RETOUR LITTÉRATURE
CYRANO DE BERGERAC Savinien (1619 – 28 juillet 1655)
Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul de Sannois (Val-d’Oise)
► Ecrivain français
Hercule Savinien Cyrano, dit Cyrano de Bergerac, n’avait rien de gascon, puisque né à Paris, il rajouta à son patronyme, en 1645, le nom d’une terre possédée par sa famille dans la vallée de Chevreuse.
 
Engagé dans les combats qui opposaient Français et Espagnols dans la guerre de Trente Ans, il fut  blessé au siège de Mouzon (1639) d'« un coup de mousquet à travers le corps », puis à celui d'Arras (1640) d'« un coup d'épée dans la
gorge », qui mit fin à sa carrière militaire.
A ce même siège, mourut Christophe de Champagne, baron de Neuvillette, époux de Madeleine Robineau, cousine maternelle de l'écrivain et qui inspira en partie le personnage de Roxane.
 
Poète contemporain de La Fontaine et de Molière, disciple de Gassendi, il entama une carrière littéraire.  Esprit particulièrement fort, libertin aux deux sens du mot, autrement dit un libre-penseur et un bon vivant,  il se joignit à un groupe de fêtards sacrilèges et se tailla une belle réputation de duelliste.
 
S’essayant, rarement avec sérieux, dans presque toutes les formes littéraires, trouvant la corde sensible, il raillait, entre autres,  le vénérable saint Augustin, la physique traditionnelle ainsi que les injustices sociales dans des œuvres  inventives, souvent ingénieuses. Parfois enracinées dans la science, les méthodes de voyage spatial que décrit Cyrano reflètent la philosophie matérialiste dont il était adepte. Surtout connu pour sa comédie Le Pédant joué –qui sembla à Molière assez bonne pour qu’il en chipât une scène ou deux- et ses  proto-romans de science-fiction,  Histoire comique des États et Empires de la Lune (1657), première partie de l’Autre Monde,  et L’Histoire comique des Estats et empires du Soleil, inachevée à sa mort, décrivent des voyages fictifs vers la Lune et le Soleil.
L’Autre Monde, paru après sa mort,  fut  mutilée pour satisfaire la censure.
 
Poète populaire et fine lame, Savinien possédait effectivement un appendice nasal remarquable.
 
En 1653, à bout de ressources, il accepta la protection du duc d'Arpajon qui l'aida à publier l'année suivante ses Œuvres diverses et La Mort d'Agrippine.
Blessé, en 1654, par la chute d’une poutre en bois alors qu’il entrait dans la maison de son protecteur qui l’abandonna peu après,  il trouva refuge chez Tanneguy Renault des Boisclairs à qui il dédia Histoire comique des États et Empires de la Lune.
 
Le 23 juillet 1655, il se fit transporter à Sannois, dans la maison de son ami et cousin Pierre de Cyrano, trésorier général des offrandes du Roi. Si l’on en croit son ami Le Bret, Savinien aurait trouvé le chemin du repentir grâce Madeleine de  Neuvillette.
 
Ce fut bien à Sannois qu’il mourut chrétiennement, selon le certificat de décès délivré par le curé de la paroisse, le 28 juillet à l'âge de 36 ans et où il fut inhumé dans l’église Saint-Pierre où reposait déjà son oncle, Samuel de Cyrano († 1646) comme l’atteste les registres paroissiaux pour l'un et pour l'autre :
 
« Au dixième jour de septembre mil six cent quarante-six est décédé honorable homme maître Samuel Ciranno, bourjois de Paris, et le lendemain innumé en l'église SaintPière de Sannoix ».
Acte de décès de Savinien de Cyrano:
"Je soubssigne prebstre curé de Centnoix proche Argenteuil Certifie a qui il apartiendra que le mercredy vingt huictiesme Juillet jour de feste de Saincte Anne lan mil six cents Cinquante Cinq est decedé en bon chrestien Savinien de Cyrano escuier Sieur de Bergerac fils de deffunct Abel de Cyrano escuier Seigneur de Mauvieres pres Chevreuse, et de Damoiselle Esperance Belanger sa femme et le lendemain vingt neufviesme du mesme mois et an a esté inhumé en leglise dudit Centnoix, delivré le present Certificat le trentiesme jour de Juillet mil Six Cents Cinquante Cinq". Photo Topic Topos
Jusqu’en 1910, date de publication de son acte de décès et d’inhumation, la légende, alimentée par de nombreux auteurs, voulait qu’il soit enseveli dans l’église du couvent des Filles-de-la-Croix de Charonne. Légende tenace, puisque malgré des preuves indiscutables, certains, adeptes des complications, veulent que sa dépouille ait été exhumée de Sannois pour être transféré à Charonne ! Encore aujourd’hu,i il se raconte que Savinien reposerait au cimetière du Père-Lachaise depuis la destruction du couvent en 1906.
 
