RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
RETOUR LOUIS XVI ET LA RÉVOLUTION 
A l’occasion du centenaire de la Révolution, les héritiers du général Hoche ayant refusé à leur aïeul les honneurs du Panthéon, les représentants du peuple choisirent La Tour d’Auvergne pour y être inhumé à sa place. Le 4 août 1889, ses cendres intégraient la nécropole nationale.Elles reposent dans le caveau XXIII.
L'armée entière porta son deuil trois jours et ensevelit solennellement son corps au lieu même où il avait été frappé. Au bord de la fosse, les grenadiers qui portaient son corps enveloppé de feuilles de chêne et de lauriers, hésitèrent sur l’orientation de son corps: « Face à l'ennemi ! »  cria alors une voix. Ainsi fut-il fait. Moreau fit ériger en cet endroit un mausolée qui fut plus tard restauré par le roi de Bavière.
LA TOUR D’AUVERGNE Théophile-Malo Corret de (1743 - 28 juin 1800) *
Corps : Le Panthéon, caveau XXIII (Paris)
Cœur : Eglise du Dôme des Invalides (Paris)
Bravoure, sens du devoir, abnégation, homme de cœur et érudition sont autant de mots qui résonnent autour de ce personnage tant il est vrai que sa vie fut remplie d’exemples pour attester de leur véracité, et faire de lui un homme hors du commun.
 
Paradoxalement, à la carrière d’avocat ou d’homme d’Eglise, cet homme qui haïssait la violence préféra celle des armes. Autre paradoxe, descendant d’un lointain bâtard de la maison de La Tour d’Auvergne, alors qu’il se battait pour la reconnaissance de son nom, il se couvrit de gloire pendant les guerres de la Révolution. Sans doute était-ce aussi un moyen de se rapprocher de son glorieux ancêtre, le maréchal de Turenne, dont il continua à porter le nom dans l’honneur et la gloire républicaine.
Mort de La Tour-d'Auvergne
© Gerhard Reiser
© MCP
Son cœur embaumé fut conservé dans sa compagnie de grenadier. Enfermé dans deux boîtes en plomb et une urne d'argent, il participa aux premières campagnes de l'Empire. Bonaparte ayant ordonné que son nom soit maintenu sur les listes de l'armée, chaque jour, à l'appel, le plus ancien sergent répondra : « La Tour d'Auvergne, mort au champ d'Honneur ! ».
Cette relique ayant failli être perdue, l'Empereur décida de ne plus l'exposer aux aléas de la guerre. Le cœur fut ensuite remis à la famille par Louis XVIII. En 1904, lors d’une cérémonie militaire, l’urne d’argent le contenant, remise par la famille du Pontavice de Heussey, fut déposée dans l’église du Dôme des Invalides.
Translation du cœur de la Tour-d’Auvergne aux Invalides (Le Petit journal du 10 avril 1904)
© Paris- Musée de l’Armée /Sylvie Picolet, Drhapm
27 mai 2020
*Régulièrement, on trouve aussi comme date de décès le 27 juin. Je pense que ce décalage d’une journée provient d'une erreur d’interprétation du calendrier révolutionnaire : en fonction des années, le 1er messidor correspond au 19, 20, 18 ou 21 juin de notre calendrier. En l’an VIII (1800), il correspond au 20 juin, ce qui amène bien le 9 messidor au 28 juin.
 



Source principale :
 
-Petit dictionnaire des grands hommes du Panthéon par Jean-François Decraene - Ed. du patrimoine (2005)
(*) commentaire(s)
C’est en 1793, en commandant les fameuses «colonnes infernales» du général Turreau, qu’il immortalisa sa personne.
Puis, malade, il quitta l’armée et fut fait prisonnier en 1795 par un navire corsaire anglais alors qu’il s’était embarqué pour rentrer chez lui.
 
A sa libération, un an plus tard, il rentra à Paris où il se présenta pour remplacer le fils d’un de ses amis appelé sous les drapeaux dans le cadre de la conscription. Noble geste s’il en est.
Ce fut en simple volontaire qu’il rejoignit l’armée du Rhin et partit en campagne. Bien que distingué pour plusieurs promotions, il les refusa toutes y compris le privilège de siéger au Corps législatif. Ce fut l’époque où, pour son courage et sur proposition de Lazare Carnot, Bonaparte le désigna Premier grenadier des armées de la République.
C’est ainsi qu’à la fin du mois de juin 1800, il se retrouva à la bataille du Neubourg en Bavière. Le 28 (9 messidor an VIII), à Oberhausen, un uhlan lui perça mortellement la poitrine d'un coup de lance.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 24  juin 2020
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.