RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
NOAILLES Anne Jules de (1650 – 2 octobre 1708)
Cathédrale Notre-Dame (Paris)
► Maréchal de France
Fils aîné d’Anne de Noailles, duc et pair de France, dès l’âge de onze ans il obtint la compagnie des gardes écossaises en survivance son père. A treize ans, il suivit Louis XIV au siège de Marsal (Moselle). Sa brillante carrière ne faisait que commencer. Aide-Major des Gardes du corps, il se signala comme aide de camp du roi, et prit part à la conquête de la Franche-Comté pendant la guerre de Hollande (1672).
Présent au siège de Maastricht (1673) qui vit la mort de d’Artagnan, maréchal de camp (1677), duc et pair de France sur démission de son père, lieutenant général (1681), il devint alors l’un des principaux généraux français de Louis XIV.
 
Chargé de réprimer les soulèvements calvinistes languedociens après la révocation de l'Édit de Nantes, il s'acquitta d’abord de cette mission dans un esprit de conciliation avant de se rendre tristement célèbre par la férocité de ses dragonnades.
Nommé gouverneur du Roussillon à la suite de son père, puis du Languedoc (1682-1689), après avoir levé le régiment de Noailles-cavalerie, il commanda l'armée du Roussillon destinée à seconder la révolte de Catalogne durant la guerre de la Ligue d'Augsbourg.
À cette occasion, il remporta plusieurs batailles fameuses dans cette partie sensible du royaume récemment acquise par le traité des Pyrénées. Créé maréchal de France en 1693, nommé vice-roi de Catalogne l’année suivante, en cinq jours il réussit à emporter la place de Gérone réputée imprenable. Mais ayant déplu à Louis XIV sur son projet d'un siège de Barcelone par la mer, et malade de la petite vérole, il remit le commandement des armées au duc de Vendôme. En 1700, il accompagne Philippe V, petit-fils de Louis XIV, jusqu'à la frontière espagnole pour sa prise de pouvoir et son installation au trône d'Espagne.
 
Partageant désormais son temps entre sa province de Roussillon et la cour, grand mangeur, le temps et la maladie allaient rapidement faire leur œuvre. « D’une grosseur prodigieuse et entassé », il mourut à Versailles après avoir démissionné de son poste de capitaine des gardes du corps en faveur de son fils, Adrien-Maurice de Noailles qui fut maréchal de France, le furent ses petits-fils, Louis de Noailles et Philippe de Noailles, duc de Mouchy.
De son mariage avec Marie-Françoise de Bournonville (1656-1748), il eut vingt enfants…
 
Louis XIV, se souvenant de tous les services qu’il en avait reçus, donna des marques publiques de ses regrets. Il écrivit lui-même à son fils pour lui annoncer cette perte et l’assurer de sa constante protection.
 
Anne-Jules de Noailles fut inhumé au couvent des Capucines (Paris). Le 12 novembre 1708, son frère, Louis-Antoine de Noailles, cardinal archevêque de Paris, et son fils, Adrien-Maurice, obtinrent deux chapelles derrière le chœur de Notre-Dame de Paris (chapelles St-Michel et St-Martin et Ste-Anne) pour n’en faire qu’une, la chapelle Saint-Louis, dite de Noailles. Ils obtinrent aussi le droit d’y faire construire une cave et d’apposer un mausolée.
 
Le 3 décembre 1708, deux mois après son inhumation au couvent des Capucines, il fut exhumé de sa tombe, avec  huit (et non sept comme souvent indiqué)  de ses enfants morts en bas-âge qui l’y avaient précédé. Il prit alors le chemin de Notre-Dame lors d’une cérémonie solennelle.
Robert de Cotte signa un projet de tombeau qui n’aboutit pas peut-être par refus du chapitre de la cathédrale ou simplement par changement d'idée d'Adrien-Maurice qui fit effectuer des travaux d'embellissement dans la chapelle achevée vingt ans après l'inhumation de son père.  
 
Sa sépulture était sobrement indiquée par une épitaphe listant les défunts transférés des Capucines. Cette épitaphe, et celles d'autres présents dans le caveau, était gravée dans un grand cadre de marbre blanc  placé  en face de l’autel de la chapelle.  
Projet de tombeau. © BnF
De nos jours, on peut y voir le tombeau, du 19ème siècle, abritant le cœur du cardinal Louis-Antoine de Noailles. De sa décoration du 18ème siècle, il ne subsiste que les vitraux, en grisaille de Lusson.
Epitaphier du vieux Paris © MCP
Transcription partielle de l'épitaphe ci-dessus © MCP
© MCP
Furent donc inhumés dans la chapelle de Noailles, dernière demeure de nombreux enfants morts en bas-âge qui témoigne du fléau qu'était la mortalité infantile :
Ses enfants provenant du couvent des Capucines :
 
► Son fils aîné, né le 2 octobre 1674 et mort le lendemain avant même d’être nommé
► Louis Marie de Noailles (1675 – 1680)
► Anne Louise de Noailles (1679 – 1684)
► Jean Anne de Noailles (1681 – 1684)
► Louis Paul de Noailles (1676 – 1685)
► Julie Françoise de Noailles (1682 – 1685)
► N. Fils (1680 – 1685)
► Marie-Christine de Noailles (1694 – 1696)
 
Mais aussi...
 
► Marie-Françoise de Bournonville (1656- 1748), sa femme
© MCP
Dame du palais de Marie-Thérèse d'Autriche, malgré ses innombrables grossesses -quinze ans enceinte ! -elle survécut quarante ans à son mari et atteignit l’âge vénérable de 91/92 ans.
► Adrien-Maurice de Noailles
 
► Marie Amélie de Noailles (1689 – 1723), sa fille
Epouse du marquis de Chateau-Renault.
 
► Jacques de Noailles (1653-1712), son fils
Entré au service de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, dont il fut nommé, en 1703, l’ambassadeur auprès du roi,  il rejoignit la Marine royale et le corps des galères au sein duquel il fit la plus grande partie de sa carrière. Il participa aux bombardements d'Alger (1682) et de Gênes (1684). Présent lors de la victoire  Béveziers (1690) pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, ses galères aidèrent à prendre le comté de Nice avant d’aller bombarder Barcelone et d’en incendier une partie.
Présent lors du désastre de La Hougue (1692), au cours duquel une grande partie de la flotte française fut brûlée, l’année suivante, il assiégea par mer la place de Rosas en Catalogne tandis que son frère, Adrien-Maurice,   l’attaquait par terre. Après s’être distingué lors du siège de Barcelone (1697), il servit pendant la guerre de Succession d'Espagne, notamment siège de Cadix. N'ayant su gérer sa fortune,il mourut ruiné.
 
► Jean Emmanuel  de Noailles (1692 – 1725), son fils
Marquis de Noailles,  lieutenant général en Guyenne.
 
Deux enfants du militaire et chimiste Jean Paul François de Noailles (1739-1824) : Adrien Paul Louis de Noailles (1756-1757), et un autre, non nommé, mort une heure après sa naissance (1760)
 
Un fils, non nommé, du maréchal  Louis de Noailles et de Françoise de Cossé-Brissac, mort en 1748.
 
► Le cœur de Louis-Antoine de Noailles, cardinal archevêque, son frère
 


Sources principales:
 
-Dictionnaire des maréchaux de France : Ed. Perrin (2000)
-Epitaphier du vieux Paris -Tome X
(*) commentaire(s)
9 août 2015
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
NOUVEAUX ARTICLES
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.