Cette confusion, qui dénatura les faits, a malgré tout une origine : Abel de Cyrano, frère de Savinien,   avocat au Parlement de Paris. Mort en 1686, Abel avait fondé une messe basse à perpétuité dans ce lieu. Y fut-il inhumé pour autant ? Possible.  Quoiqu'il en soit, lorsqu'un demi-siècle plus tard Piganiol de la Force vint s'enquérir auprès des Sœurs des noms de leurs bienfaiteurs et des personnes illustres inhumées en leur église, elles purent lui citer le nom d'un Cyrano, d'autant plus sûrement qu'elles continuaient de faire célébrer chaque semaine une messe basse à son intention.
Mais déjà à cette date, et depuis longtemps, il n'existait plus pour l'historien et le chroniqueur qu'un seul Cyrano, le célèbre Cyrano de Bergerac. Confusion d’autant plus accentuée qu’Abel en était aussi venu à prendre, assez souvent, après la mort de son aîné, le titre de Bergerac.
 
Donc, sauf à ce que les différents travaux  d’agrandissement de l’église de Sannois avec les siècles ne l’ait fait disparaître, la dépouille de Savinien Cyrano pourrait toujours être  là.
 
Mais sans Rosemonde Gérard qui souffla peut-être  l’histoire de Savinien à son mari Edmond Rostand, qui se souviendrait de ce personnage, qui se préoccuperait de sa tombe  ? La prose de notre auteur lunaire, dont la bravoure est historiquement attestée, n’avait pas l’éclat des vers de Rostand.
 
En créant le rôle de Cyrano de Bergerac, l'acteur Benoît Constant Coquelin, dit Coquelin aîné, marqua à jamais le personnage de son interprétation.
Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul de Sannois.
Photo Topic Topos
Roxane de Neuvillette
Elle est le seul personnage de la pièce de Rostand  dont on ne retrouve pas de trace réelle pour une bonne raison : de deux femmes, Marie Robineau et Madeleine Robineau qui n’avaient, malgré leur homonymie, aucun lien de parenté, l'écrivain n'en fit qu'une.
 
Marie Robineau
Précieuse que l'on retrouve dans le dictionnaire de Somaize sous le nom de Roxane,  amie de Madeleine de Scudéry qui la peignit sous les traits de Doralise dans Grand Cyrus, elle avait une beauté charmante et un esprit admirablement divertissant.
 
Madeleine Robineau (1610 – 1657)
Elle était bien la cousine de Savinien. Elle jouissait d'une confortable fortune, aimait la bonne chère, et épousa Christophe de Champagne, baron de Neuvillette, résultat d'un amour certainement sincère puisqu'à la mort de son mari au siège d'Arras, elle devint une femme de grande piété, à tel point que le Père Cyprien de la Nativité de la Vierge lui consacra un ouvrage : Le recueil des vertus et des écrits de Mme la baronne de Neuvillette décédée depuis peu dans la ville de Paris paru en 1660. Il la décrivait ainsi : "Elle avait un esprit brillant, les traits du visage assez bien proportionnés, la taille avantageuse, mais son goût pour la bonne chère, et l'âge venant, font qu'à la fin de sa vie, elle était tellement changée qu'elle sembla n'avoir pas été trop partagée de beauté en sa jeunesse mais elle avait conservé quelque chose qui la tirait hors du commun parmi celles de son sexe."
Elle n'entra pas au couvent, mais se serait dotée d'une mission : convertir son cousin Savinien et le faire revenir dans le giron de l'Eglise. Elle fut probablement inhumée sur la paroisse de Saint-Sulpice, mais l'église ou l'un des cimetières ?
 



Sources principales:
http://www.cyranodebergerac.fr/
La véritable sépulture de Cyrano de Bergerac par Jean Lemoine (1913)
(*) commentaire(s)
© Spedona
14 janvier 2014
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 11 septembre 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.