RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
Par le traité des Pyrénées de 1659, mettant fin à la guerre franco-espagnole, le sort de Marie-Thérèse, fille de Philippe IV d’Espagne et d’Elisabeth de France (fille d’Henri IV), était scellé : son union avec Louis XIV, négocié par Mazarin, serait un gage de paix entre les deux pays.
 
Le mariage eut lieu par procuration le 3 juin de l’année suivante puis béni le 9 en l’église de Saint-Jean-de-Luz.  Les deux époux avaient le même âge : vingt-deux ans.
Marie-Thérèse d'Autriche, dans une bordure ovale portée par des anges au-dessus de la représentation de ses funérailles (fragment d'un almanach). BnF
Merci à  Erwan Le Marchand pour la photo
De suite, Marie-Thérèse manifesta son attachement pour son beau cousin. Louis, toujours épris de Marie Mancini, ne se montra pas d’un enthousiasme débordant ; on raconte même qu’en la voyant, il aurait pâli. Il faut admettre que la nature ne s’était pas montrée généreuse envers la jeune femme.
 
Petite, avec des joues rondes s’affaissant, un nez charnu et une bouche molle, on lui accordait un regard rehaussé d’yeux bleus perçants et vifs ainsi qu’une éblouissante blancheur de teint symbole de grande qualité à l’époque.   Mais reine de France, elle était le ventre qui devait donner l’héritier du trône. Louis honora sa couche consciencieusement et régulièrement.    Six enfants naquirent de leur union dont cinq décédèrent du vivant de Marie-Thérèse.
Manquant d’esprit, peinant à parler Français correctement, elle compensait par d’indéniables qualités morales : modesties, bonté, piété et une sincère affection à l’égard de son mari malgré ses nombreuses infidélités. Nonobstant, sa peine et le respect que lui vouait Louis, elle n’avait pas d’autre choix que d’accepter cet époux volage. En 1661, alors qu’elle accouchait du Grand Dauphin, n’apprenait-elle pas sa liaison avec Louise de Lavallière ? Commença pour elle cette souffrance qui, ponctuée de moments de bonheur, dura toute sa vie. Il lui fallu accepter les maîtresses et les bâtards. Néanmoins, le roi  veillait à ce qu’elle soit traitée avec tous les égards dus à son rang et n’aurait pas admis le moindre écart.
 
Vertueuse, la religion et les œuvres charitables occupaient une bonne partie de son temps. Sa bonté alla jusqu’à consoler Louis de La Vallière quand le roi la délaissa au profit de d’Athenaïs de Montespan.  Avec le temps, sans doute sous l’influence de Mme de Maintenon, le roi se rapprocha de nouveau de sa femme.
Epouse parfaite pour Louis, elle qui ne s’était jamais mêlée de politique, osa manifester, contre l’avis de tous, son hostilité aux dragonades perpétrées contre les protestants si bien orchestrée par Louvois.
 
Marie-Thérèse ne profita guère longtemps de Versailles où la Cour s’était installée définitivement en 1682.
En cette fin de juillet 1683, la reine était en proie à des malaises et à une forte fièvre provoquée par une tumeur que l’on découvrit sous l’aisselle gauche. On peut raisonnablement penser que l’infection qui l’emporta était déjà généralisée. Les soins qu’on tenta de lui apporter se transformèrent en une véritable boucherie. La reine trépassa dans d’atroces souffrances. Les Parisiens qui l’aimaient la pleurèrent sincèrement. Pour Louis, sa mort « fut le seul chagrin qu’elle lui ait jamais causé ». Deux mois plus tard il épousait Mme de Maintenon et renouait avec les divertissements. Ainsi était le roi.
(*) commentaire(s)
Le 1er septembre sa dépouille fut inhumée en grande pompe en la basilique Saint-Denis. Sa vie exemplaire fournit à Bossuet l’occasion d’une belle oraison funèbre. Son cœur fut remis à l’église du Val-de-Grâce.
A la Révolution, en octobre 1793, sa sépulture fut profanée et ses restes jetés dans une fosse. En 1817, ils furent inhumés dans l'ossuaire général de la basilique où est conservé une partie du tombeau de la reine. En 1840, on ramena de l'église Saint-Séverin un monument qui lui sert de cénotaphe dans la basilique.
 
L’urne en plomb de son cœur fut fondu et l’organe fut acheté par le peintre Martin Drolling afin d’obtenir de la mummie nom que l’on donnait à la couleur brune provenant du mélange avec de l’huile de matières organiques préalablement broyées. Cette peinture donnait en effet, un glacis merveilleux que ne fournissait aucune matière minérale ou végétale ; très difficile à se procurer, elle était très recherchée par les artistes.
Catafalque de Marie-Thérèse à Saint-Denis. BnF
MARIE-THÉRÈSE D’AUTRICHE (1638 – 30 juillet 1683) ► Reine de France ► Epouse de Louis XIV
Corps :  Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Cœur : Abbaye du Val-de-Grâce (Paris)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 28 juillet 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.