RETOUR CINEMA
HANIN Roger (1925 – 11 février 2015)
Cimetière Bologhine (ancien cimetière Saint-Eugène) d'Alger (Algérie)
En 1948, après une enfance et une adolescence passées à Alger, il vint à Paris y poursuivre ses études de Pharmacie.
 
Invité à faire de la figuration par un ami auteur des décors d’une pièce, la vie de Roger bascula. Exit les préparations médicinales au profit des planches. Se formant à son métier d’acteur dans les grands cours d’art dramatique tout en essayant de perdre son accent pied-noir, sa carrière se contenta de petits rôles avant que le cinéma ne le remarquât en 1952, époque où il adopta pour nom de scène celui de jeune fille de sa mère.
© BestImage
© BestImage
© BestImage
► GOUZE-RÉNAL Christine (1914 – 25 octobre 2002)
Cimetière de Cluny  (Saône-et-Loire)
Fille aînée d’un couple d’enseignants laïcs et républicains, licenciée d'histoire de l'art, elle travaillait au ministère du Travail lorsqu’éclata la Seconde Guerre mondiale. Comme ses parents, elle s’engagea dans la Résistance.
 
A la fin de la guerre, nommée chef du secrétariat particulier d'Henri Frenay et de François Mitterrand, devenu son beau-frère en 1944, elle abandonna sa carrière administrative pour se consacrer au cinéma, domaine qu’elle connaissait pour avoir été, sous l’Occupation, la secrétaire du cinéaste et  directeur de l'Office du cinéma, Louis-Émile Galey.  
En 1956, en fondant sa société de production, Progefi, elle fut la première femme à s'aventurer dans la production de films pour le cinéma. Elle travailla avec de nombreux réalisateurs, tels que Jean Valère, Henri Verneuil, Claude Chabrol, Edouard Molinaro,…, et bien sûr son mari, Roger Hanin. Première femme productrice française, elle était surnommée « Madame le producteur », au masculin, pour mieux revendiquer sa place...
 
À partir des années 1970, elle commença à coproduire pour la télévision. Comme pour ses films, elle joua la carte de la qualité et amena sur le petit écran des réalisateurs de cinéma et adapta, entre autres, les œuvres de Colette (la série des Claudine), d’Emile Zola, de Stendhal, Maupassant, Balzac, Sagan, etc. Elle fut une des rares, à l’époque, à avoir osé
« marier » le cinéma et la télévision. Ce fut un succès.
 
On lui doit aussi, en 1979, une série remarquée de treize épisodes consacrée à des portraits de grands musiciens : Monsieur Rachmaninov, Monsieur Saint-Saëns, Monsieur Liszt, etc.
 
En 1985, elle reçut un César d’Honneur pour l’ensemble de son œuvre de qualité et sa carrière placée sous le signe de la défense et de la promotion des films au cinéma et à la télévision. .
Membre du jury du Festival de Cannes en 1970 et en 1989, elle fut l’un des membres fondateurs de la société Unifrance, organisme chargé de la promotion et de l'exportation du cinéma français dans le monde.
 
A sa mort, cette grande dame du grand et du petit écran fut inhumée à côté de la tombe de ses parents au cimetière de Cluny où sa sœur cadette, Danielle Mitterrand, devait la rejoindre neuf ans plus tard.
© MCP
© MCP
Sources principales :
- Wikipedia
- Dictionnaire du cinéma : Tomes /Acteurs et Réalisateurs –Ed. Robert Laffont(1999)
- http://www.purepeople.com/article/roger-hanin-obseques-a-alger-alexandre-arcady-et-la-famille-unis-dans-le-deuil_a155035/11#11
(*) commentaire(s)
1er mai 2015
► Acteur et réalisateur français
Victime de sa carrure massive, longtemps cantonné à des emplois de durs stéréotypés condamnés à disparaître dès la troisième bobine, malgré une filmographie déjà importante, il lui fallut attendre Le Coup de sirocco (1978) d’Alexandre Arcady, pour enfin devenir un acteur d’envergure reconnu et populaire, popularité que vinrent confirmer Le Grand Pardon (1981), où il crevait l‘écran ; La Baraka (1982) et Le Grand Carnaval (1983). Avec bonheur, ce second souffle lui permis de donner toute sa mesure à des rôles de juifs pieds-noirs ou de gangsters.
 
Infatigable, il écrivit aussi des pièces de théâtre et des livres, dirigea des films comme Train d'enfer (1984) et La Rumba (1987), produits par sa femme, avant de connaître la consécration à la télévision avec son rôle du commissaire Navarro dans la série créée par Pierre Grimblat et Tito Topin et diffusée d’octobre 1989 à octobre 2008.
 
Par son mariage en secondes noces, en 1959, avec la productrice Christine Gouze-Rénal, sœur aînée de Danielle Mitterrand, il était le beau-frère par alliance de François Mitterrand dont il fut un intime et un soutien politique indéfectible jusqu’à la mort de ce dernier. Puis, en 2003, pour contester la politique du parti socialiste, il adhéra officiellement au parti communiste français.
 
Malheureusement, après un accident vasculaire cérébral (2009), la santé de cette forte personnalité, meurtrie par de récentes affaires familiales, ne cessa de se dégrader jusqu’à l’obliger à vivre reclus à son domicile.
Hospitalisé le 8 février 2015 à l'hôpital Georges Pompidou (Paris), il devait y mourir trois jours plus tard.
 
Il avait dit : « Mon vrai nom, c'est Lévy. Mon père s'appelle Joseph Lévy. Ma mère Victorine Hanin. À l'origine, c'était Ben Hanine. C'est une fille Azoulay. Je suis 100 % kasher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif. »
Après une cérémonie religieuse à la Synagogue Buffault (Paris) en présence de nombreuses personnalités du cinéma et de la télévision, le fils prodigue retrouva sa terre natale algéroise dont il était si fier. Le 13 février, dans l’intimité et dans le respect de la tradition hébraïque, il rejoignit la tombe où l'attendait son père.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 17 avril 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.