RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
► Maréchal de France
BESSIÈRES Jean-Baptiste (1768 – 1er mai 1813)
Cathédrale Saint-Louis-des-Invalides (Paris)
Fils d’un médecin (chirurgien-barbier), et destiné à la même profession, il débuta sa carrière militaire (1791) dans la Garde constitutionnelle de Louis XVI auquel il resta fidèle au point de l’aider à organiser sa fuite vers la frontière de l’Est.
Après avoir repris un petit temps la vie civile, il intégra les armées révolutionnaires, il se distingue à l’armée des Pyrénées et gagna ses grades de lieutenant et de capitaine avant de passer en Italie et de servir sous Bonaparte comme chef du corps des guides.
D’une très grande bravoure, cité plusieurs fois pour ses exploits à Ravedo et Rivoli, promu  chef de brigade (1799), Bonaparte l’emmena avec lui lors de la campagne d’Egypte où il continua à se distinguer au siège de Saint-Jean d’Acre et à la bataille d’Aboukir.
De retour en France avec Bonaparte, il participa au coup d’Etat de Brumaire en assurant la protection de son chef.
 
D’un tempérament  taciturne et réfléchi, à l’inverse de son compatriote régional, Murat, hâbleur et fonceur, l’inimitié entre les deux hommes se renforça lorsque Bessières soutint la candidature malheureuse de Lannes pour épouser Caroline Bonaparte qui finalement convola avec Murat.
 
Commandant en second de la Garde consulaire, son action à Marengo valut à la Garde de se couvrir de gloire et à sa personne d’être promu général de brigade (1800).
Général de division (1802), maréchal d’Empire (1804), il prit part à la campagne d'Autriche de 1805 à la tête de la cavalerie de la Garde impériale. Lors de la bataille d'Austerlitz, il mena la charge légendaire des chasseurs à cheval et des grenadiers à cheval de la Garde qui culbutèrent la Garde impériale russe.
 
Lors de la campagne de Prusse, après avoir combattu avec vaillance à Iéna (1806), ce fut encore son intervention, conjointe à celle de Murat, qui envola la victoire à Eylau (1807).
 
En 1808, parti pour l’Espagne, il gagna la bataille de Medina del Rio Seco. Rappelé par Napoléon pour la guerre contre l’Autriche, il écrasa la cavalerie ennemie à Lanhust avant de prendre part à la meurtrière bataille d’Essling (mai 1809) à la suite de laquelle il fut fait duc d’Istrie.
 
A Wagram, un boulet tua son cheval alors qu'il se tenait aux côtés de l'Empereur. Comme un présage, le coup passa très près mais, au grand soulagement de la Garde, il ne fut qu’évanoui !
 
Présent lors de la campagne de Russie, à la tête de la cavalerie de la Garde impériale, son principal fait d’armes fut le dégagement du quartier général de l’Empereur attaqué par 8000 cosaques à Maloiaroslavets (oct. 1812).  
La retraite le vit faire preuve d’une grande bienveillance vis-à-vis des civils.
 
En 1813, lorsque débuta la campagne d'Allemagne, Napoléon lui confia le commandement de toute la cavalerie de l’armée.
Au matin du 1er mai, ses propos, comme ses actions, laissaient entrevoir un funeste pressentiment.  Aux alentours de 12h 55, un boulet l’emportait.
Mort du maréchal Bessières
© MCP
ICI REPOSE LE COEUR
de Jean-Baptiste Bessières
Maréchal de France, Duc d'istrie
Colonel Général de la Cavalerie
de la Garde Impériale
Grand Croix de la Légion d'Honneur
de St Henri de Saxe
du Christ Portugal
de Leopold d'Autriche
Né à Pressac Dép. du Lot
Le 6 août 1768.
Tué d'un boulet en combattant
pour la France à Welssenfels
près Lützen le 1er mai 1818
 
DE PROFUNDIS
© MCP
© D. Timmermans napoleon-monuments.eu
12 juillet 2015
Napoléon, pour qui sa mort était une perte immense, dira : « Bessières a vécu comme Bayard et il est mort comme Turenne ». Il dira aussi : « Si j'avais eu Bessières à Waterloo, ma Garde aurait décidé de la victoire ».
 
Son corps embaumé fut ramené en France et inhumé, le 20 mai, dans la crypte des Gouverneurs de la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides, tombeau des plus honorifiques.
 
Son cœur fut d’abord déposé dans l’église de Thillay (Val-d’Oise), où sa femme possédait une propriété,  avant  d’être transféré -à l’occasion du bicentenaire de sa naissance, en 1968- dans l’église de Prayssac, son village natal.
Son nom est inscrit sur l’arc de Triomphe.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 11 janvier 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.