RETOUR FRANCS ET MEROVINGIENS
Procession de la châsse de sainte Geneviève (BnF)
RETOUR RELIGION
Sainte Geneviève (423 - 3 janvier 502)*
Basilique des Saints-Apôtres (Pierre-et-Paul) (Paris)
Etre sainte n’est pas une sinécure !
 
Après une vie bien remplie de sagesse, d’ascétisme, de miracles et de prestige - n'avait-elle pas sauvé Paris des hordes d'Attila et de la famine ? -, Geneviève, être de chair et de sang, mourut comme tout le monde.
 
Elle ne fut pas inhumée dans la basilique Saint-Denis qu’elle avait fait édifier sur le tombeau du saint martyr Denis, mais dans l’une des nécropoles qui ceinturaient les quartiers de la rive gauche parisienne : au sommet du mont L(e)ucotitius, la future Montagne Sainte-Geneviève, où résidaient déjà sainte Eusoz et l’évêque Prudentius.
La crypte d’origine étant devenue trop modeste, elle trôna juchée sur un pavois triomphal d’où elle dominait toute l’assistance de la deuxième église Sainte-Geneviève.
 
Arriva la Révolution. La châsse fut envoyée à l’hôtel des Monnaies pour la récupération de toutes les richesses dont elle était couverte, et les restes de Geneviève furent brûlés sur la place de Grève le 21 novembre 1793 « pour expier le crime d’avoir servi à propager l’erreur et à entretenir le luxe de tant de fainéants » avant que ne soit jetées  ses cendres à la Seine ; mais, la Commune de Paris, qui commit ce sacrilège, craignant une résistance populaire, n'osa le faire que nuitamment.
*Il s’agit en fait de sa date d’enterrement : le 3ème jour des nones de janvier. Quant à l’année de sa mort, ce n’est qu’après une savante lecture de textes latins « trois fois six ans après sa mort » et datés probablement de  520 que la soustraction a amené à l’année 502 soit « dix-huit ans » après sa mort.
Le pont de la Tournelle existe depuis bien des siècles. Il fut reconstruit de 1924 à 1928, année où Paul Landowski réalisa  la statue de sainte Geneviève qui, depuis, protège Paris du haut de son pylone.  
L'emplacement de la statue n'est pas fortuit: il rappelle que ses restes furent cachés à proximité lors des invasions normandes de 885. © ParisAvant.com
© lefildutemps.free.fr
(*) commentaire(s)
© MCP
© MCP
Dans un reliquaire: une phalange de la sainte. © MCP
En 1803, on retrouva une pierre du sarcophage d’origine où elle avait reposé jusqu’au 9e siècle. On entama des fouilles dans la chapelle souterraine connue de tous temps pour être celle de la sainte. Après bien des examens, le doute n’était pas permis, c’était bien son sarcophage. Il en résultat un décret de Mgr de Belloy, archevêque de Paris, dont voici les principales dispositions:
 
"Tout considéré,
1° Nous avons ordonné et ordonnons qu'expéditions des susdits procès-verbal et certificat serons déposés dans les archives de notre archevêché et jointes à la minute des présentes.
2° Nous avons approuvé et approuvons le susdit plan de décoration de la chapelle où sera placé, dans l'église Saint-Etienne-du-Mont, le tombeau de Sainte Geneviève.
3° Nous avons autorisé et autorisons ledit sieur curé de Saint-Etienne-du-Mont à faire transporter dans ladite chapelle ledit tombeau, pour y être placé conformément au susdit plan, et offert à la vénération des fidèles, etc., etc."
 
Ainsi, d’une façon solennelle, le sarcophage fut-il transporté en l’église Saint-Etienne-du-Mont où l’on peut admirer le  véritable manteau d'orfèvrerie qui le recouvre.
 
Fêtée le 3 janvier, sainte Geneviève est la patronne de Paris et des forces de sécurité françaises.
Le corps de Geneviève, objet d’une vénération immédiate, fut alors déposé dans un sarcophage de pierre,  enseveli dans le cimetière antique et protégé par un oratoire de bois.
 
En 510, en remerciement de sa victoire de Vouillé sur les Wisigoths, Clovis Ier, qui avait fait de Paris sa capitale, fit construire une basilique sur une partie de la nécropole. Cette première basilique était dédiée aux saints Apôtres Pierre et Paul dans laquelle il fit incorporer le tombeau de Geneviève auprès de laquelle le roi franc souhaita être enseveli.
 
En 630, saint Eloi orna le tombeau de plaques d’or finement ciselées. Ce fut sa première châsse. Lors de l’invasion des Normands en 845, pour éviter les déprédations des hordes barbares, on la sortit de Paris et… mille ans furent nécessaires pour qu’enfin son souvenir trouvât la paix !
 
Mais revenons à 845. Direction Athis puis Draveil, puis La Ferté Milon où elle resta tant que le danger n’était pas écarté. Retour vers Paris, mais nouvelle invasion normande en 885. On la déplaça à proximité, ou dans (?), de l'actuelle île Saint-Louis (près de son actuelle statue sur le pont de la Tournelle), puis on la ramena à son  point de départ.
 
Par la suite, à chaque fois qu’une calamité menaçait les Parisiens on promenait la châsse en grande pompe et on la rentrait. Toutes ces sorties avaient fini par la détériorer. Louis XIII la fit refaire en vermeil, Marie de Médicis lui rajouta un bouquet de diamants et la reine douairière d’Espagne une couronne.  
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 12 septembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.