac au cimetière de Montmartre © MCP
© MCP
Une gravure devenue bien difficile à déchiffrer © MCP
© MCP
►RUDE Sophie (1797-1867)
Fille de Louis Frémiet, après avoir été initiée aux principes néoclassiques par le au dessin et la peinture, la jeune artiste poursuivit sa formation à Bruxelles, lors de l’exil familial, dans l’atelier du peintre Jacques-Louis David. Elle commença à exposer au Salon de Bruxelles en 1818 et, David,  la reconnaissant comme une de ses brillantes élèves, lui apporta son appui pour obtenir des commandes officielles.
 
Après avoir épousé François Rude en1821, le couple travailla en commun sur certains chantiers, Sophie y réalisant des peintures.  Abandonnant les sujets historiques et mythologiques,  elle se consacra aux portraits  intimes et bourgeois d’un réalisme élégant, en apportant un soin particulier à l’expression psychologique de ses modèles.
Ainsi portraitura-t-elle des proches, des amis, comme la bourgeoisie de la capitale. Au décès de son époux, elle s’employa à entretenir sa mémoire, en faisant connaître son œuvre.
Portrait de sa sœur, Mme Van der Haert (1827)
Dijon-Musée des Beaux Arts
Portrait de son mari, François Rude (1842)
Dijon-Musée des Beaux Arts
Sources principales :
 
-http://www.nella-buscot.com/sculpteurs.php?idsculpteur=scu0033&lng=0
-http://www.wikiphidias.fr/index.php?id=255&option=com_content&Itemid=70
(*) commentaire(s)
6 janvier 2020
Malade, il mourut peu avant la clôture de l’exposition universelle de 1855 où il avait obtenu une médaille d’honneur.
 
Inhumé au cimetière du Montparnasse, avec lui reposent sa femme, Sophie Rude, et leur unique enfant, Amédée, décédé à l’âge de huit ans en 1830.
La tombe s’orne d’un buste en bronze, signé Paul Cabet, réalisé en 1856, et d’une « Marseillaise » gravée au trait sur une plaque de bronze.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 30 mars 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.