► Jean-Louis Barrault : Acteur, metteur en scène et directeur de théâtre français.
 
Madeleine Renaud : Actrice française
RETOUR CINEMA
BARRAULT Jean-Louis (1910 – 22 janvier 1994) et RENAUD Madeleine (1900 – 23 septembre 1994)
Cimetière de Passy, 3ème division (Paris)
24 juillet 2012
Avec pratiquement soixante ans de vie et de passion communes, faire deux articles distincts pour ce couple mythique du théâtre français, n’aurait pas vraiment de sens.
 
Après plusieurs petits métiers, Jean-Louis devint l’élève de Charles Dullin et acteur de sa troupe de 1933 à 1935. À vingt-cinq ans, il se passionna pour un autre moyen d’expression : le mime.
 
Madeleine, entrée à la Comédie-Française à l'âge de vingt-et-un ans, était mariée à l’acteur Charles Granval dont elle avait un fils, Jean-Pierre Granval , et le cinéma parlant avait consacré sa notoriété.
 
1936. Dans l’embrasement du premier été du Front populaire, Jean-Louis rencontra Madeleine à l’occasion du tournage d’Hélène. Elle affichait dix ans de plus que lui, était déjà célèbre et, aux yeux de ce jeune bohème, symbolisait la vraie femme et la vraie artiste. Ils ne devaient plus se quitter.
 
En 1940, Jean-Louis entra à son tour à la Comédie-Française dont il devint sociétaire. Le temps d’acquérir lui aussi un nom au travers de mises en scène brillantes, et le couple démissionna en 1946 pour monter sa propre troupe : la Compagnie Renaud-Barrault, unique enfant né de leur passion.
MCP
MCP
MCP
MCP
(*) commentaire(s)
RETOUR THÉÂTRE 
A partir de cet instant, « ensemble » fut le pilier d’une des plus belles et des plus longues aventures théâtrales . Aventure brillante, hasardeuse parfois, mais qui traversa le 20ème siècle de part en part. C’est l’histoire d’un couple devenu mythique sous les feux de la rampe
Installés au Théâtre Marigny, ils engagèrent des talents les plus prometteurs venant la Comédie-Française. Mais aussi des musiciens comme Pierre Boulez ou Maurice Jarre. Puis la troupe déménagea au Petit Marigny.
 
En 1959, Jean-Louis fut nommé Directeur du Théâtre de l’Odéon, qui devient L'Odéon-Théâtre de France, où il manifesta un éclectisme dans le choix de ses pièces qui lui fut reproché : il monta les grandes œuvres du répertoire classique mais créa aussi les pièces les plus modernes d’auteurs comme Eugène Ionesco, Jean Genet, etc.
Jean-Louis mettait en scène et Madeleine, à un âge où beaucoup d’actrices se retirent, renouvelait sa carrière en s’illustrant dans des textes de Samuel Beckett ou de Marguerite Duras. A Paris comme aux quatre coins du monde, ils portèrent la bonne parole d’un répertoire résolument contemporain, avec le souci constant d’associer étroitement mises en scène et textes nouveaux.
 
En mai 1968, ils ouvrirent le théâtre de l'Odéon aux étudiants qui l'occupèrent pendant plus d'un mois. André Malraux ne le leur pardonna pas et les obligea à quitter les lieux avec la compagnie qui donna encore d'étonnants témoignages de sa vitalité : elle investit une salle de catch, l'Élysée Montmartre, puis planta ses tréteaux en transformant la Gare d'Orsay en théâtre d'Orsay (l'actuel musée d'Orsay) puis au Théâtre du Rond-Point.
 
Tous deux laissèrent aussi quelques personnages inoubliables à l’écran :
Jean-Louis : le tueur de bouchers de Drôle de drame, Bonaparte dans Désirée Clary, Louis XI dans Le Miracle des loups, sans oublier le fascinant Debureau des Enfants du Paradis.
Après 1960, sauf La nuit de Varennes où il campait un pittoresque Restif de la Bretonne, on ne compte que peu de bons films.
 
Parmi sa brillante filmographie Madeleine : Remorques (1942), Lumière d’été (1942) et surtout Le ciel est à vous (1943), trois films de Grémillon, trois grands moments du cinéma français.
 
Après être reparti tant de fois à zéro sans jamais se départir de leur extraordinaire vitalité et de leur amour, le temps rattrapa ce couple qui ne formait qu’un seul être. Jean-Louis d’abord puis Madeleine huit mois plus tard.
Chacun leur tour, ils furent accompagnés par une foule immense d’abord en l’église Saint-Pierre de Chaillot puis à leur dernière demeure.
 
Jean-Louis Barrault et Madeleine Renaud furent inhumés au cimetière de Passy. Néanmoins, on sera surpris de passer et repasser devant leur tombe sans les voir.
Leurs noms et dates modestement gravés sur la pierre tombale, laissent la vedette à Louis Ernest Lheureux (1827 – 1898), architecte oublié de la halle aux vins de Bercy (les pavillons de Bercy) dont il ne reste que quelques vestiges classés. J’avoue ne pas avoir fait le lien entre sa présence et la « Famille Derigon », inscrit sur le devant de la sépulture, du nom de jeune fille de la mère de Madeleine Renaud dont le patronyme est gravé en-dessous.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.