RETOUR PERSONNALITÉS LIÉES A L’INDUSTRIE
L’histoire de la couture se trouvait à un moment charnière, entre la période de l’après-guerre et le début de la production de masse…
En 1961, il quitta Dior et décida de créer, en association avec Pierre Bergé, une maison de couture, dont la première collection fut présentée en 1962. Yves Saint Laurent savait qu’il jouait gros et que l’avenir dépendait des réactions produites par sa collection « Trapèze »… L’assistance fut subjuguée par le style unique du jeune couturier. Ce fut un succès qui ne se démentira jamais. En se servant des codes masculins, il apporta aux femmes l’assurance, l’audace et le pouvoir, tout en préservant leur féminité.
Saharienne
Smocking
Robe trapèze
Jumpsuit
MCP
MCP
MCP
Sources principales: www.tendances-de-mode.com/2007/07/18/251-yves-saint-laurent
(*) commentaire(s)
9 janvier 2012
S’il y existe des hommes qui forcent le destin à coup de talent et de passion, Yves Saint Laurent en fit partie. Après une jeunesse passée à Oran où il naquit, Saint-Laurent s’installa à Paris.
 
Repéré par Christian Dior, en 1955, il travailla avec lui en tant que modéliste. Outre s’y perfectionner, il y apprit aussi tous les rouages et codes du monde de la Haute Couture. En 1957, à la mort de son mentor, il se retrouva propulsé à la direction de la maison Dior. Il avait vingt-et-un ans !
► Couturier français
Yves SAINT LAURENT (1936 – 1er juin 2008)
Cendres dans le jardin Majorelle de Marrakech (Maroc)
Il fut le premier à casser les règles de la haute-couture. Il inventa le vestiaire de la femme moderne en créant notamment le caban, la saharienne, le trench-coat, le smoking (1966), le tailleur pantalon (1967) qui devint la marque de la maison, le jumpsuit (1968).
 
Désireux  d’habiller toutes les femmes, en 1966, il créa boutique Saint Laurent rive gauche, première boutique de prêt-à-porter portant le nom d’un couturier. Les modèles étaient toujours dessinés par le créateur, mais étaient produits à la chaîne par un industriel extérieur. Le succès fut  immédiat générant l’ouverture de boutiques  partout en France, à New-York en 1968, à Londres en 1969, la même année que la première boutique homme.
 
Tout au long de sa carrière, Yves Saint Laurent créa des costumes pour le théâtre, le ballet et le cinéma habillant Jean Marais, Zizi Jeanmaire, Arletty, Jeanne Moreau, Isabelle Adjani, ou Catherine Deneuve, avec qui il tissa une amitié fidèle, et qu'il appelait son "porte bonheur", etc.
 
Il fut aussi un des premiers créateurs à faire défiler des mannequins noires.
 
Tout en affirmant son style, ses collections portèrent régulièrement la marque d’hommages divers : aux artistes, avec les célèbres robes Mondrian, avec ses robes pop art, à l’Afrique,  à Picasso et à Diaghilev, à Matisse, Cocteau, Braque, Van Gogh, Apollinaire, etc.
 
Saint Laurent avait l’habitude de venir à Marrakech les 1er décembre et 1er juin de chaque année pour y dessiner sa collection de haute couture. Le Maroc, qu’il découvrit en 1966, eut une grande influence sur son travail et ses couleurs, tout comme ses voyages imaginaires qui furent  autant de sources d’inspirations pour les collections de cet éternel inquiet.
 
Outre la Haute Couture et le prêt-à-porter, toute une gamme de parfums, de produits cosmétiques et d’accessoires complétèrent la marque de la maison.
 
Parmi toutes les grandes expositions aux quatre coins du monde et les rétrospectives qui lui furent consacrées, on notera celle qui eut lieu, en 1983,  au   Metropolitan Museum of Art de New-York : c’était la première fois qu’un créateur de mode vivant exposait dans ce musée.
 
Mais, le monde de la couture était convoité de plus en plus par les grands groupes :  en 1998, la maison YSL fut acquise par François Pinault. S’en suivirent de nouvelles orientations marketing et financières. La conception de l’élégance vue par le texan Tom Ford, placé à la tête d’ YSL Rive Gauche, heurta Yves Saint Laurent. L’époque changeait et, en 2002, le grand créateur décida de tirer sa révérence pour se consacrer avec Pierre Bergé à la fondation qui porte leurs noms. Mécénat et gestion du musée qui retrace son parcours firent désormais parti de son quotidien. L’activité Haute-Couture s'arrêta le 31 octobre.  
 
Yves Saint Laurent s’éteignit à son domicile parisien. Ses obsèques furent célébrées à l'église Saint-Roch devant un parterre de personnalités de la mode, des médias et de la politique.
 
En 1980, il avait racheté avec Pierre Bergé le jardin Majorelle à Marrakech, créé par le peintre Jacques Majorelle, qu'ils ouvrirent au public.
 
Point de cimetière ni de tombe. Ses cendres furent dispersées dans le magnifique écrin qu’est ce  jardin  où une stèle et une plaque rappellent sa mémoire.  
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 30 avril 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.