RETOUR BEAUX-ARTS
RETOUR LOUIS XVI ET LA RÉVOLUTION
Marie-Antoinette conduite à l‘échafaud
En 1790, il entreprit de commémorer un célèbre évènement de l’époque qui devint aussi une de ses plus célèbres peintures : Le Serment du jeu de Paume qu’il ne put achever.
 
Personnalité incontournable de la Révolution, il fut le grand organisateur des fêtes et cérémonies* révolutionnaires dont la pompe nous laisse encore dubitatifs.  Lors du procès du roi,  qui ne l’avait jamais nommé peintre officiel, il vota la mort, ce que ne lui pardonna pas sa femme, Charlotte.  De l'époque, on lui aussi le portrait croqué de Marie-Antoinette conduite à l'échafaud et le Marat assassiné.
Son amitié pour Robespierre lui valut, à la chute de celui-ci, d'être emprisonné lors de la réaction thermidorienne. Ses activités politiques prirent fin sous le Directoire. Puis, se prenant d'admiration pour Napoléon Bonaparte, il se mit à son service quand il accéda au pouvoir impérial pour qui il réalisa un tableau commémorant son sacre: Le Sacre de Napoléon.
* Voir les funérailles de Marat
DAVID Jacques-Louis (1748 - 29 décembre 1825)
Cimetière de Bruxelles-Evere, Rond-point des Bourgmestres, Evere (Belgique)
Considéré comme le chef de file de la peinture néoclassique, David gagna sa renommée en 1780 avec Le Serment des Horaces.
Membre de l'Académie des beaux-arts, il combattit cette institution sous la Révolution et entama en parallèle à sa carrière artistique une activité politique en devenant député à la Convention.
► Peintre français
Marie-Antoinette conduite à l'échafaud
Tombe de David à Evere. ©  Diana http://www.napoleonprisonnier.com/lieux/david.html
© Diana http://www.napoleonprisonnier.com/lieux/david.html
Carditaphe au Père-Lachaise © MCP
Sources principales :
-Sources sépulture : « Arrêté du gouvernement de Bruxelles-capitale ouvrant la procédure de classement comme monument de la tombe de Jacques-Louis David» du 22 décembre 1994. Cet arrêté est accompagné de l'historique complet de la sépulture du peintre.
(*) commentaire(s)
Révolutionnaire, régicide, peintre de l’Empire et signataire de signé  " l’Acte additionnel aux constitutions de l’Empire",  cela faisait beaucoup pour le gouvernement de Louis XVIII qui l’engloba dans sa liste de proscrits. L’Italie lui ayant refusé son territoire, il s’installa à Bruxelles où il retrouva d’autres exilés tels Barère, Cambon, Merlin de Douai, Alquier et Sieyès. Il refusa toutes les interventions visant à obtenir son retour en France.
 
Admiré, jalousé et honni, autant pour ses engagements politiques que pour ses choix esthétiques, David est l’un des rares artistes à avoir épousé à ce point les grandes causes de son temps en mêlant intimement art et politique. C’est bien ce qu’on lui reproche.
 
A partir de 1820, la santé de David déclina et s’aggrava lorsqu’en 1824 il fut renversé par une calèche. En novembre 1825, victime d’une congestion cérébrale, il devint paralysé des mains et ne pouvait plus peindre. Un mois plus tard, il expirait dans son lit.
 
Le gouvernement « ultra » de Charles X, n’étant pas enclin à lui pardonner son passé,  s'opposa fermement au retour de sa dépouille en France.
 
Son corps n’a jamais reposé dans la collégiale Sainte-Gudule et ne fut pas inhumé aux cimetières bruxellois de Saint-Josse-ten-Noode ou de Schaerbeek comme je le vois indiqué dans de nombreux sites.
Me fiant aux archives bruxelloises que j'estime irréfutables, la dépouille de David fut donc embaumée puis inhumée dans un cercueil de plomb et de chêne en grande pompe dans le cimetière de la collégiale Saint-Michel et Sainte-Gudule de Bruxelles dans l’attente de son éventuel rapatriement en France. Son monument fut érigé grâce à une souscription internationale.
 
En 1882, à la demande d’un de ses petits-fils, le monument et le cercueil furent transférés dans le nouveau cimetière d’Evere où ils furent installés à un emplacement d'honneur: le Rond-point des Bourgmestres.
En 1971, la concession a été prolongée de cinquante ans.
 

Tractations franco-belges autour d'une dépouille...
 
Pour le bicentenaire de la Révolution française, l’échevin socialiste Freddy Thielemans proposa de rendre les restes du peintre à la France. Afin de s’assurer qu’il avait bien un corps à offrir, Thielemans fit ouvrir le caveau qui contenait bien un cercueil. Mais la proposition de l’échevin avait déclenché une polémique houleuse jusqu’au plus haut de l’état qui la refusa. Pas question de rendre à la France le moindre morceau! L’information n’avait pas dû passer la frontière car,  un beau matin, le personnel du cimetière d'Evere eut la surprise de voir un corbillard français attendre patiemment qu’on lui remette le corps !  
 
Mettant un terme aux demandes de la France, dans les années 1990, la Belgique, s’accrochant à la dépouille de David, accepta le transfert de celle du proscrit Marc-Guillaume Vadier à condition… de conserver celle du peintre.
 
Enfin en 1994, dans le cadre de la conservation du patrimoine  immobilier, en raison de sa valeur historique, esthétique et artistique un arrêté déclara sa sépulture comme « Monument classé ».
Bref, nous ne sommes pas prêts de le revoir !
 
Son cœur, ramené à Paris par son fils, fut déposé au Père-Lachaise (56ème division) aux côtés de sa femme Charlotte  (1765 ?-1826)  dont il était séparé.
Le Sacre de Napoléon (1806/1807) -Paris-Musée du Louvre
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 décembre 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.