RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
DROUET Jean-Baptiste, comte d’Erlon (1765 – 25 janvier 1844)
Cimetière Nord de Reims (Marne)
► Maréchal de France
10 mai 2017
Il travaillait dans l’atelier de serrurerie de son père à Reims quand il s’engagea comme simple soldat (1782).
Dès 1794, alors aide de camp du général Lefebvre (1794), son réel talent militaire lui permit de conquérir ses grades sur les champs de bataille. Présent aux sièges de Valenciennes, Duquesnoy et de Condé, il contribua à mettre en déroute l’ennemi qui abandonna les rives de la Meuse. Sous les ordres de Hoche, il obtint la capitulation de la forteresse Ehrenbreitstein (1799) puis, général de brigade et quelques combats plus tard, il prouva de nouveau sa vaillance à Hohenlinden (1800), Ulm et Steyr (1805).
Elevé au grade de général de division, c’est lui compléta le succès de la bataille de Iéna (1806), avant de prendre une part brillante au siège de Dantzig, dont il signa la capitulation, et de se distinguer encore aux batailles de Morungen et de Friedland (1807). Il joua un rôle décisif dans la soumission du Tyrol (1809) avant de gagner l’Espagne où, collectionnant les succès, il battit les troupes anglaises au col de la Maya dans Estrémadure (1811), et continua à se battre jusqu’à la bataille de Toulouse (1814).
Il avait été fait comte d’Erlon mais l’ensemble de son œuvre au service de l’Empire méritait peut-être mieux, ce que les circonsatnces ne purent lui offrir à supposer que Napoléon Ier y ait jamais songé.
 

Sous la Première Restauration, il présida le conseil de guerre qui acquitta Exelmans mais, acceptant mal le retour des Bourbons, malgré les honneurs que Louis XVIII lui conféra, il fut l’un des premiers à reconnaître Napoléon au début des Cent-Jours.
Dans le même temps, accusé d’avoir trempé dans le complot Lefebvre-Desnouettes visant au renversement de Louis XVIII, il fut arrêté. Sauvé grâce aux évènements qui jouèrent en sa faveur avec la fuite du roi, il reçut le commandement du 1er corps de l'armée du Nord., fut fait pair de France par l’Empereur et combattit vaillamment à Fleurus.
Malheureusement, victime des ordres contradictoires de Napoléon et de Ney, il resta inactif lors des batailles simultanées de Ligny et des Quatre-Bras (16 juin 1815). Le 18 juin, malgré la valeur dont il fit preuve en s’emparant de la Haye-Sainte, il était trop tard.
 
A la seconde Restauration, pour ne pas être traduit devant les conseils de guerre avec les généraux ayant combattu le rétablissement de l’Empire, condamné à mort par contumace, il s’exila à Bayreuth puis à Munich où il monta une brasserie.
De retour en France à la faveur de l’amnistie de 1825, admis à la retriate puis remis en activité après la révolution de 1830, Louis-Philippe lui accorda son estime pour avoir réprimé les troubles causés par la duchesse de Berry en Vendée. En récompense, alors qu’à soixante-dix ans, Drouet n’a déjà plus ni force physique ni énergie, il fut nommé gouverneur général en Algérie (1834), fonction qu'il fut le premier à occuper.
Rappelé l’année suivante, ce ne fut qu’un pied presque dans la tombe que la bâton de maréchal vint enfin couronner sa carrière (1843). Il mourut neuf mois plus tard à Paris.
 
On ramena sa dépouille mortelle  à Reims sa ville natale où, le 3 avril, on l'honora de somptueuses funérailles  prises en charge par l'Etat, tant la  fortune personnelle du maréchal était faible : « Une armée de tapissiers vint de Paris décorer la cathédrale avec les tentures qui servirent quelques mois auparavant aux obsèques du fils de Louis-Philippe à Notre-Dame de Paris ».
Les obsèques de Drouet, parvis de la cathédrale -Reproduction photographique de François Rothier du tableau détruit de Victor Danjou -Reims- Bibliothèque Carnegie.
Inhumé au cimetière du Nord de Reims, Drouet d’Erlon y bénéficia d’un bel emplacement qu’on aménagea en forme de « square » entouré de fûts de canons, et au centre duquel se dresse un monument qui était surmonté d’un buste en bronze, signé Théodore Coinchon (1814-1881), avant d'être malheureusement volé en 2006.
Buste disparu
© Luc Antonelli / http://napoleonmonuments.eu/Napoleon1er/Drouet.htm
RETOUR LOUIS-PHILIPPE
Le monument actuellement © MCP
© MCP
Sources principales :
-Dictionnaire des maréchaux de France –Ed. Perrin (2000)
-Cimetière du Nord –visite-guidée- par Alphonse Rocha, ancien conservateur (2012)
-https://e-monumen.net/patrimoine-monumental/tombeau-du-marechal-drouet-derlon-reims-buste-vole/
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 juin 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.