RETOUR MUSIQUE
► Compositeur français
 
A écouter : Prélude du Te Deum
CHARPENTIER Marc-Antoine (1643 - 24 février 1704)
Chapelle basse de la Sainte-Chapelle (Paris)
On ne saura jamais quel artiste peintre aurait pu être Charpentier. Mais il se raconte qu’arrivé à Rome, âgé d’une vingtaine d’années, pour étudier la peinture, un motet de Carissimi entendu dans une église l’aurait convaincu de se faire musicien.
Un fait est certain, excepté de probables relations professionnelles avec l’un de ses beaux-frères, « maître de danse et joueur d'instruments », rien ne le destinait à la musique et l’on ignore comment il apprit les rudiments de cet art dont il se révéla un représentant de grand talent.
Devenu l’élève de Carissimi, reconnu comme le plus grand musicien romain de l'époque, il composa de nombreuses histoires sacrées en latin et fut le seul Français de cette période à s'être attaché à ce genre avec autant d'assiduité. Manifestement impressionné par les grandes compositions polychorales que l'on entendait dans les principales églises de Rome, on lui doit de nombreux motets à double chœur, notamment sa Messe à quatre chœurs exemple absolument unique en France.
 
De retour en France à fin des années 1660, il s’installa à Paris chez Marie de Lorraine, petite-fille d’Henri de Guise « le balafré ». Elle adorait la musique et avait à cœur d'entretenir dans son hôtel un ensemble de musiciens et de chanteurs d'une qualité sans pareille. Egalement au service d'Elisabeth d'Orléans, Charpentier offrit à ses deux protectrices et à leur entourage autant d’œuvres sacrées que profanes qui lui valurent une jolie renommée au point que, en 1672, Molière lui demanda de remplacer Lully pour assurer la partie musicale de ses comédies-ballets.
Mais c'est avec une nouvelle pièce de Molière, Le Malade imaginaire, créée 10 février 1673, qu’il put donner la pleine mesure de son talent.
 
Malheureusement, la mort de Molière mit une fin prématurée à la collaboration des deux artistes. Confronté à la toute puissance de Lully, Charpentier continua néanmoins de travailler pour la Troupe du roi nommée à partir de 1682, la Comédie-Française.
Cette même décennie le vit aussi œuvrer pour différents établissements religieux, notamment des Jésuites à partir de 1688, et devenir maître de musique du collège Louis-le-Grand, puis de l'église Saint-Louis.
 
Ambitionnant une reconnaissance à sa mesure, il se présenta au concours des sous-maîtres de musique de la Chapelle royale (1683) duquel, tombé malade, il ne put assumer l’ensemble des épreuves. Cependant, Louis XIV le tenant en haute estime, il fut sollicité, à diverses occasions, à prendre part au cérémonial royal ou princier, pour célébrer, entre autres,  la mémoire de la reine Marie-Thérèse ou pour fêter la guérison de la fistule du roi (1687).
 
En 1693, il fit représenter à l'Académie royale de musique Médée, son unique tragédie en musique, sur un livret de Thomas Corneille.
Enfin, nommé maître de musique des enfants de la Sainte-Chapelle (1698), ce fut l’époque de ses grands chefs-d’œuvre avec la messe Assumpta est Maria, l'histoire sacrée Judicium Salomonis ou encore le Motet pour l'offertoire de la Messe Rouge.
 
Homme d’une discrétion laissant certains pans de sa vie inconnus, compositeur prolifique (quelque six cents partitions) et polyvalent, son œuvre était presque complètement oubliée lorsqu’en 1953 fut révélé son Te Deum, dont l'ouverture orchestrale servit d'indicatif à l'Eurovision et  d'hymne au Tournoi des Six Nations. De nos jours, il est l’un des compositeurs baroques les plus présents en disque et en concert.
 
Marc-Antoine Charpentier mourut dans sa maison de la Sainte-Chapelle où il fut inhumé dans la chapelle basse avec une tombe probablement très simple.
Que  devint sa dépouille par la suite ?   A ce jour, le mystère reste entier. Néanmoins, dans le cadre de recherches pour un article à venir sur la Sainte-Chapelle, je ne désespère pas de trouver la réponse à cette question qui concerne aussi toutes les autres personnalités inhumées en ce lieu. La tâche s'annonce apparemment ardue car, excepté le cas bien connu de Nicolas Boileau, on est confronté à un vide sidéral d'informations sur le sujet...
Chapelle basse de la Sainte-Chapelle © JC Corsin
Source principale : http://www.charpentier.culture.fr/fr/index2.htm
(*) commentaire(s)
21 octobre 2015
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 23 septembre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.