RETOUR IIIe REPUBLIQUE
WALDECK-ROUSSEAU Pierre (1846 – 10 août 1904)
Cimetière de Montmartre, 2ème division (Paris)
Fils du politique René Waldeck-Rousseau, brillant avocat au barreau de Rennes, profondément attaché aux valeurs d'une République encore fragile à l'époque, il troqua sa robe de plaideur pour le costume de député siégeant à Gauche (1879-1882).
 
Appelé comme éphémère ministre de l'Intérieur du gouvernement Gambetta, puis dans le second cabinet de Jules Ferry (fév. 1883 – avril 1885), il multiplia  les initiatives en faveur de la liberté d'association encore régit par un article répressif du code pénal  de 1810.
De la même façon, il s'engagea dans la bataille politique pour faire voter la loi relative à la liberté des syndicats professionnels, ce qui fut rélaisé le 21 mars 1884.  Associations, syndicats, coopératives, mutuelles, tels sont les grands chantiers qu'il voulait faire aboutir.
A la chute du cabinet Jules Ferry (mars 1885), désespérant des combinaisons politiques, il retourna dans sa région natale nantaise avant de s’inscrire barreau de Paris où il devint un avocat renommé à qui firent appel Emile Zola, Gustave Eiffel, etc.
Après une traversée du désert politique de 1889 à 1894, élu sénateur de la Loire, il eut le bonheur, en 1898, de voir promulguée la loi relative aux sociétés de secours mutuels, dite charte de la mutualité, pour laquelle il avait tant œuvré.
 
Au plus fort de l'affaire Dreyfus, alors que la République paraissait à nouveau menacée et qu'il lui fallait des hommes nouveaux, n'ayant trempé ni dans le boulangisme ni dans le scandale de Panama, il fut appelé à la présidence du Conseil, fonction qu’il cumula avec celui de ministre de l’intérieur et des Cultes. Ce fut l’un des gouvernements les plus marquants et le plus long de la Troisième République puisqu’il dura trois ans (22 juin 1899 - 3 juin 1902). Il allait impressionné ses contemporains, tant par sa personnalité que par son action politique, en surmontant des obstacles sur lesquels beaucoup d'autres auraient achoppé.
 
A la tête du gouvernement de " Défense républicaine ", qui vit l’entrée du premier socialiste de la République en la personne d’Alexandre Millerand, et fort de cette nouvelle donne politique et de l'unité des républicains, après avoir initié l’amnistie d’Alfred Dreyfus et réprimé l’agitation nationaliste des Ligues, il en profita pour faire aboutir la grande loi de liberté dont il rêvait, celle concernant les associations. Malgré des débats passionnés dus aux craintes des associations ouvrières ou internationales ou, au contraire, celles congrégations religieuses soupçonnées d'anti-républicanisme, Waldeck-Rousseau, qui ne voulait pas de la restauration des corporations de l'Ancien Régime, entendait asseoir la liberté d'association sur la liberté individuelle telle que proclamée en 1789. Promulguée le 1er juillet 1901, notre fameuse Loi de 1901 voyait le jour.
 
Atteint d'un cancer du pancréas, il démissionna 3 juin 1902. Nonobstant son état de santé, le 27 juin 1903, dans un dernier discours au Sénat, il dénonça les dispositions de la loi relatives aux congrégations qu’appliquait avec rigueur et sectarisme Emile Combes, son remplaçant à la présidence du Conseil.
 
Opéré sans succès en mai 1904, il décéda des suites d'une seconde opération, dans sa propriété de Corbeil.
Après ses funérailles, en présence de tous les ministres et de la plupart des parlementaires, Pierre Wadeck-Rousseau fut inhumé au cimetière de Montmartre où sa tombe se couvre d’une chapelle aux allures de « blockhaus ». Par mesure de précaution,   le buste du martyr Tarcisius, inspiré de l’œuvre  de Falguière, qui ornait l’autel de la chapelle, a été déposé dans les réserves du cimetière du Père-Lachaise.
Sa femme, Marie Durvis (1854-1936), l'y rejoignit vingt-deux ans plus tard.
© MCP
Les funérailles de Pierre Waldeck-Rousseau
© MCP
© MCP
Buste du martyr Tarcisius ornant autrefois la chapelle © Philippe Landru
Source principale
- Site de la Documentation française
(*) commentaire(s)
27 janvier 2016
► WALDECK-ROUSSEAU René (1809-1882)
Cimetière de la Miséricorde de Nantes (Loire-Atlantique)
 
Avocat, il arriva à Nantes en 1833 où il enseigna le droit commercial et la comptabilité avant de lancer en politique.  
Elu député républicain de la Loire-Inférieure à l'assemblée constituante d'avril 1848 à mai 1849, opposé au régime pendant le Second Empire, il fut élu conseiller municipal en 1865 sur une liste d'opposition (Union libérale) qui emporta les élections.  Réélu en 1870, il devint maire de Nantes  où il eut le privilège d’annoncer la proclamation de la République.
De nouveau maire (déc. 1872-juin 1873), il abandonna sa fonction pour raison de santé. Il faisait partie de la Société des Droits de l'Homme.
© MCP
© MCP
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 28 mai 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.